logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

L'expertise de l'agent immobilier plébiscitée par les Français

Orpi a demandé aux Français leur recette pour débloquer le marché

Publié le

Selon un sondage Ipsos réalisé en collaboration avec Orpi, l'acteur le plus à même de débloquer le marché immobilier reste la banque. Dans le même temps près de 6 Français sur 10 plébiscitent l'expertise de l'agent immobilier !

marché immobilier

Trop d'offres, pas assez de demandes, des prix trop élevés, des banques trop frileuses... Depuis 2009, le marché de l'immobilier reste plus que morose. Dans ce contexte, Ipsos en collaboration avec Orpi a choisi de mener l'enquête auprès des Français pour savoir quel est l'acteur le plus à même de débloquer la situation.

En miroir de ce sondage, les Français expriment leurs doutes et leurs espoirs, mais aussi leurs ressentis sur les différents acteurs en présence. « Premier enseignement fort de cette étude : plus que jamais, le pouvoir d’achat est la clé de voûte du marché immobilier. Ainsi, 1 Français sur 3 considère qu’avoir le pouvoir sur le marché immobilier signifie accroître le pouvoir d'achat des acheteurs ou des locataires, et 30% d’entre eux favoriser la rencontre entre l’offre et la demande » explique Bernard Cadeau, Président du réseau Orpi.


Les banques en première ligne

Un plus de budget est le point central d'un futur déblocage, et qui dit budget dit banques ! Dans le détail, 49% des sondés estiment que ce sont les banques qui ont le plus d’influence sur le marché de l’immobilier, loin devant le gouvernement (15%), les agents immobiliers (15%), les acheteurs (14%) et les vendeurs (7%). Pour 63% des sondés, elles sont du coup les mieux placées pour favoriser l’accession à la propriété, et pour 45% des sondés, les banques seraient les plus à même de débloquer le marché immobilier, devant le Gouvernement (34%) ou encore les vendeurs (9%).

Le hic ? Pour 59% des Français, les banques usent de plus en plus de leur pouvoir en faisant grimper les exigences et en se montrant de plus en plus sélectives dans l’attribution de crédits. Rendues responsables du blocage du marché, les banques n'ont assurément pas le beau rôle... «
S’il est vrai que les banques jouent un rôle essentiel dans le dispositif du marché de l’immobilier, il ne faut pas non plus les pointer du doigt, car les banques sont elles-mêmes très contraintes par des facteurs extérieurs. Il est cependant intéressant de voir que la perception que les Français ont des banques sur le terrain concourt à un constat unique : le financement est au cœur des préoccupations des Français en matière d’immobilier » ajoute Bernard Cadeau.

Le « je t'aime moi non plus » vis-à-vis des pouvoirs publics

Si les Français pensent globalement que le marché de l'immobilier se gère seul et qu'il n'y a pas forcément besoin de lois spécifiques pour débloquer le marché (15%), dans le même temps, les sondés attendent beaucoup du gouvernement. Qu'attendent-ils exactement ? A 32% de « revenir à plus de souplesse dans les conditions d’accès au crédit », immédiatement suivi à 26% par une aide aux primo-accédants, ex-æquo avec une politique fiscale plus favorable (26%). « Les attentes envers le gouvernement ne sont donc pas nulles, et les Français soulignent le besoin de légiférer pour relancer une machine qui s’est grippée » souligne Bernard Cadeau. Autre enseignement surprenant de l'enquête : les vendeurs n'auraient que 7% d’influence sur le marché de l’immobilier, et les acheteurs à peine plus, à 14%.

Dans l'esprit des sondés, vendeurs et acheteurs auraient si peu d'influence pour une raison simple : ils sont tous les deux soumis aux lois du marché, de l'offre et de la demande et des banques bien sûr. Cela se traduit côté acheteurs, par un pouvoir important de conclure une transaction (54%), mais une dépendance aux décisions des banques (61%). Et côté vendeurs ? Si ils ont en théorie , le pouvoir de débloquer le marché en vendant leur bien au juste prix (34%), pour 50% des répondants, les vendeurs ont toutefois tendance à surévaluer leurs biens.

L'agent immobilier : un partenaire de confiance !

57% des Français attestent que les agents immobiliers sont les plus à même de leur fournir des informations fiables sur le marché. Avec ce score, ils se placent loin devant tous les autres acteurs qui évoluent autour de 10%. Dans le même temps, 30% des Français pensent que les agents immobiliers sont également les mieux placés, devant le gouvernement (26%), pour défendre leurs intérêts en matière d’immobilier. Ce chiffre dénote selon l'Ipsos d'une vraie confiance dans l’agent immobilier : « celui-ci est apprécié en tant qu’acteur de proximité, par opposition au gouvernement dont 54% des sondés jugent qu’il est trop éloigné de la réalité du terrain. »

Les Français interrogés plébiscitent aussi les agents immobiliers pour leur capacité à guider leurs clients dans leurs projets immobiliers (37%) et leur maîtrise du marché (30%). Ces quelques chiffres démontrent que les Français accordent du crédit aux qualités professionnelles des agents immobiliers, mais attention tout n'est pas tout rose, car en effet, les sondés considèrent à 60% que leurs honoraires sont trop élevés.

Selon Bernard Cadeau, « Les Français jugent les services rendus trop coûteux ; mais le quantum des honoraires des agents immobiliers est un faux sujet. La preuve : le prix d’un bien vendu de particulier à particulier n’est pas inférieur à celui d’un bien vendu par une agence ; il n’y a pas de réfaction des prix correspondant aux honoraires… Et réciproquement, pour un bien vendu via une agence, le prix n’est pas revu à la hausse... Au-delà, cette étude bat en brèche l’idée reçue qui veut que les agents immobiliers créent la cherté : en effet, les Français estiment que les agents immobiliers ont seulement 15% d’influence sur le marché immobilier, loin derrière les banques avec 49% des répondants. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top