logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Services marchands : BtoB et BtoC rebondissent en 2015

Selon les chiffres bilan de l'Insee

Publié le

Le 6 juillet dernier, l'Insee publiait ses chiffres bilan 2015 pour les services marchands. Il ressort de ces chiffres un net redressement en volume pour les services BtoB et une hausse plus légère en volume pour les services BtoC.

rebond des services marchandsEn 2015, selon les derniers chiffres publiés par l'Insee, la valeur ajoutée des services marchands non financiers poursuit sa progression à +1,4% en volume en 2015, après +1,1% en 2014 et +0,6% en 2013. « La demande des entreprises et des administrations accélère, en particulier l’investissement (+4,8%, après +2% en 2014). La consommation des ménages en services progresse, mais plus modérément (+1,4% en volume, après +0,9% en 2014)."

Les services BtoB en grande forme

La valeur ajoutée des services principalement orientés vers les entreprises enregistre une progression de +1,5% en 2015, après +0,9% en 2014 ; « ce regain est dû à celui des services administratifs et de soutien, en particulier de la location et de l’intérim. » Dans le détail, les activités de services administratifs et de soutien progressent en volume de 1,7% (après +0,6% en 2014 et -1,3% en 2013). Les activités spécialisées, scientifiques et techniques marchandes progressent elles-aussi en volume de +1,4% en 2015, après +1,1% en 2014. L'information et la communication progressent de leur côté de 2,5% (+2,7% en 2014, -0,5% en 2013). Sur ce dernier secteur, « la reprise des activités informatiques compense la décélération des télécommunications et de l’édition. » Sur l'année dernière, « l’investissement en services pèse pour 42% dans l’investissement total des entreprises ; il progresse de 4,4% en volume après +2,9% en 2014. »

Les services BtoC en progrès

Du côté des services principalement orientés vers les ménages, l'accélération se fait plus nuancée (+1%, après +0,7%), « en raison d’une meilleure tenue des activités liées aux loisirs et à la culture. » Les activités immobilières gagnent seulement +0,8% en volume en 2015, après +1% en 2014 et +1,6% en 2013. L'hébergement restauration gagne aussi 0,8% en volume en 2015, après +0,1% en 2014. Les arts, spectacles et activités récréatives marchands rebondissent vigoureusement en volume à +6,2% en 2015, après -4,7% en 2014, +0,4% en 2013. Les autres activités de services marchands progressent de +1,8% après +1,3% en 2014 et -1,4% en 2013. « Les services sur lesquels les ménages s’étaient restreints les années précédentes semblent bénéficier d’un effet de rattrapage avec le rebond du pouvoir d’achat. » Ce desserrage de ceinture s'exprime en particulier pour les dépenses de restauration et d’hôtellerie qui augmentent nettement (+1,7% après +0,5%), mais aussi et surtout pour les dépenses de soins de beauté et de coiffure (+3,8% après +1,3%), les spectacles et les parcs de loisirs (+3,8% après +1,8%) et la location d’automobiles et d’équipements boostée par la location-bail (+3,1% après +1,6%). « En revanche, les dépenses en information et communication continuent à diminuer (–0,6%, après –0,4%) : la consommation en services de télécommunications se tasse (–0,3% après +1,6%) et les dépenses d’édition sont toujours en recul, en particulier pour la presse. »

122.000 emplois créés

En 2015, les services principalement marchands gagnent 122.000 emplois nets (mesurés en équivalent temps plein), soit une hausse de 1% (après +0,4% en 2014). Tous les secteurs ne sont toutefois pas logés à la même enseigne sur le terrain de l'emploi : « Avec 70.000 emplois supplémentaires (+1,9%), les activités spécialisées, scientifiques et techniques et les services administratifs et de soutien bénéficient de plus de la moitié des gains ». Sur l'année, l’emploi intérimaire – comptabilisé en totalité dans les activités de soutien, indépendamment du secteur d’exercice des missions – rebondit en 2015 (+5,3%, +27.000 emplois en équivalent temps plein). Ce rebond sur l'année témoigne d'un réel retour à la normal dans les prochains mois après plusieurs années de crise, puisqu'en effet, l'emploi intérimaire est souvent considéré (à juste titre !) comme un marqueur avancé des tendances. « L’emploi progresse aussi sensiblement dans l’hébergement et la restauration (+2,1%, +21.000 emplois en équivalent temps plein). » Pour les autres activités de services, le rythme de progression est plus modéré pour les activités d’information et de communication à +0,6%, après +0,2% en 2014, et s'inscrit au négatif pour les activités immobilières (–0,3%, après –0,6% en 2014).

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top