logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

La restauration rapide séduit les plus de 50 ans !

Les « quinquas », nouveaux amateurs des hamburgers ?

Publié le

La restauration rapide, un concept qui attire uniquement les jeunes ? Plus vraiment. Alors que le marché des fast-foods était en croissance successive pendant plusieurs années, tandis que celui de la restauration dite « traditionnelle » était en déclin, des changements profonds sont apparus. Ainsi, on remarque par exemple que la fréquentation des populations de 50 ans et plus a progressé de manière très forte depuis plus de 5 ans. Les « quinquas », nouveaux amateurs des hamburgers et autres sandwichs avalés sur le pouce ?

Face à un contexte économique tendu, la restauration rapide est une réponse

The NDP Group, spécialiste des études de marché, s’est intéressé en particulier au marché de la restauration rapide et à son évolution entre 2008 et 2015. Les performances et les mutations du secteur mises à nu permettent de comprendre son évolution et ses perspectives futures. Alors que la crise économique faisait son arrivée en France en 2008-2009, et commençait à impacter le budget des ménages Français, les consommateurs ont eu le réflexe « logique » de réduire leurs dépenses en matière alimentaire « hors-domicile ». Parce que le climat semblait alors morose, et les perspectives financières sombres, la fréquentation des établissements de restauration traditionnelle a marqué un recul (-2,9% entre 2008 et 2009). Dans le même temps, la restauration rapide faisait elle le plein. Une hausse de 3,4% de la fréquentation était notée .

Les fast-foods, les sandwicheries, les boulangeries ou d’autres lieux de restauration rapide, autrefois boudés par les CSP+, sont devenus alors des lieux fréquentables, portés par des prix très attractifs. « Alors que seulement 10% des Français citaient le prix comme critère de choix principal d’un établissement de restauration en 2008, le pourcentage s’élève à 18% en 2014 » commente Maria Bertoch, Industry Expert de la Division Foodservice Europe de NPD Group . Mais les enseignes de restauration rapide ne sont pas passées au travers de la crise. En 2012, la fréquentation a commencé à marquer le pas, notamment avec la montée de la préparation de plats préparés à la maison pour emmener au bureau. Tandis que les fast-foods, historiquement très dynamiques, affichaient encore une belle santé il y a plusieurs années, leur fréquentation connaît une baisse depuis fin 2014.

La restauration rapide évolue, sa clientèle aussi

La pause du déjeuner reste le pilier de la consommation française. Pour certains établissements, les heures du déjeuner pèsent près de 80% des visites de la journée. Et dans un contexte où les consommateurs cherchent à gagner du temps le midi, c’est une évolution spectaculaire de l’offre qui est apparue. Ne pensez pas que la restauration rapide se cantonne aux quelques enseignes historiques dont McDonald’s est l’ambassadeur. Une offre alternative de restauration rapide est arrivée. Il est possible aujourd’hui de choisir entre des plats de pâtes, des salades fraîches ou encore des sandwichs avec des produits de saison… Best Bagels, Mezzo di Pasta, Subway en sont des exemples.

Depuis le scandale de la vache folle, qui a éclaté en 1996, la situation est toute autre. La restauration rapide est passée de la malbouffe à une alimentation équilibrée, saine et variée. On en viendrait presque à vanter le fait de manger entre deux réunions un sandwich… La restauration rapide possède en effet une grande capacité d’innovation, comparé à la restauration traditionnelle. Ajouté à cela de faibles coûts de structure (petites surfaces, personnel réduit et moins qualifié) et une organisation militaire tant dans la préparation des produits que dans la prise de commande, et vous obtenez aujourd’hui ce que l’on peut baptiser la restauration rapide 2.0.

Alimentation « Fast Casual » pour cinquantenaires exigeants

Revenons aux changements perçus dans la clientèle des enseignes de restauration rapide. La fréquentation des personnes de 50 ans et plus dans les enseignes de restauration rapide progresse de + 40 % entre 2008 et 2015 ! Aujourd’hui, cette cible représente 16 % des visites du secteur, soit 1 client sur 6. Inimaginable il y a encore plusieurs années. La praticité et la fonctionnalité d’un déjeuner sur le pouce séduit ces personnes moins touchées par la crise que les plus jeunes… Ils ne viennent pas chercher dans la restauration rapide les mêmes critères que les 18-24 ans, mais les nouveaux concepts leurs conviennent.

Exki, Vapiano, Chipotle, Prêt à manger, Au pain quotidien mais aussi Starbucks ou Costa Coffe sont autant d’exemples de chaines qui déploient des efforts au quotidien pour séduire les 50 ans et plus. Dans son étude, The NDP Group parle de la tendance du « Fast casual », cette forme de « restauration moderne alliant un service rapide, une décoration conviviale, des produits frais et de qualité, et un prix positionné entre la restauration à table et le fast-food ». Une nouvelle forme de consommation hors-domicile qui se déploie très rapidement via la franchise.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top