logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Le commerce équitable poursuit sa rapide progression

Une croissance de 17,5% en 2015

Publié le

Avec près de 664 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015, le commerce équitable reste un petit poucet dans l'univers de la distribution, mais sa progression est foudroyante depuis 4 ans avec 72% !

Commerce équitableChaque année, la Plate-Forme pour le Commerce Équitable (PFCE) fait ses comptes et dresse le bilan de l'année précédente. Pour 2015, le marché du commerce équitable poursuit son ascension à un rythme soutenu avec une croissance de 17,5%. « Cette croissance est dynamisée par la prise en compte, pour la première année, des chiffres du commerce équitable Nord-Nord » explique la PFCE. « En 2014 entre en vigueur la loi ESS qui étend la définition du commerce équitable à des relations avec des producteurs du Nord. L’année 2015 marque donc la prise en compte des chiffres du commerce équitable Nord-Nord dans le CA global. » Dans le détail, en 2015, les acteurs du secteur ont réalisé 663,8M€ de CA. Sur ce total, la grande majorité est réalisée par le commerce équitable Nord-Sud (555 millions d'euros, +11,5%). Le commerce équitable Nord-Nord, qui prend en compte le commerce issu des producteurs sur le territoire français, quant à lui pèse pour 108 millions d'euros. Selon les chiffres de la PFCE, sur la période 2012-2015, le secteur affiche une croissance de 72% ! Un vrai record qui dépasse même le marché du bio. « En 2015, les boutiques bio, les grandes et moyennes surfaces (GMS) et la consommation hors domicile (CHD) sont les trois principaux modes de distribution des produits issus du commerce équitable Sud-Nord. »

Le bio-équitable se généralise

Selon la PFCE, de plus en plus la convergence entre le bio et l'équitable est effective. « Depuis 2012, la part des produits bio-équitables au sein des ventes de produits issus du commerce équitable Sud-Nord est en constante augmentation : 63% en 2012 à 71,20% en 2015. » Cette progression s'explique notamment par le fait que les ventes de produits équitables Sud-Nord sont réalisées sur des produits issus du commerce équitable ayant le potentiel d’être bio (alimentaire) ou labellisés écologique (cosmétiques, textile et fleurs). Pour ce qui concerne le commerce équitable Nord-Nord, 100% du commerce équitable est bio. Cette convergence explique pourquoi les boutiques bio ont clairement un coup d'avance sur les GMS. Chez Biocoop notamment, l'engagement va plus loin que la simple intention : 100% des produits de la filière riz, cacao, thé et café vendus par l'enseigne est ainsi équitable. Et les GMS ? Pourtant largement impliquées par le bio, les grandes et moyennes surfaces traînent cependant les pieds sur l'équitable. Pour preuve de cette attentisme, la part de marché des GMS dans l'équitable pesait 41,89% en 2012, pour 43,40% en 2015. « La montée en puissance des boutiques bio déjà constatée en 2014, s’affirme en 2015 tandis qu’on observe une légère croissance de la GMS. La part relative de la CHD est en légère baisse en 2015 » résume la PFCE.

Quels produits équitables ?

Selon la PFCE, les produits alimentaires dominent le marché de l'équitable (91,78%). Dans le détail, l'alimentaire pèse pour 91,78% des échanges équitables Sud-Nord (501,4 millions d'euros), le non alimentaire compte quant à lui pour 8,22% (54,3 millions d'euros). Sur le marché Nord-Nord, l'alimentaire compte pour 89% (96 millions d'euros) et le non alimentaire 11% à 12 millions d'euros. « Les deux catégories de produits qui s’affirment en non alimentaire sont le textile et les cosmétiques (respectivement 20,6% et 17,7% du pourcentage des ventes totales en non alimentaires). La croissance de leurs ventes continue à progresser fortement (+ 12,43% sur 2014-2015) contrairement aux autres typologies. » Les autres catégories de produits sont les fleurs (7,5% des ventes non alimentaires des échanges Sud-Nord), l'artisanat (4,9%), et le tourisme (3,4%).

Un panier moyen en hausse

Le panier moyen en produits équitables par habitant et par an était de 9,96€ l'an dernier (vs 5,9€ en 2012). « La France se situe dans la catégorie intermédiaire des pays consommateurs de produits issus du commerce équitable aux coudes-à-coudes avec l’Allemagne, derrière le Royaume-Uni et la Suisse et loin devant l’Espagne ou la Belgique. » Dans le détail, le panier moyen en Suisse atteignait 58,02€ l'an dernier, 49,76€ pour l'Irlande, 32,77€ pour l'Angleterre, 31,42€ pour la Suède, 19,71€ pour le Luxembourg. En bas de classement, figurent des pays comme la République Tchèque (0,70€), l'Espagne (0,71€), l'italie (1,50€), le Portugal (2,43€), ou encore la Belgique (5,48€). « En France, comme dans beaucoup d’autres pays européens, le marché du commerce équitable n’est pas encore arrivé à maturité et la marge de progression est encore grande. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top