logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Création d'entreprise : les 5 clés pour durer !

Investissement, expérience et diplôme, statut, secteur d'activité

Publié le

Dans un contexte toujours marqué par la crise, l'Insee a récemment publié les résultats d'une étude statistique menée sur la pérennité des entreprises créées ces dernières années. Instructif.

Selon les chiffres récemment publiés par l'Insee, 7 entreprises sur 10 sont encore en activité après 3 ans. Ce chiffre évolue en fonction des millésimes de l'année de création. Ainsi, comme le souligne l'Insee, « la pérennité des entreprises est plus élevée pour la génération 2010 que pour celle de 2006 », avec respectivement 71% de pérennité à 3 ans pour les premières contre 66% pour les secondes.

Outre l'année de création qui a une certaine influence, globalement dans cette étude l'Insee décrypte 5 grands facteurs clés de pérennité : le type de secteur d'activité choisi, la hauteur de l'investissement initial, l'expérience du créateur, le niveau de diplôme du créateur et le statut choisi pour se lancer.


1/ Le choix du secteur d'activités

Le secteur de la santé, l’industrie, le transport-entreposage ainsi que les activités spécialisées, scientifiques et techniques sont les secteurs où les entreprises sont les plus pérennes à 3 ans. Dans le détail, dans le secteur de l'enseignement, la santé humaine et l'action sociale, 82,3% des entreprises créées en 2010 sont encore actives 3 ans plus tard (81,4% pour la génération 2006). Pour les activités spécialisées, scientifiques et techniques, le taux de pérennité est de 79,6% pour le génération 2010 (72,7% pour la génération 2006). Des chiffres assez proches des activités de transport et entreposage (77,6% pour la génération 2010, 72,5% pour la génération 2006). Pour les activités financières et d'assurance, le millésime 2010 s'avère solide avec 77,2% de taux de pérennité à 3 ans (66,1% pour le millésime 2006). A l'inverse, « une pérennité plus faible, déjà observée pour les générations 2002 et 2006, semble inhérente à certains secteurs. » Parmi ces secteurs, l'on peut citer notamment le commerce (64% d'entreprises toujours là après 3 ans pour la génération 2010, 58,6% pour la génération 2006), la construction (68% pour 2010 vs 64,4% en 2006), les activités immobilières (66,8% pour 2010, 62% pour 2006), l’hébergement-restauration (68,9% pour 2010, 66,4% pour 2006.


2/ La hauteur de l'investissement initial

Sans surprise, plus le créateur a les reins solides financièrement et plus son entreprise a de chances de durer. « Les moyens financiers au démarrage sont un important facteur de pérennité. Trois entreprises sur dix démarrent avec des moyens inférieurs à 4.000 euros, et autant avec un investissement compris entre 4.000 et 16.000 euros. » Les entreprises qui ont démarré en 2010 avec un investissement initial de 160.000 € et plus sont encore là 3 ans plus tard à 82,8%. Cette proportion baisse crescendo à mesure que le montant de l'investissement initial diminue : 75,9% pour un investissement initial compris entre 80.000 et 160.000 €, 75,6% pour un investissement initial compris entre 40.000 et 80.000 €, 71,6% pour un investissement initial compris entre 16.000 et 40.000 €, 71,1% pour un investissement initial compris entre 8.000 et 16.000 €, 70,3% pour un investissement initial compris entre 4.000 et 8.000 €, 69,5% pour un investissement initial compris entre 2.000 et 4.000 € et 65,5% pour un investissement initial inférieur à 2.000 €. « Dépasser 40.000 euros d’investissement augmente significativement les chances de pérennité » résume l'Insee.


3/ L'expérience du créateur

« L’expérience du créateur dans le métier joue un rôle notable dans la survie d’une entreprise ». Deux tiers des entreprises créées par des personnes sans expérience dans leur nouveau métier sont encore actives trois ans après. Chez les créateurs qui ont au moins trois années d’expérience, trois quarts des entreprises survivent au moins trois ans. « Changer de domaine de compétence en créant son entreprise diminue le taux de pérennité de 5 points par rapport à un entrepreneur qui possède déjà plus de dix ans d’expérience dans le même métier. » Ces chiffres démontrent clairement toute la difficulté de mener à bien une reconversion totale.


4/ Le niveau de diplôme du créateur

La pérennité de l’entreprise augmente avec le niveau de diplôme du créateur. « Deux tiers des entreprises créées en 2010 par un créateur sans diplôme sont encore actives trois ans après. Pour les diplômés ayant un niveau bac+5 ou plus, 78% le sont encore. »


5/ Le statut choisi pour se lancer

« La catégorie juridique de l’entreprise joue également sur sa pérennité. » Globalement, les sociétés sont plus pérennes que les entreprises individuelles. Ainsi, trois ans après leur création, 77% des entreprises créées sous forme sociétaire sont encore actives, contre 62% chez les entreprises créées sous forme individuelle. Ce constat est en partie liée au fait que les sociétés sont plus présentes dans les secteurs les plus pérennes parmi lesquels l’industrie, l’information-communication et le soutien aux entreprises. « De plus, de nombreuses entreprises individuelles démarrent avec un financement très faible, ce qui accroît fortement leur risque de cessation plus rapide. » Ceci étant, selon l'Insee, l’analyse « toutes choses égales par ailleurs » confirme l’influence de la catégorie juridique sur la pérennité, au-delà du secteur d’activité et des moyens engagés. Clairement, une « société a une probabilité de pérennité à trois ans supérieure d’un tiers à celle d’une entreprise individuelle. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top