logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Chômeurs : créez votre entreprise en franchise

Vous êtes au chômage ? Créez votre entreprise en franchise !

Publié le

Ce n’est un secret pour personne, les chiffres du chômage ne cessent, malheureusement, de battre des records. Selon les derniers chiffres annoncés par le ministère du Travail, le chômage atteint son taux le plus haut en incluant l'Outre-mer, à 3,77 millions (+0,4%) en mars 2015i. Sur un an, il a augmenté de 4,6%. Pour les chômeurs qui éprouvent des difficultés à trouver un emploi, la création d’entreprise peut être une excellente opportunité. Et pourquoi pas en franchise, solution pour laquelle le chômage peut se transformer en véritable atout pour se lancer dans l’entreprenariat.

La franchise, solution alternative à la création d’entreprise

En ces temps de crise, se décider à créer sa propre entreprise peut refroidir les plus hésitants. Pourtant, la franchise a le vent en poupe et résiste bien à ce contexte morose. Selon les chiffres de la Fédération Française de la Franchise, il s'est créé en 2014 près de 80 nouveaux réseaux en France. Ce sont même plus de 3000 nouveaux franchisés qui se sont installés. La franchise va bien ? Oui ! Le chiffre d'affaires de la profession a progressé en un an de 4 milliards d'euros, à 51,45 milliards d’euros. Qui peut en dire autant ?

Le choix de la franchise permet aux chômeurs qui veulent se lancer de profiter de certains avantages non négligeables et qui limitent les risques pour l’entrepreneur. Les enseignes qui créent les réseaux de franchise ont déjà une notoriété et une image de marque, des éléments importants à mettre en place avant d’espérer avoir du succès. De plus, en choisissant une franchise, vous choisissez un concept qui a déjà fait ses preuves, des produits et services qui sont rentables et un savoir-faire reconnu. Enfin, et c’est un atout indéniable, même si vous n’avez pas de compétences particulières d’entrepreneur, les franchiseurs assurent une formation au métier et transmettent leur savoir-faire.

Pour faire simple, alors que créer son entreprise seul peut sembler un véritable chemin de croix, en optant pour la franchise vous êtes certain de ne pas vous retrouver seul.

Votre force : votre temps libre

Contrairement à un actif qui a bien du mal à jongler entre les fonctions qu’il occupe et un projet de création d’entreprise, votre force, en étant au chômage, est que vous disposez de temps libre. Et le temps, pour porter un nouveau projet de franchise, est précieux.

Ainsi, vous aurez tout le « loisir » de vous plonger dans le choix de l’enseigne, la recherche des financements ainsi que la préparation de tous les dossiers nécessaires à la mise en œuvre de votre projet. En tant que chômeur, vous aurez donc un avantage de taille puisque vous pourrez vous impliquer à 100%. De même si vous vous apercevez que certaines compétences vous manquent, vous pourrez solliciter le Pôle Emploi pour suivre des formations. Sachez, en plus, que le Pôle Emploi considère la recherche de franchise comme une véritable recherche d’emploi. A ce titre vous continuerez à percevoir vos allocations chômage durant toute la durée de préparation de votre projet.

Des aides financières spécifiques pour les demandeurs d’emploi

Tout créateur d’entreprise peut bénéficier de multiples aides financières pour monter son projet. Mais en étant chômeur, sachez que vous pouvez bénéficier d’aides supplémentaires. Et elles offrent un coup de pouce non négligeable lorsqu’on se lance. On dénombre trois aides spécifiques pour les demandeurs d’emploi créateurs d’entreprise :

  • L’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise) : il s’agit d’une exonération des charges sociales pendant toute la première année.
  • L’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise) : près de la moitié de vos allocations de chômage restantes vous sont versées (en deux fois) lorsque vous démarrez votre nouvelle vie de chef d’entreprise. Cette aide vous intéressera surtout si vous n’avez pas d’apport personnel. À la place de l’ARCE, vous pouvez choisir de conserver vos allocations, comme si vous étiez encore au chômage.
  • Le NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise) qui vous permet entre autres d’obtenir des financements tels que des prêts à taux 0%.

Sachez que ces aides financières ne sont pas les seuls avantages dont vous pouvez bénéficier pour créer votre franchise. Pôle Emploi et divers organismes de formation comme l’AFPA, prévoient également de vous accompagner tout au long du développement du projet. Vous pouvez profiter du savoir-faire de chefs d’entreprise d’expérience, d’aide pour la constitution de votre dossier de création, de votre business plan etc.

Vous l’aurez compris, créer une entreprise en franchise lorsqu’on est au chômage peut s’avérer une réelle opportunité. Vous pourrez monter votre projet en continuant à être rémunéré, en vous impliquant à 100% et en bénéficiant d’aides financières et d’accompagnement. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à vous décider à sauter le pas.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter
1 commentaire
03/06/2015 19:13:37
-
Bouzid BENMEZIANE
bouzid2013@hotmail.fr
cherche d'avoir les experiences des autres pour creer une entreprise de catring

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top