logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Le revenu médian des Français reste stable

20.000 €, soit 1.667 euros par mois

Publié le

Dans une note publiée le 22 septembre dernier, l'Insee dresse le portrait financier des ménages français en 2013. Il ressort de cette analyse un revenu médian de 20 000 € annuels, stable par rapport à 2012.

En France métropolitaine, le niveau de vie médian de la population s'élève à 20.000 €, soit 1.667 euros par mois. « Pour une famille composée d’un couple avec deux enfants de moins de quatorze ans, cela correspond à un revenu disponible de 42.000 euros par an (soit 3.500 euros par mois). »

En 2013, le niveau de vie médian est quasiment stable (– 0,1% en euros constants), « s’inscrivant dans une tendance légèrement à la baisse depuis la crise économique de 2008. Entre 2008 et 2013, il diminue ainsi de 0,2% en moyenne par an, après avoir progressé à un rythme annuel moyen de 1,7% entre 2004 et 2008. »


Moins d'inégalités

Si ce revenu médian est stable par rapport à l'année précédente mais comme le souligne l'Insee, « l'évolution est différente selon la position dans l'échelle des niveaux de vie ». Dans le détail, les chiffres font ressortir globalement un léger mieux des revenus « dans le bas de l'échelle » et une diminution « dans le haut ». Autrement dit, les inégalités diminuent. Comment expliquer cela ? L'Insee évoque 3 grandes raisons. La première tient à la diminution des revenus du patrimoine : « en 2013, la part des revenus du patrimoine (revenus financiers, loyers perçus par des propriétaires louant leur logement) dans le revenu disponible des ménages a nettement diminué, passant de 11,9% à 10,9%. » La seconde raison évoquée par l'Insee tient aux hausses d'impôt. « Les ménages les plus aisés ont été les plus concernés par la hausse des impôts : en 2013, les impôts directs représentent 27,9% du revenu disponible des ménages situés au-dessus du neuvième décile, soit 1,9 point de plus qu’en 2012. Par comparaison, la progression est de 0,8 point pour les 90% de ménages restants. »

La troisième raison tient à l'augmentation des revenus salariaux en bas de l'échelle. Globalement, les 10% des personnes les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 10.730
€. A l'opposé, les 10% les plus aisées ont un niveau de vie supérieur à 37.000 €, soit 3,5 fois plus. « Le taux de pauvreté monétaire s’élève en 2013 à 14,0% de la population, soit un niveau en légère baisse par rapport à celui de 2012 (14,3%). »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top