logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Immobilier : l'élargissement du PTZ redonne le sourire aux réseaux d'agences

Une relance dans l'ancien bienvenue

Publié le

Le 29 octobre dernier, François Hollande en visite à Nancy a annoncé plusieurs mesures autour du prêt à taux zéro qui devraient dès le 1er janvier prochain booster les ventes dans l'ancien.

Depuis le début de la crise, la raréfaction des dossiers portés par les primo-accèdants participe beaucoup à l'immobilisme du marché de l'immobilier. Pour relancer les transactions et « permettre au plus grand nombre de Français de devenir propriétaires », le 29 octobre dernier, François Hollande a annoncé un train de mesures visant l'élargissement du très populaire prêt à taux zéro. Dans l'immédiat, et avant d’être intégrées par voie d’amendement au Projet de loi de finances 2016 les modalités de ces mesures doivent encore faire l’objet prochainement de propositions du ministère du Logement. Ceci étant, François Hollande a apporté quelques précisions concernant les quatre grandes orientations qu'il souhaite voir applicables dès le 1er janvier 2016.

  • 1ère orientation : Le prêt à taux zéro pourra représenter jusqu’à 40 % du montant total de l’emprunt. Actuellement, un prêt à taux zéro ne peut dépasser de 18 % et 26 % d’une somme plafond fixée par l’Etat, en fonction de la zone et de la composition du foyer. En relevant le PTZ à 40 % du montant de l'emprunt total, le gouvernement donne un vrai coup de pouce aux montages financiers.

  • 2e orientation : Les plafonds de ressources seront relevés. Actuellement, pour obtenir un prêt à taux zéro, le primo-accédant ne doit pas dépasser un certain plafond de ressources. Ces plafonds de ressources dépendent du secteur où l'on habite et de la composition de la famille. A partir du 1er janvier, le plafond de revenus pris en compte sera relevé, dans des proportions à définir, afin que davantage de ménages des classes moyennes en bénéficient.

  • 3e orientation : Le PTZ dans l’immobilier ancien sera étendu à la quasi-totalité du territoire. Actuellement, l'octroi d'un PTZ pour l'achat d'un logement dans l'ancien est uniquement possible dans 6 000 communes rurales, sous réserve que les acheteurs y réalisent, dans les deux ans, des travaux représentant 25 % du prix d’achat. Très restrictive, cette zone doit être élargie à 30 000 communes en janvier 2016, et peut-être plus, y compris dans les zones urbaines.

  • 4e orientation : Le différé d’amortissement est porté à 5 ans pour tous. Actuellement, le différé d'amortissement, autrement dit la période pendant laquelle l’emprunteur ne rembourse pas son PTZ, est au maximum de 14 ans pour les ménages aux revenus les plus modestes. Les ménages qui justifient de revenus plus conséquents n'ont pas droit au différé, ils doivent commencer à rembourser immédiatement. Après le 1er janvier, tous les foyers éligibles, quelques soient leurs revenus bénéficieront de 5 ans de différé d'amortissement.
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top