logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Commerçants : êtes-vous prêts à abandonner les sacs plastiques ?

Les sacs plastiques, ce n’est pas automatique

Publié le

Sachet plastique A partir du 1er janvier 2016, la législation entourant la distribution de sacs plastiques aux clients de la part de commerçants évolue. La parution du décret d’application qui interdit la distribution de sacs plastiques à usage unique est actée. Cette évolution, qui est intégrée dans la loi de transition énergétique, n’est qu’une première étape vers une interdiction encore plus forte. Explications.

Les sacs plastiques, ce n’est pas automatique

Les commerçants devront composer avec une nouvelle loi qui restreint la distribution de sacs plastiques aux clients : « À partir du 1er janvier 2016, les commerçants n'auront plus le droit de remettre à leurs clients des sacs de caisse en plastique à usage unique, qu'ils soient gratuits ou payants (art. 75 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte) » dixit la loi. Cette nouvelle loi, portée notamment par la ministre de l’écologie Ségolène Royal, ne concerne pas tous les sacs plastiques, mais bien ceux à usage unique. Cette avancée majeure vient limiter leur nombre. Car ces derniers pèsent pour 89% du total des sacs plastiques mis sur le marché chaque année dans l'Union Européenne, soit environ 89 milliards de bouts de plastique.

8 milliards d’entre eux (un peu moins de 10% donc) finissent chaque année en déchets sauvages, étouffant poissons et oiseaux, selon les données du Parlement européen. L’action de la France fait écho aux mesures signées justement au niveau Européen. Les états membres de l’UE ont signé en novembre 2014 un accord pour réduire le volume de sacs qui circulent, et passer d’une moyenne actuelle d’environ 200 sacs par an et par personne, à environ 40 d’ici 2025.

Les sacs plastiques pour les fruits et légumes aussi interdits

A partir du 1er janvier 2017, l’interdiction des sacs plastiques va être étendue ! Elle sera désormais aussi en place pour les sacs en matières plastiques à usage unique « destinés à l’emballage de marchandises au point de vente autres que les sacs de caisse ». Il s’agit des sacs fins de fruits et légumes, qui permettent d’emballer tomates, oranges et autres concombres. Une excellente idée ? Oui pour le respect de l’environnement, mais cette nouvelle interdiction risque de déranger plusieurs commerçants.

Ainsi, Philippe Joguet, directeur développement durable au sein de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) avoue ne pas être préparé « Sur les sacs fruits et légumes, nous n'avons pas de solutions économiquement viables et suffisamment hygiéniques ». Les sacs en papier (avec une empreinte écologique parfois mauvaise), mais aussi les sacs à base de matières végétales apparaissent comme des alternatives crédibles. Mais la production ne peut pas suivre pour alimenter tous les commerces. Au travers de cette loi, Ségolène Royal entend dynamiser les acteurs qui produisent des sacs écologiques, mais la cadence et les prix vont devoir suivre. Car seuls les sacs compostables en compostage domestique et « constitués de matières biosourcées, c’est-à-dire à base de matière végétale » seront autorisés dans les commerces en 2017.

Cette loi va-t-elle sonner la fin des sacs à usage unique ? Ces sacs distribués en caisse dans les grandes surfaces alimentaires sont déjà nettement moins répandus depuis que leur distribution a été rendue payante. Leur nombre est passé de 10,5 milliards en 2002 à 700 millions en 2011. Le mouvement devrait se poursuivre.
 

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top