logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Le commerce coopératif plébiscité par les Français

70 % des sondés seraient prêts à privilégier ce type d'enseigne

Publié le

Selon une étude réalisée en mai dernier par Opinionway pour la Fédération du commerce coopératif et associé (FCA), les Français plébiscitent le commerce coopératif.


Le commerce coopératif jouit d'un capital sympathie certain. C'est à cette conclusion qu'arrive le sondage réalisé en mai dernier par Opinionway pour la Fédération du commerce coopératif et associé (FCA). Mais, il y a un mais : la forme du commerce coopératif est encore assez mal connue par le grand public !


Une notoriété à améliorer

Si le commerce coopératif est plutôt bien vu chez les Français, ceci étant, les réseaux de commerce coopératif manquent encore de notoriété. 55% des sondés n'ont en effet jamais entendu parler de cette forme de commerce, contre 38% qui en ont entendu parler mais ne peuvent pas donner d'exemples précis. Seuls 5% des interrogés attestent savoir ce qu'est le commerce coopératif, exemples à l'appui. Dans le détail des chiffres divulgués par la FCA, plusieurs étonnent. Ainsi, quant 51% des 65 ans et plus ont déjà entendu parler du commerce coopératif, ils ne sont que 5% à pouvoir citer des exemples. Inversement, chez les 25/34 ans, le taux de personnes pouvant donner des exemples grimpe à 9%, alors que 35% des sondés en ont déjà entendu parler sans pouvoir donner d'exemple. Curieusement aussi, les habitants d'Ile-de-France sont plus au fait de cette forme de commerce (47% en ont déjà entendu parler, vs 43% pour la province). Plus logiquement, les chiffres révèlent que ce sont les plus jeunes (18/24 ans) qui ont le moins de connaissance sur ce type de commerce (72% n'en ont jamais entendu parler). Globalement, les hommes sont plus avertis que les femmes (48% vs 40% ont déjà entendu parler de commercer coopératif). Les CSP+ sont également mieux informés (53%, vs 29% chez les CSP-).


Un plébiscite... après explications !

Quand les sondeurs expliquent aux sondés ce qu'est un commerce coopératif (enseignes dans lesquelles chaque propriétaire de magasin est autonome, où les décisions sont prises de manière collective, les moyens et les savoir-faire mutualisés et les bénéfices réinvestis dans l'économie locale, sans faire appel à des actionnaires extérieurs) les Français voient tout de suite tout l'intérêt de cette forme de commerce. Et globalement, leur opinion est plutôt favorable. Ainsi, 70% des consommateurs interrogés seraient prêts à privilégier ce type d'enseigne par rapport à des chaînes de magasins au fonctionnement classique (dont 18% de « oui tout à fait »). Là encore, les chiffres fluctuent beaucoup en fonction des profils. Les plus jeunes de 18/24 ans se sentent globalement moins enthousiastes (53% de oui) que leurs aînés (71% de oui chez les 35/49 ans, 75% chez les 50/64 ans, 74% chez les 65 ans et plus). Cette fois, les hommes et les femmes sont globalement à égalité (respectivement 70% et 71% de oui). Les CSP+ sont aussi plus favorables que les CSP- (respectivement 78% et 64%). Et à l'inverse de la question de notoriété, la province se dit plus favorable au commerce coopératif (71%) que les urbains d'Ile-de-France (67%).


Le coopératif, le commerce idéal de demain ?

Interrogés sur la vision qu'ils ont du commerce de demain, les sondés pensent à 40% qu'il sera coopératif. A 32%, les sondés estiment que le commerce de demain va tendre à se mondialiser par le truchement de groupes internationaux de grande distribution présents partout et dans tous les secteurs. 18% des sondés pensent que le commerce de demain sera plutôt franchisé, avec des chaînes qui proposent à des commerçants d'adopter leur marque et leurs services, en échange d'une contrepartie financière. 8% seulement croient à un commerce individuel avec des petits commerçants autonomes. A cette question, les réponses les plus partagées sont à mettre au crédit des plus jeunes, autrement dit les 18/24 ans (20% coopératif, 29% mondialisé, 26% franchisé, 20% individuel). Le meilleur score du commerce coopératif est obtenu chez les sondés les plus vieux (48% chez les 65 ans et plus). Globalement, lorsque le modèle du commerce coopératif est évoqué comme faisant partie « de la mouvance de l’économie collaborative : financement participatif, covoiturage, circuits courts du producteur au consommateur… » 88% des sondés pensent que que le développement de ce type d’économie alternative est plutôt une bonne chose (dont 32% une très bonne chose).

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top