logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

En 2014, le commerce redémarre selon l'Insee

Hausse en volume, baisse en valeur

Publié le

Dans une étude publiée le 19 juin dernier, l'Insee dresse un bilan plutôt positif de l'activité commerciale en France pour l'année 2014.

le commerce redemarre en 2014   Après plusieurs années de stagnation voire de repli, le commerce a l'an dernier repris le chemin de la hausse selon les chiffres bilan de l'Insee publiés le 19 juin. Ainsi, en 2014, les ventes du commerce de gros et des intermédiaires du commerce (732 milliards d'euros, dont 614 milliards pour le seul commerce de gros) se redressent en volume mais diminuent en valeur. Le même phénomène est pointé du doigt pour le commerce de détail. « Les ventes du commerce de détail et de l'artisanat commercial (boulangeries, pâtisseries, charcuteries) atteignent 492 milliards d'euros, toutes taxes comprises. Elles se redressent de même en volume, mais diminuent légèrement en valeur. »

 

Quant aux ventes du commerce et de la réparation d'automobiles (104 milliards d'euros), « elles se stabilisent en volume après avoir fortement reculé au cours des deux années précédentes. Elles augmentent en valeur de 1,6 %. » Fin 2014, trois millions de salariés (hors intérim) travaillent dans le commerce hors artisanat commercial, soit 18,9% des salariés de l'ensemble des secteurs principalement marchands. Plus de la moitié d'entre eux exercent dans le commerce de détail, et près d'un tiers dans le commerce de gros. Au cours de l'année 2014, le commerce dans son ensemble a perdu 15.000 emplois salariés, soit une baisse de ses effectifs de 0,5%.


Commerce de détail, le non alimentaire au rebond

Le commerce de détail et l'artisanat commercial voient leurs ventes augmenter de 0,8% en volume en 2014. « Les magasins non alimentaires tirent davantage profit de cette amélioration que ceux à dominante alimentaire ». Cette tendance s'inscrit dans la continuité des années précédentes. En valeur, les ventes au détail se contractent très légèrement en raison du repli des prix dans l'alimentaire mais aussi le non alimentaire. Dans le détail, les ventes du commerce alimentaire continuent de diminuer en 2014 en volume. « Ce recul est imputable aux grandes surfaces alimentaires, dont l'activité continue de décroître » (- 0,5% en volume, - 1,6% en valeur). À l'inverse, dans l'alimentaire spécialisé (y compris artisanat commercial) ainsi que dans les petites surfaces à dominante alimentaire, les ventes se redressent en volume et en valeur avec respectivement + 0,3% et + 0,6% en volume et + 1,2% et - 0,4% en valeur.

Hors alimentaire, le « dynamisme du commerce d'équipements de l'information et de la communication ne se dément pas : le secteur enregistre la meilleure performance du commerce de détail en volume en 2014 » à + 8,6% mais en valeur, les ventes pâtissent du recul marqué des prix des produits électroniques et informatiques grand public. « Le commerce des autres équipements du foyer se redresse en 2014 après plusieurs années de morosité » à + 1,8% en volume et + 0,5% en valeur. Ceci étant, le secteur spécialisé du meuble reste à la peine, contrebalancé par un rebond des secteurs du bricolage et de l'électroménager bénéficient. « Les ventes des magasins spécialisés en biens culturels et de loisirs rebondissent, notamment à la faveur de l'augmentation des ventes dans les librairies » (+ 0,8% en volume et + 2,3% en valeur). « Les ventes du commerce d'équipements de la personne progressent également plus vigoureusement qu'en 2013, grâce à l'accélération ou au rebond des ventes dans l'habillement, l'horlogerie-bijouterie et la parfumerie » à + 0,8% en volume et + 0,7% en valeur. Les ventes hors magasin progressent en volume (+ 2,0%), tirées par le dynamisme de la vente à distance. Enfin, il est à noter que l'activité du grand commerce non alimentaire spécialisé accélère avec un chiffre d'affaires en augmentation de 3,2% en volume, après 1,8% en 2013 selon le constat de l'Insee. Ce rebond permet à ce type de commerce de gagner des parts de marché. « Le grand commerce non alimentaire spécialisé correspond à la grande distribution non alimentaire spécialisée. Il représente la moitié de l'activité des secteurs du commerce non alimentaire spécialisé. »


Le commerce et la réparation d'automobiles se stabilisent

Le commerce et la réparation d'automobiles, dont l'activité a fortement reculé en 2012 et 2013, se stabilisent en volume en 2014 (+ 0,1%) et progresse en valeur (+ 1,6%). Dans le détail, le commerce de véhicules automobiles redémarre légèrement (+ 0,7% en volume). Les immatriculations progressent de 0,5% en moyenne annuelle. « La croissance des prix soutient la progression des ventes en valeur ». Dans le secteur de l'entretien et de la réparation automobiles l'embellie se fait encore attendre. Ce secteur orienté à la baisse depuis 2008, connait encore en 2014 une érosion de ses ventes à - 1,6% en volume, - 0,2% en valeur. « Elle s'explique notamment par la fiabilité croissante des véhicules et la diminution tendancielle du nombre de kilomètres parcourus par automobile. Le commerce de détail d'équipements automobiles, qui comprend essentiellement les centres-autos, connaît une baisse de son activité en 2014 » à - 1,7% en volume, - 0,7% en valeur. Le commerce et la réparation de motocycles, « en fort repli en 2012 et en 2013 », rebondit à + 2,01% en volume et + 3,1% en valeur.

 

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top