logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Qui sont les repreneurs en 2014 ?

1ère partie du dossier consacré aux fonds de commerce 2014

Publié le

Les repreneurs en 2014 sont plus souvent des TPE et PME mais aussi des ETI qui rachètent des fonds existants dans l'optique soit de se lancer dans une activité, soit d'ajouter un volet complémentaire d'activités à une entreprise existante dans une logique de croissance externe.


Selon les chiffres du Bodacc, en 2014 la moitié des repreneurs (21.600) sont des jeunes structures sans salariés et plus largement, 35.400 (85%) sont des jeunes entreprises de moins de 10 salariés.


Dans le détail :

  • 21.400 acquéreurs sont des micro-entreprises (en diminution de - 12% par rapport à 2013). Le prix d'achat constaté pour ce segment de repreneurs est en hausse de 3% à près de 160.000 € en moyenne (vs 140.000 € en 2009).
  • 15.784 acquéreurs sont des TPE de 1 à 9 salariés (en hausse de + 10,7% par rapport à 2013). Ces petites entités concentrent leurs achats sur des petites structures, à moins de 175.000 € (- 4,5%). « Ce prix est très variable selon la taille. Il est d'environ 100.000 € pour un repreneur de 1 ou 2 salariés, 200.000 € pour ceux de 3 à 5 salariés et 300.000 € pour ceux de 6 à 9 salariés. »
  • 4.423 acquéreurs sont des PME de 10 à 249 salariés (en hausse de 12% par rapport à 2013). « Le prix d'acquisition recule de 2,2% mais à plus de 379.000 €, le montant reste très supérieur aux prix pratiqués avant 2012 ».
  • 1.952 acquéreurs sont des ETI de plus de 250 salariés (en hausse de 16,5%). « La dynamique des ETI et Grandes Entreprises est essentiellement portée par le commerce de détail en magasins multi-rayons. Les prix d'acquisitions sont très variables selon les surfaces achetées, toutefois en moyenne la valeur d'achat se maintient très au-dessus de 400.000 € (438.000 €). »


Le statut SAS gagne du terrain

Sur l'ensemble des reprises de l'an dernier, la société à responsabilité limitée (SARL) reste le statut privilégié par les candidats à la reprise d'un fonds de commerce (53%). Ceci étant, le Bodacc constate d'année en année une baisse du statut SARL (23.000 en 2014, 26.000 en 2013, plus de 30.000 en 2012). Cette baisse profite à d'autres formes de sociétés comme notamment les sociétés anonymes (SA) ou les sociétés par actions simplifiées (SAS) qui totalisent à elles deux près de 13.800 reprises en 2014 contre moins de 4.000 avant 2011. « A l'inverse, le statut d'entrepreneur individuel est de moins en moins privilégié. » Il a été adopté par 5.550 repreneurs en 2014 contre 10.000 en 2009.

En terme de valeur des fonds, les entrepreneurs individuels réalisent des acquisitions moins onéreuses depuis 2013, avec un prix moyen sous le seuil des 90.000 € en 2014. « Pour les SARL, le prix moyen d'acquisition se maintient aux environs de 175.000 € depuis trois ans. » Les prix moyens sont en recul (- 9,5% à moins de 260.000 € pour les SAS.


Les entreprises les plus anciennes achètent plus

Si près de la moitié (45,4%) des reprises de fonds est le fait de créateurs de nouvelles entreprises, « ce nombre tombé sous le seuil des 20.000 en 2014 recule chaque année. » Pour ces jeunes entreprises de moins d'un an, le prix moyen des transactions recule lui aussi à 165.000 € en 2014 « soit une valeur proche de celle constatée en 2009 (162.000 €). » Le même phénomène d'érosion est noté par le Bodacc pour les jeunes repreneurs de un à deux ans « dont le nombre est au plus bas depuis 2008, point de départ du Baromètre Bodacc ». Pour ces entrepreneurs précisément, le prix d'acquisition reste élevé à près de 196.000 €, quasiment identique aux rachats à l'initiative d'entreprises âgées de trois à cinq ans (192.641 €). « Le prix se renchérit en revanche très sensiblement pour les repreneurs déjà installés depuis six à dix ans, c'est à dire des entreprises créées avant la crise. » Ces sociétés payent désormais les fonds de commerce plus de 250.000 € en moyenne en 2014, vs moins de 180.000 € jusqu'en 2010.

Quant aux entreprises de plus de 10 ans, leur nombre s'est envolé en 2014 (+
29,4%) avec un prix moyen constaté pour les transactions de 217.000 €. « Si les repreneurs de plus de dix ans sont de plus en plus nombreux et représentent désormais près d'un acheteur sur quatre, il convient de noter que le profil des vendeurs gagne lui aussi en maturité » précise le Baromètre Bodacc. Ainsi, désormais, plus d'un fonds de commerce vendus sur deux (52%) ont été créés il y a plus de dix ans. « Ce taux était de 50% en 2013 et 48% en 2012 ».

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top