logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Tendances business 2016 : les secteurs à surveiller

Miser dès aujourd'hui sur les créneaux du futur

Publié le

Tendance à découvrir pour 2016La question se pose chaque année : quels seront les secteurs d'activité qui décolleront dans les douze prochains mois ? Que l'on soit un investisseur avec des millions en poche ou simplement un créateur d'entreprise qui rêve de se lancer en franchise, la question mérite d'être posée.

Quand le bâtiment va, le B2B va aussi

Le cabinet d'études Xerfi a publié en octobre dernier une étude visant à prédire quelles branches d'activité seront susceptibles de booster la croissance en France en 2016. En se basant sur le delta de croissance entre 2015 et 2016, les prévisions distinguent trois grands secteurs à surveiller.

La construction sort enfin de la crise, et après deux années dans le rouge, les analystes de Xerfi constatent des signes de reprise très encourageants. La hausse des réservations dans le domaine de la promotion immobilière (22 % au deuxième trimestre 2015 par rapport à l'année dernière) conjuguée à celles des permis de construire (+8,7 % sur la période estivale par rapport aux trois mois précédents) et à la reprise des mises en chantier (+0,7 %) permet d'envisager l'année prochaine avec un certain optimisme. A cela s'ajoutent les grandes mises en chantier dans les travaux publics de cette année et un sentiment positif des entrepreneurs concernant leur activité future. Ainsi, le cabinet s'attend à une reprise effective en 2016, avec une croissance de 2,5 points, soit plus de six points de mieux que cette année.

L'industrie du bâtiment dans son entièreté devrait tirer parti de la reprise de la construction. Xerfi s'attend à une croissance de la production de matériaux minéraux non métalliques (pierre, verre, céramique, béton, ciment, etc.) de pas moins de 9,2 points avec un score de 3,9 % en 2016. Dans le même élan, on s'attend à voir l'intérim continuer sur sa lancée. Après qu'il ait bénéficié de la reprise de la filière automobile, la croissance du BTP, un secteur primordial pour le travail temporaire, va lui redonner des ailes. Les prévisions font état de 6 % de croissance.

Le B2B profite de la croissance


Dans la période de crise que nous connaissons encore, les entreprises avaient été forcées de recourir de plus en plus à des sociétés extérieures, ce qui avait renforcé le secteur B2B. Tirant partie de la reprise des investissements anticipée par Xerfi, les entreprises de services business to business devraient voir leur activité augmenter en 2016. On s'attend à une croissance de 3,3 points pour les services administratifs et de soutien, tandis que les activités spécialisées, scientifiques et techniques progresseront de près d'un point.

En conclusion de son étude, Xerfi estime que le train de croissance bâtiment-investissement-B2B devrait permettre au PIB de la France de progresser de 1,8 % en 2016.

Le digital innove tous azimuts

Nous vivons une ère où la technologie n'a jamais progressé aussi rapidement. Plus significatif encore, le temps passé entre la mise au point d'une invention et son adoption par le grand public n'a jamais été aussi court. Les technologies sont déjà entre nos mains et dans nos poches, il ne reste plus qu'à inventer les usages.

Les segments de marché liés au numérique sont innombrables et on ne peut aborder que quelques grands domaines qui seront au premier plan en 2016. Les transports, par exemple, sont sur le point de subir une véritable transformation. L'urbanisation de nos modes de vie, les facteurs écologiques et les changements des dynamiques de travail vont nous forcer à changer notre façon de nous déplacer. Les techniques de géolocalisation liées aux terminaux mobiles et la masse de données disponibles permettent d'envisager de nombreux créneaux pour les entrepreneurs de 2016.

Par exemple, Ford a lancé cet été un vélo électrique pliable couplé à une application smartphone qui informe en temps réel l'utilisateur sur l'état du trafic, de la météo et des transports en commun. Ainsi, il peut réagir à tout moment à la situation, en sortant son vélo du coffre de sa voiture pour éviter les bouchons, puis en le repliant pour l'emporter avec lui dans le métro sur la fin de son trajet. Quant aux voitures sans chauffeur, on va beaucoup en parler dans les douze prochains mois.

Lié aux changements des modes de vie et de déplacement, l'e-commerce et la livraison à domicile sont également appelés à se développer en 2016. On s'attend à ce que le secteur de la vente par internet passe de 57 milliards d'euros en 2014 à 90 milliards en 2020. La logistique a beaucoup à gagner si elle s'appuie sur les technologies numériques. On citera le cas de Trackin, une start-up lyonnaise qui propose aux restaurants et aux clients de suivre en temps réel la position de leur repas.

Miser sur les changements sociétaux

Le papy boom a commencé : les plus de 60 ans formeront le tiers de la population française en 2060. La silver économie est prise très au sérieux à la fois par les entrepreneurs et par les pouvoirs publics. Services aux personnes âgées, accompagnement du vieillissement, mais aussi e-santé et domotique : autant de secteurs qui ne peuvent que se développer à vitesse grand V dans les années à venir. Rien que le maintien à domicile des personnes dépendantes devrait créer 300 000 emplois d'ici à 2020. Quant aux objets connectés, on estime qu'ils seront amenés à peser 4 milliards d'euros sur la même période.

Les enseignes qui voient plus grand s'intéressent au phénomène des villes intelligentes. Start-ups ou grands groupes, ces urbanistes de demain planchent sur les boutiques virtuelles, ou encore sur la régulation des réseaux de transport et d'énergie. Ce secteur s'appuie également sur la connectivité et les appareils mobiles pour créer des bases de données en temps réel qui informeront les autorités locales en cas d'accident, de dysfonctionnement, etc.

Les court-circuiteurs changent la donne

Certains des grands succès de 2015 sont aussi parmi les plus controversés. Les services tels que Hailo, Uber, Booking ou AirBnB offrent une alternative plus courte à la chaîne de valeur des secteurs des taxis et de l'hôtellerie. En s'appuyant sur les technologies mobiles, ces services permettent à des entrepreneurs innovants de se tailler la part du lion sur des marchés autrement saturés. Ils réinventent les business models en court-circuitant les étapes et les intermédiaires pour gagner un avantage compétitif sur le secteur.

Cette nouvelle tendance de l'innovation entrepreneuriale n'est pas l'apanage des start-ups aux dents longues. Inspiré par le succès de ces entreprises, le géant mondial du e-commerce Amazon a commencé à travailler avec des livreurs indépendants.Il suffit de disposer d'un véhicule et de se connecter sur le site pour effectuer une ou plusieurs livraisons. Un moyen de compléter ses revenus pour le conducteur et, pour l'enseigne, une réduction de charges qu'elle peut répercuter en partie sur ses prix. Et ce n'est pas fini. D'après Philippe Mutricy, le responsable de BpiFrance Le Lab, qui s'exprime dans une étude consacrée au numérique déroutant, « aucun secteur n'échappera au phénomène ».

Une évolution liée à la prolifération des objets connectés dans notre quotidien, les services d'installation, de maintenance et de réparation des outils numériques vont rapidement trouver leurs marchés. Mais qu'il s'agisse de digital ou non, les concepts gagnants de 2016 seront développés par des enseignes qui ont compris les besoins des consommateurs en 2015.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top