logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Immobilier : Les Français hésitent toujours plus à acheter

Selon un sondage CSA.

Publié le

Malgré les mesures incitatives décidées par le Gouvernement en vigueur depuis le 1er janvier dernier, les acheteurs ne se bousculent pas à la porte des agences immobilières. Seuls les biens neufs semblent vouloir redécoller.

immobilier : les français hésitent à acheterIntérêts d'emprunt toujours très bas, prêt à taux zéro élargi et loi Pinel ne changent, pour l'instant du moins, rien à l'affaire : les Français rechignent à acheter un bien immobilier. Tel est le constat dressé par le sondage récent de l'institut CSA. Et les chiffres ne laissent pas présager d'améliorations significatives dans les prochains mois. Dans le détail, en janvier 2016, 11% seulement des Français ont l’intention d’acquérir un logement au cours des 12 prochains mois, « ce qui constitue le niveau le plus bas jamais enregistré. » En comparaison, ils étaient 12% en janvier 2013 et 13% en janvier 2014 et 2015. Ceci étant, les chiffres varient fortement selon les profils : de 16% pour les catégories socio-professionnelles supérieures, à 23% pour les 25-34 ans en passant par 22% chez les locataires de maison dans le secteur privé.

Regain d'attractivité dans le neuf

Si la baisse des intentions d’achat est nette dans l'ancien, dans le neuf toutefois le marché recommence à frémir. La préférence pour un logement neuf progresse ainsi de 5 points à 45%. Là encore, les chiffres varient fortement selon les profils (55% chez les moins de 35 ans, 35% pour les propriétaires). Selon le sondage CSA, l'attractivité en hausse actuellement du neuf s'explique avant tout par l'absence de travaux avant d'emménager (-6 points à 33%). Suivent la préférence intrinsèque pour le neuf (+8 points à 24%), ou encore l'agencement plus fonctionnel (+4 points à 16%).

Quelles motivations d'achat / non achat ?

Très majoritairement, les sondés qui souhaitent acheter dans les prochains mois envisagent cet investissement dans l’objectif d’y habiter (79%, -2 points par rapport à septembre 2015). L'investissement locatif reste ainsi très largement minoritaire à 19% (+1 pt). Parmi ceux qui indiquent ne pas vouloir acheter, les motivations de cette décision sont claires : ils sont satisfaits de leurs conditions de logement actuelles (-7 points à 47%) et ils manquent de moyens financiers pour acheter (+4 points à 30%). Ce deuxième argument est surtout porté par les locataires (57%), les plus jeunes (51% des 18-24 ans) et les ouvriers (43%). Les autres raisons d'un non achat sont notamment le fait d’avoir d’autres priorités (+3 points à 8%), le manque de stabilisation de sa situation personnelle (+1 point à 5%), les prix trop élevés (+1 point à 3%), la peur de ne pas réussir à vendre son logement (+1 point à 1%).

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top