logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Temps de travail : les Français majoritairement ouverts à la refonte des 35 heures

71% des sondés d'accord pour plus de flexibilité

Publié le

L'Institut CSA pour Les Echos, l'Institut Montaigne et Radio Classique a interrogé les Français sur les temps de travail. Résultats : 7 français sur 10 estiment qu'il faudrait laisser les entreprises fixer le temps de travail en accord avec leurs salariés.

En pleine discussion autour de la refonte du code du travail, la question des 35 heures restent plus que jamais au centre des débats. Attaquées de toutes parts, et notamment par Emmanuel Macron, les 35 heures divisent les politiques, mais du côté des salariés, les choses sont nettement moins passionnelles. La preuve en est apportée avec les résultats d'un récent sondage réalisé par l'Institut CSA pour Les Echos, l'Institut Montaigne et Radio Classique. Ainsi, à la question de savoir s’il faut « laisser les entreprises fixer librement le temps de travail, par accord avec leurs salariés », 71% des sondés répondent oui, dont 37% répondant « oui, tout à fait » et 34% « oui, plutôt ».

Un quart seulement des Français répondent non. Les résultats varient notablement selon l'âge et la catégorie socio professionnelle des répondants. Ainsi, chez les jeunes de 18-24 ans l'idée d'une refonte des 35 heures récolte 78% d’approbation tandis que chez les salariés du privé le oui l'emporte à 67%. «
Notons par ailleurs que les cadres et les ouvriers sont ceux qui émettent le plus de doutes sur cette idée (respectivement 42% et 39% de jugements défavorables). »

Ces quelques chiffres démontrent qu'aujourd'hui, la remise en cause des 35 heures n'est plus un sujet tabou. Le récent référendum chez Smart démontre clairement que les choses avancent...Ceci étant, « cette position de principe dépend aussi de la nature de l’accord qui peut être trouvé avec les salariés dans l’entreprise. » Ainsi, plus encore qu'un blanc seing laissé au bon vouloir des entreprises, les Français sont prêts à revenir sur leurs acquis sous conditions que les discussions soient ouvertes et équitables. Ce sentiment d'une nécessaire évolution est partagé par les sympathisants de droite (83%) mais aussi de gauche (69%). « Seule la gauche radicale se distingue sur ce point, puisque les sympathisants du Front de Gauche sont beaucoup plus divisés sur ce point (51% de défavorables, dont 36% « non, pas du tout »), tout comme ceux des Verts (47%, dont 29%). »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top