logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

L'extension des réseaux physiques reste la priorité des distributeurs

Selon une étude CBRE

Publié le

Malgré le boom des ventes en ligne, les stratégies de développement des distributeurs misent plus que jamais sur l'expansion de magasins physiques. L'Allemagne, la France et le Royaume-Uni restent des cibles de choix pour les enseignes étrangères.

Expansion de magasins physiquesSelon la 7e édition de son étude CBRE “How Active Are Retailers Globally?” : « La croissance des ventes en ligne ne dissuadera pas les distributeurs d'étendre leurs réseaux de magasins en 2016 ». Cette enquête qui porte sur plus de 150 grandes enseignes internationales établies en Amérique, en Asie Pacifique et en Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) démontre également que l'Europe reste au cœur de la stratégie d'expansion des grandes enseignes internationales. Les formats d'expansion les plus recherchés par les distributeurs sont en 2016 les magasins en pied d’immeuble (76%) et les galeries commerciales régionales (72%). Le CBRE note également une forte poussée des citations pour les terminaux de voyage dits « travelhubs ». « 20 % des enseignes, principalement originaires d’Amériques et d’EMEA, ont indiqué leur intention de s'étendre au cœur de ces centres de voyage en 2016 » commente le CBRE.

L'expansion physique reste prioritaire

Comme le constate le CBRE, « malgré le contexte d'incertitude économique qui règne actuellement et la popularité croissante des achats en ligne, la présence physique d'un magasin sur des emplacements clés reste un facteur crucial pour affirmer la présence d'une enseigne. » Ce constat se traduit en chiffres : 83% des enseignes interrogées estiment que leurs projets d'extension ne seront pas affectés par la croissance du commerce en ligne en 2016, et seules 22% des enseignes se disent inquiètes de la concurrence intense du commerce en ligne, considérant cette dernière comme une menace pour leur marché en 2016. « En outre, 17% des enseignes interrogées déclarent avoir de grandes ambitions et projettent d'ouvrir plus de 40 magasins en 2016 (une augmentation de 9% par rapport à 2015). La grande majorité (67%) envisage d'ouvrir jusqu'à 20 magasins. » Pour Natasha Patel, Associate Director Retail, EMEA, CBRE, « les magasins conservent ce besoin de créer une affinité émotionnelle avec le client, et les consommateurs celui d'aller dans un magasin, de toucher physiquement un produit et d’apprécier ce sentiment de bien-être lié à une expérience de marque. Le magasin fait partie intégrante d’une journée shopping et peut être appréhendé de diverses manières, à l’image du 'click and collect', la recherche d’un produit ou d’une marque ou encore l’envie de tester un produit. Il ne s’agit donc pas uniquement de l’aspect transactionnel du magasin ». Si globalement les distributeurs n'hésitent pas à évoquer l'expansion physique de leurs enseignes pour 2016, l'optimisme reste toutefois relatif selon les constatations du CBRE. Ainsi, pour les enseignes, les principaux freins évoqués cette année sont l'augmentation des coûts immobiliers (56%) et l'incertitude des perspectives économiques (42%).

Le marché européen reste attractif

Selon le CBRE, l'engouement pour les marchés européens ne se dément pas. « Le cœur de l’Europe occidentale est la principale cible des distributeurs quant à leurs projets d'expansion. » 35% des enseignes interrogées souhaiteraient ainsi s'installer en Allemagne, contre 33% en France et 29% au Royaume-Uni. Viennent ensuite des pays hors Europe comme la Chine (27%), ou encore les USA (25%). Selon Mark Burlton, Global Executive, Retail Occupier, EMEA, « les distributeurs continuent à croire au potentiel des magasins bien ancrés sur les marchés européens, ayant fait leurs preuves depuis longtemps. Ces trois pays européens abritent des villes où le pouvoir d'achat des consommateurs est élevé et où le tourisme reste stable. L'Allemagne offre aux distributeurs l'opportunité de cibler six grandes villes, toutes très largement peuplées, et au pouvoir d'achat élevé. La France et le Royaume-Uni abritent quant à eux deux des plus grandes capitales de la mode, dans lesquelles la seule présence de boutiques suffit à conférer aux enseignes une visibilité importante. Les enseignes européennes continuent de voir un potentiel important dans leurs régions et, de ce fait, concentrent leurs ambitions d'expansion à l'intérieur de leurs frontières. » Pour Thomas Duchêne, directeur Retail de CBRE France, l'hexagone dispose de nombreux atouts dans ses manches : « La France reprend la 2e place des pays les plus attractifs au monde, talonnant l’Allemagne. Ce résultat souligne les fondamentaux français appréciés des enseignes, comme la résistance de la consommation des ménages et le fort afflux touristique. Le marché français reste également très attractif, de nombreux projets de création de centres commerciaux et retail park sont en cours. Il attire également de nombreux promoteurs étrangers friands de cette dynamique. Ainsi les grandes artères commerçantes de centre-ville font toujours l’objet d’une demande soutenue des enseignes. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top