logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Pourquoi faut-il tout faire pour favoriser une culture de la confiance au sein de son réseau ?

Etablir une culture de la confiance commence dès le document d’information précontractuelle

Publié le

Instaurer une confiance dans votre franchiseParler de confiance avec un entrepreneur revient souvent à vanter les mérites d’une bonne relation-client ou de l’importance de croire en ses propres décisions. Ce sont des facteurs vitaux pour la réussite d’un projet mais ce ne sont pas les seuls domaines qui requièrent de la confiance. Moins souvent abordée, la question de la confiance en ses partenaires est pourtant elle aussi centrale. C’est particulièrement vrai lorsque l’on parle de franchise et du rapport entre le franchiseur et ses franchisés. La confiance. Un mot clé qui doit s’intégrer dans la stratégie d’un réseau, et guider la mise en place de vos actions, afin de pérenniser votre développement. Voici comment.

Etablir une culture de la confiance commence dès le document d’information précontractuelle

La définition même du système de franchise pourrait être « faire confiance à d’autres entrepreneurs pour développer son propre concept ». La confiance est centrale dans cette relation non-hiérarchique, qui se base sur le partage de la connaissance et la transmission d’un savoir-faire. Il apparaît donc essentiel d’établir cette notion de confiance le plus tôt possible côté franchiseur, afin de bien débuter la relation. Cela passe par la sélection de ses franchisés bien sûr, qui doivent détenir toutes les caractéristiques d’un « tiers de confiance », mais le franchiseur doit aussi faire un pas dans la direction du franchisé et inspirer lui-même confiance. Le DIP (document d’information précontractuelle) est l’outil parfait pour créer ce premier lien. Le DIP offre en effet l’occasion au franchiseur de décrire la relation qu’il souhaite établir avec le franchisé. Pour rappel, voici les éléments qui doivent obligatoirement figurer sur votre DIP, en application de la loi Doubini :

 

  • L’adresse, l’identité, la forme juridique et la nature des activités du franchiseur. Ce chapitre comprendra aussi la domiciliation bancaire, l’immatriculation de la société, celle de sa marque et la durée de concession de l’éventuelle licence.
  • La date de création de l’entreprise et son évolution historique, ainsi que tout ce qui peut justifier l’expérience acquise par l’exploitant ou par les dirigeants. Autant d’éléments qui peuvent asseoir la légitimité du franchiseur.
  • L’état général et local du marché des produits ou services qui font l’objet de la franchise, ainsi que les perspectives de développement. Intégrez ici votre vision de franchiseur et les éléments qui vous donnent confiance en l’avenir.
  • Une présentation du réseau avec la liste des cinquante entreprises les plus proches (et leur adresse) qui en font partie et du mode d’exploitation convenu. Le franchiseur donnera aussi le nombre d’entreprises qui ont quitté le réseau au cours de l’année précédente en précisant s’il s’agit de ruptures ou de fins de contrat.
  • L’éventuelle concurrence dans la zone d’implantation prévue.
  • La durée du contrat, ses conditions de renouvellement, résiliation et cession. Le champ des exclusivités sera également précisé.
  • En annexe, les comptes annuels des deux exercices précédents.

Toutes ces informations porteront sur les cinq années qui précèdent la remise du DIP. Il appartient au franchiseur de présenter avec autant d’honnêteté possible les futures conditions économiques et pratiques dans lesquelles le franchisé exercera. Il s’agit d’un document capital qui, en toute transparence, doit initier une relation positive et basée sur une confiance réciproque.

La culture de la confiance, un investissement rentable pour l’avenir de son réseau

Lorsqu’un franchiseur cherche à développer son réseau, il étudiera les zones et profils potentiels avec attention. Il évaluera la taille de l’investissement, l’état du marché et tout ce qui pourrait venir freiner le projet. Cela est d’autant plus vrai en ces temps de restriction budgétaires : banques et entrepreneurs se font prudents. Dans ce contexte, posséder une bonne culture de confiance est un véritable avantage.

Si vous pouvez compter sur tous les acteurs de votre réseau, vous diminuez d’autant les variables négatives et vous avez confiance en leur capacité à se développer dans l’avenir. Cette même confiance est indispensable à la réussite de vos nouveaux franchisés et donc la vôtre. Vos partenaires doivent eux-aussi avoir confiance non seulement en la solidité de votre réseau mais aussi en eux-mêmes et leur capacité à construire l’avenir de leur projet. Comment insuffler ce vent de confiance ?

  • Via la communication issue de la tête du réseau qui doit être positive et tournée vers l’avenir, avec des informations factuelles. Rien de pire que les discours qui ne semblent pas honnêtes et masquent la vérité ;
  • Grâce aux animateurs du réseau et aux différents interlocuteurs au service des franchisés, qui doivent se positionner comme partenaires ;
  • En écoutant les suggestions des franchisés, et en intégrant leur avis. L’écoute est une marque de confiance et de considération à ne pas négliger.

En instillant une véritable culture de la confiance, vous vous assurez que vos franchisés sont les moteurs de votre notoriété et plus seulement dépendants de votre savoir-faire. Bref, ils deviennent vos ambassadeurs, et partagent le même projet, celui de la réussite.
 

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top