logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Produits Grande consommation : 2014, une bonne année !

Drive et grands hypermarchés enregistrent les plus fortes progressions

Publié le

Selon les chiffres Nielsen publiés fin janvier, les produits de grande consommation et les produits frais enregistrent une hausse des ventes de 1,1% en volume et de 1,3% en valeur à 100 milliards d'euros.

C'est plutôt une bonne nouvelle pour la grande distribution : les PGC + FLS en hypers, supers, hard discount et drives enregistrent plutôt de bonnes performances sur 2014. En effet, sur un an, les ventes en volume sont en hausse de + 1,1%, tandis qu'en valeur, la hausse s'installe à + 1,3%. Dans le détail, ces bons chiffres s'appuient sur une hausse du prix du panier de + 0,2%, emmenée par la mise en rayon de nombreuses innovations produits aussi bien du côté des grandes marques nationales que des marques distributeurs.   produits grande distribution consommation 2014

 

Ces innovations qui remplacent ou complètent les gammes, affichent un prix moyen de + 2%. Et même si à références comparables, les prix ont baissé de 1,8%, par l'effet « premiumisation » des références, le panier de la ménagère augmente en valeur. En filigrane de ces chiffres, trois grandes tendances sont à retenir : la bagarre sur les prix s'intensifie, l'innovation paie et les volumes se maintiennent grâce notamment aux promotions et grands formats (+ 0,2%).


Les drives et les hypermarchés sont les grands gagnants

Sur l'ensemble de l'année 2014, ce sont les grands hypermarchés et les drives qui connaissent les meilleures progressions tant en valeur qu'en volume. Dans le détail selon les chiffres Nielsen, tous les hypermarchés confondus (petits et grands) progressent de + 2,5% en valeur et +2,4% en volume. Pour les seuls grands hypermarchés la hausse s'affiche à +4,1% en valeur, et + 4,4% en volume, loin devant les petits hypermarchés (+ 1% en valeur, + 0,7% en volume). Du côté des supermarchés, le scénario est strictement contraire. Les petits s'en sortent mieux (+0,1% en valeur et 0% en volume) que les grands (- 1% en valeur, - 1,6% en volume). Tous supermarchés confondus, la baisse est de - 0,7% en valeur et - 1,1% en volume).

Outre les hypers, le grand gagnant de l'année 2014 est sans conteste le drive ! La hausse est en effet de 28,5% tant en volume qu'en valeur. A l'inverse, les grands perdants de l'année sont les enseignes de hard discount qui enregistrent une baisse de -
2,2% en valeur et - 2% en volume. Fin 2014, la répartition en valeur du total PGC est respectivement de 27% pour les petits hypermarchés, 25% pour les grands hypermarchés, 22% pour les grands supermarchés, 13% pour le hard discount, 10% pour les petits supermarchés et 3% pour le drive. Les contributions en gains de valeur pour l'année sont respectivement de 53% pour les grands hypermarchés, 32% pour le drive et 15% pour les petits hypermarchés.


Mauvaise passe pour les MDD en 2014

2014 aura été un bien mauvaise année pour les marques de distributeurs. De plus en plus concurrencées par les marques nationales, le MDD trébuchent et perdent 0,6 points de part de marché ! Les MDD sont en perte de vitesse selon les chiffres publiés dernièrement par Nielsen. Leur poids en valeur sur le total PGC+FLS en hypers et supermarchés est passé à 28,7% en 2014, soit moins que leur niveau en 2008 (29%), et encore beaucoup moins que la moyenne de ces dernières années (29,9% en 2009, 29,8% en 2012). Le mouvement de baisse entamé en 2013 (29,3%) coïncide avec la montée au créneau des produits de grandes marques sur le terrain des prix. Dans le détail, toutes les catégories de MDD ne sont pas impactées de la même manière.

Ce sont ainsi essentiellement les MDD premiers prix (-
4,9%) ainsi que les MDD standards (- 0,2%) qui perdent en valeur. Les MDD Bio quant à elles bondissent de + 5,8%, tandis que les MDD premium gagnent + 1,4%. Respectivement, au 30 novembre 2014, les MDD standards pesaient pour 84% du cumul des gammes MDD sur le total PGC+FLS dans les hypers et supermarchés. Loin derrière, l'on retrouve les MDD premiers prix (8% du total), les MDD Premium (5% du total) et enfin les MDD Bio (3% du total).

 

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top