logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Cession de fonds de commerce : zoom sur les prix par secteur !

En 2015 près de 40.000 fonds de commerce ont changé de main pour une valeur moyenne de 179.874€

Publié le

Chaque année, le Bulletin Officiel des Annonces Civiles et Commerciales (BODACC) publie en partenariat avec Altarès des chiffres complets sur la reprise de fonds de commerce en France. Pour le millésime 2015 de cet observatoire unique, la tendance est à la baisse du nombre des transactions (39.835 en 2015 vs 43.799 en 2014) mais aussi de la valorisation moyenne des fonds cédés (179.874€ en 2015 vs 189.604€ en 2014).

Cession fonds de commerce« Bloquée à 175.000€ de 2008 à 2010, la valorisation des fonds de commerce avait franchi le seuil des 180.000€ à partir de 2011 jusqu’à approcher 200.000€ en 2012 » précise l'Observatoire. Mais depuis ce point haut, le prix de cession s’effrite. Cependant, sur cinq ans, la situation reste en moyenne aux environs de 190.000€. Sous ces moyennes se cachent de nombreuses situations variables en fonction du secteur d'activité, du nombre de salariés, du chiffre d'affaires et de la région d'implantation du fonds cédés.

En moyenne, selon l'Observatoire du Bodacc, rapportés au chiffre d’affaires du vendeur, les prix de cession représentent de quatre mois à un an d’activité.

  • Commerce d'alimentation générale : 29,7% du CA d'une année
  • Commerce de détail de viandes : 30,8%
  • Entretien et réparation de véhicules automobiles : 35,4%
  • Commerce de détail de fleurs, plantes : 40,8%
  • Commerce de détail d'habillement : 49,2%
  • Restauration de type rapide : 59,0%
  • Coiffure : 60,9%
  • Cuisson de produits de boulangerie : 61,9%
  • Soins de beauté : 63,2%
  • Restauration traditionnelle : 71,7%
  • Commerces de détail d'optique : 73,9%
  • Boulangerie et boulangerie-pâtisserie : 76,0%
  • Hôtels et hébergement similaire : 78,1%
  • Commerce de détail de produits pharmaceutiques : 78,3%
  • Débits de boissons : 90,1%

Commerce et HCR pour plus de la moitié des transactions

Sur l'ensemble des secteurs de l'économie marchande, le commerce (11.605 transactions en 2015, -9,4% par rapport à 2014) et l'hébergement / restauration (11.337 transactions en 2015, (-1,7% par rapport à 2014) représentent plus d'une cession sur deux (57%).

Les autres secteurs affichent notablement moins de transactions :

  • Industrie : 4134 transactions en 2015 (+3,1% par rapport à 2014)
  • Services aux entreprises : 3429 transactions en 2015 (-8,7% par rapport à 2014)
  • Construction : 3122 transactions en 2015 (-9,1% par rapport à 2014)
  • Services aux particuliers : 2604 transactions en 2015 (-3,6% par rapport à 2014)
  • Transport & logistique : 741 transactions en 2015 (+7,2% par rapport à 2014)
  • Activités d'assurance et financières : 648 transactions en 2015 (+7,6% par rapport à 2014)
  • Information & communication : 583 transactions en 2015 (-9,3% par rapport à 2014)
  • Agriculture : 219 transactions en 2015 (+0,9% par rapport à 2014)

Une valeur moyenne préservée pour les TPE

Si sur cinq ans, la valorisation des fonds fléchit quelle que soit la taille de l’entreprise, dans le détail des chiffres, l'observatoire Bodacc note que « les prix des fonds des très petites entreprises (TPE) ont davantage résisté (162.700€) et se sont même appréciés pour celles ne comptant pas de salarié. » Clairement, l'an dernier, « les acheteurs sans salarié ont déboursé plus de 184.000€ pour acquérir un fonds de commerce. C’est 7000€ de plus sur un an et 25.000€ par rapport à la moyenne sur cinq ans. Cela concerne essentiellement des micro entreprises de commerce de détail tel que l’habillement, l’alimentation, l’équipement du foyer ou les débits de boissons. » De leur côté, les PME de 10 à 249 salariés ont déboursé un prix moyen de reprise de 324.742€ (- 14,5% vs 2014) alors que pour les ETI de 250 salariés et plus, le prix moyen de reprise grimpe à 465.669€ (+ 6,3% vs 2014).

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top