logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Focus : Qui sont les indépendants non salariés des services aux particuliers ?

8ème partie du dossier : " Indépendants non-salariés : qui êtes-vous ? "2ème

Publié le

Selon le panorama de l'Insee sur l'emploi et les revenus des indépendants, les non-salariés « classiques » des services aux particuliers hors santé ont un revenu d’activité moyen de 1.480 euros nets mensuels contre 410 € chez les auto-entrepreneurs.


Selon les chiffres de l'Insee, fin 2011, « 468.000 personnes exercent une activité non salariée dans les services aux particuliers hors santé, à titre principal ou en complément d'une activité salariée. » Les services aux particuliers hors santé recouvrent l’hébergement et la restauration, les arts, spectacles et activités récréatives, l’enseignement (formation continue, soutien scolaire, enseignement artistique, culturel, sportif, enseignement de la conduite) et diverses activités de services aux personnes telles que la réparation d’ordinateurs ou la coiffure. Les non salariés représentent 7% des personnes en emploi dans le secteur (9% dans l'ensemble des secteurs non agricoles). Hors agriculture, un non-salarié sur cinq travaille dans ce secteur.

Parmi ces indépendants non-salariés, plus du tiers exerce dans l'hébergement et la restauration, (dont 84% dans la restauration), et un tiers se trouve dans les services personnels « majoritairement dans la coiffure ou les soins de beauté. »

Sur l'ensemble des indépendants non-salariés des services aux particuliers hors santé, les auto-entrepreneurs représentent 30% (contre 20% tous secteurs confondus). « Ce statut rencontre un vrai succès dans certains services personnels tels que l’entretien corporel, mais aussi dans les arts, spectacles et activités récréatives et dans les activités d’enseignement ». A l'inverse, les auto-entrepreneurs sont peu nombreux dans l’hébergement et la restauration (8%), « sauf chez les traiteurs (44%) ». 39% des auto-entrepreneurs sont pluriactifs (33% pour l'ensemble du secteur), c'est-à-dire qu'ils cumulent un emploi salarié avec le non-salariat.


Concernant l'âge moyen des indépendants non-salariés des services aux particuliers, la part des moins de 30 ans est de 11,5% (9,2% pour l'ensemble des indépendants), tandis que les 60 ans ou plus représentent 9,7% des effectifs du secteur, soit notablement moins que la moyenne des indépendants tous secteurs confondus (11,4%).

Une fois n'est pas coutume, dans ce secteur, les femmes représentent 48% des non salariés (contre 33% tous secteurs confondus). « Elles sont très présentes dans les services personnels, notamment la coiffure et les soins de beauté (86%). Dans les autres activités, leur part s’échelonne de 35% dans les arts et spectacles à 41% dans l’enseignement. »

En 2011, les indépendants « classiques » ont retiré 1.480 euros nets par mois de leur activité non salariée, « soit deux fois moins que dans l’ensemble des secteurs ». Sur l’ensemble du secteur, plus d’un indépendant « classique » sur dix n’a déclaré aucune rémunération. « Parmi ceux qui ont dégagé un revenu, la moitié ont déclaré moins de 1.180 euros par mois et 10% moins de 270 euros, tandis que les 10% les mieux rémunérés ont touché plus de 3.340 euros. » Les femmes gagnent en moyenne 27% de moins que les hommes.

Malgré une baisse significative en 2008 (– 4,6%), le revenu moyen des indépendants « classiques » du secteur en euros constants, a légèrement progressé entre 2006 et 2011 (+ 2,3% sur cinq ans, contre + 2,9% tous secteurs confondus). « Dans l’hébergement et la restauration, le revenu moyen est resté stable entre 2006 et 2011, tandis que dans la coiffure et les soins de beauté, il demeure nettement inférieur à son niveau d’avant la crise. » A l'inverse, les secteurs des arts, spectacles et activités récréatives et de l’enseignement ont enregistré une forte croissance de leurs revenus à partir de 2009 (+ 10% entre 2006 et 2011).


En chiffres, les revenus d'activité mensuels nets en 2011 – Services aux particuliers (hors santé)

Ensemble du secteur : 1.180 € (1.480 € classiques - 410 € AE) - Résultats nuls : 11,3%

Hébergement et restauration : 1.600 € (1.690 € classiques - 480 € AE) - Résultats nuls : 12,7%

Arts, spectacles et activités récréatives : 790 € (1.200 € classiques - 310 € AE) - Résultats nuls : 20%

Coiffure et soins de beauté : 1.050 € (1.260 € classiques - 410 € AE) - Résultats nuls : 5,7%

Autres services personnels : 810 € (1.280 € classiques - 340 € AE) - Résultats nuls : 11,9%

Enseignement : 1.050 € (1.480 € classiques - 500 € AE) - Résultats nuls : 10,1%

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top