logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Les Français estiment qu'il leur manque en moyenne 578€ par mois pour vivre correctement

Des prix perçus en hausse et des salaires en berne

Publié le

Selon les résultats du baromètre Sofinscope OpinionWay pour Sofinco publiés en octobre, la consommation des Français par temps de crise évolue doucement mais surement vers plus de frugalité et d'épargne.

consommation Pour la 4e année consécutive, le Sofinscope - Baromètre OpinionWay pour SOFINCO, interroge les Français sur leurs habitudes de consommation en temps de crise. La dernière vague de cette enquête a été réalisée début octobre 2014. Elle atteste que les Français font le gros dos face à l'augmentation des dépenses contraintes et à la baisse du pouvoir d'achat.

Comment cela se traduit-t-il au quotidien sur les deux dernières années ? Par des sorties (spectacles, restaurants, visites...) moins nombreuses pour 35% des personnes interrogées (idem à 2013), mais aussi moins de dépenses pour s'habiller pour 34% des sondés (+
1%). Les Français rognent aussi sur les vacances (26%, + 3% par rapport à 2013). Ils différent également leurs projets à 18% (+ 1%), et dépensent moins pour manger (12% idem à 2013).


Pour seulement 18% (-
3% vs 2013), rien n'a changé ces deux dernières années. Et seulement 12% des sondés mettent plus d'argent de côté (- 2% vs 2013).

Les facteurs qui participent le plus à la dégradation de la situation financière des ménages ces deux dernières années tiennent à l'augmentation des prix (des transports, dépenses quotidiennes, consommation, loisirs) pour 58% des sondés, en baisse de 8% par rapport à 2013, et l'augmentation des charges (électricité, gaz, télévision, internet) pour également 58% des sondés (- 6% vs 2013). Ces augmentations des dépenses sont d'autant plus problématiques que dans le même temps, les salaires n'augmentent pas pour 34% des sondés (+ 6% vs 2013). Du coup, le moral est en baisse (12%, idem à 2013), mais surtout les projets sont reportés à plus tard pour 12% des sondés (+ 4% vs 2013).

Pour vivre correctement, il manque, selon eux, aux Français en moyenne 578 € par mois (+ 38 € par rapport à 2013). Cette somme moyenne grimpe à 1.021 € par mois chez les chômeurs, 721 € par mois chez les ouvriers, 635 € chez les revenus inférieurs à 1.000 €, 470 € pour les retraités, 436 € chez les revenus égaux ou supérieurs à 3.500 €.

Interrogés sur la perception qu'ils ont de l'évolution des prix depuis deux ans, 92% des sondés estiment que non, les prix ne baissent pas (- 4% vs 2013) tandis que 8% estiment que oui, les prix baissent (+ 5% vs 2013).

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top