Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

La grande distribution aime les produits locaux (et ce n’est que le début)

La grande distribution, c’est l’ennemi du petit entrepreneur.

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

La grande distribution Voilà un état de fait bien connu : la grande distribution, c’est l’ennemi du petit entrepreneur. S’il est difficile de nier la transformation de nos quartiers commerçants, le tableau est-il réellement si noir ? L’intérêt récent de la grande distribution pour les produits locaux indique que la réponse est loin d’être aussi catégorique. La grande distribution se révèle d’ailleurs être un levier pour bon nombre de « petits producteurs ». Explications.


Le modèle de la grande distribution continue de faire débat et est chahuté


Qui dit grande distribution, dit centrales d’achats, prix de groupes et réduction maximale des coûts. Face au lourd appareil administratif de ces institutions, difficile pour le petit producteur de valoriser son produit ou de négocier ses prix. A première vue, le géant de la distribution sort gagnant à tous les coups sans se soucier des difficultés financières de ces innombrables producteurs souvent étrangers. De son côté, le consommateur reste partagé. La grande distribution offre des prix qui défient toute concurrence et un approvisionnement toujours plus varié mais son empreinte sur l’environnement et l’économie locale inquiète.

Dans ce contexte, les initiatives se multiplient pour offrir un modèle viable de distribution à échelle locale, à l’image de la chaine des marchands des 4 saisons. Elles entendent ainsi proposer des produits locaux aux mêmes prix que la grande distribution classique, en allégeant la gestion administrative. « La traçabilité, l'excellence et la limitation de l’impact environnemental des produits vendus font parties de notre ADN » peut-on lire sur le site de la marque. Une promesse est mise en avant : 82% du prix de vente revient au producteur final ! Alors que les Français recherchent du sens dans leurs achats, et veulent se réapproprier (notamment) leur alimentation en privilégiant la qualité et le local, la grande distribution historique ne peut pas rester sourde.


La grande distribution fait un pas dans la direction des petits producteurs


Face à cette nouvelle concurrence et aux difficultés de ses petits producteurs, la grande distribution ne reste pas insensible. En  effet, l’offre de produits locaux ne cesse de progresser en magasin. Il s’agit même du poste qui augmente le plus avec une hausse de la place accordée aux TPE de 5.8% d’après le bilan 2014 des produits de grande consommation du groupe Nielsen, spécialiste des études marketing, tandis que la part des PME grimpe elle de 5%i. Les rayons évoluent dans la GMS pour ressembler toujours plus à la réalité locale.

Cet engouement pour les spécialités de nos régions n’est toutefois pas désintéressé : les contrats se négocient âprement et les grandes enseignes cherchent avant tout  à se démarquer en diversifiant leurs offres. Elles l’ont compris : un produit estampillé « local » est d’autant plus susceptible de plaire aux consommateurs. Pour beaucoup acheter local reste en effet à la fois un gage de qualité, de respect de l’environnement et un acte solidaire. Choix stratégique ou pas, le bénéfice pour les petits producteurs lui est bien réel. « La consommation responsable, ce n'est pas du blabla. Les clients qui achètent des marques régionales ont le sentiment de participer au développement du tissu local » confie Laurent Zeller, Pdg de Nielsen France dans les colonnes de La Tribune.

 


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !