logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Cession-reprise : le palmarès par activités au 1er semestre 2014

2ème partie du dossier consacré à la cession-reprise

Publié le

En nombre de transactions, la restauration reste en tête au 1er semestre 2014, mais en terme de prix moyen, les activités d'assurance et financières décrochent la première marche du podium. En résumé : « les activités B2C tirent les volumes et le B2B la hausse des prix ».

Globalement selon les chiffres du baromètre du Bodacc, au 1er semestre 2014, « le commerce et l’hôtellerie‐restauration demeurent les moteurs de la reprise de fonds de commerce concentrant plus de la moitié des opérations. Cependant, ce sont l’industrie et les services aux entreprises qui tirent la création de valeur avec des prix de cession en hausse de plus de 7%. »

Dans le détail, la restauration reste avec 4.400 activités transmises, le premier contributeur au « marché » de la reprise de fonds de commerce, mais en ce début d'année, les échanges dans ce secteur sont en recul sensible : 4.400 reprises au premier semestre 2014 contre 5.100 il y a un an et 5.500 les années précédentes. « La restauration traditionnelle qui concentre les deux tiers des transactions compte 16% de reprises en moins sur un an et un prix de cession en retrait de 6% à 157.000 €. » La restauration rapide fait encore moins bien avec 7% de reprises en moins pour un prix de vente en recul de 11% à 84.000 €.

Dans le commerce, l’essentiel des échanges (83%) s’opère dans les activités de détail. Parmi ces activités de détail, le commerce de magasins multi‐rayons (supérettes, épiceries, supermarchés) met un coup de booster. « Traditionnellement, ces métiers comptabilisent 650 à 700 reprises de fonds par semestre. En 2014, le seuil du millier de rachats est franchi. » Logiquement, la demande étant plus forte du fait du nombre de transactions plus élevé, le prix moyen des cessions s'envole pour atteindre plus de 360.000 € soit le double d'il y a un an. « Derrière le commerce de magasins multi‐rayons, le détail alimentaire est également attractif et a convaincu 900 repreneurs sur la base d’un prix moyen de 135.000 €. » Tout juste après, l'on retrouve le commerce et réparation automobile (800 reprises à 120.000 € en moyenne), l’habillement et le soin de la personne qui comptent chacun 680 reprises. « Dans le prêt –à‐porter le prix de cession est de 138.000 € tandis qu’il dépasse 850.000 € dans le soin de la personne (tiré par la pharmacie dont la valeur des fonds dépasse encore 1,1 M€ en dépit d’une baisse de 11% sur un an). »

Les services aux particuliers sont quant à eux portés par quelques activités phare comme les activités de coiffure, les soins de beauté et la blanchisserie. « Or, celles‐ci comptent environ 10% d’échange de moins que début 2013. » Les prix de cession se sont fixés en moyenne à 65.000 € dans les activités de coiffure (685 rachats), 48.000 € dans le soin de beauté (282 rachats) et 53.000 € dans les blanchisseries (177 rachats). Dans le secteur de la construction, le flux de rachat est en baisse de – 12% mais le prix de cession est en hausse de près de 4% à 137.000 €. « Ce montant est tiré par les activités de travaux publics qui comptent peu de transactions mais à des montants élevés. Dans le bâtiment, les prix sont inférieurs et tombent à 120.000 € dans les travaux d'installation électrique voire 71.000 € pour la maçonnerie générale. » Pour les agences immobilières, le montant de reprise des fonds de commerce s’établit à 118.000 €.

Les services aux entreprises comptabilisent plus d’échanges sur un an (+ 4,5%) et un prix de cession plus élevé (+ 7,2%) tiré notamment par les activités de conseils de gestion.

Quelques repères

  • Moyenne hébergement, restauration, débits de boisson → 154.170 € dont Restauration traditionnelle -> 157.000 € ; Restauration rapide -> 84.000 €

  • Moyenne commerce → 256.410 € dont Magasins multi-rayons -> 360.000 € ; Magasins détail alimentaire -> 135.000 € ; Commerce & réparation auto -> 120.000 € ; Commerce prêt-à-porter -> 138.000 €

  • Moyenne industrie - > 215.554 €

  • Moyenne services aux particuliers → 64.822 € dont Pharmacie -> 1,1 M€ ; Coiffure -> 65.000 € ; Soin de beauté -> 48.000 € ; Blanchisserie -> 53.000 €

  • Moyenne construction -> 137.000 € dont Agence immobilière -> 118.000 €

  • Moyenne services aux entreprises → 183.557 € dont Activités d'assurance et financières → 386.820 € ; Transport & logistique ->156.177 € ; Information & communication → 249.513 €


NB : Pour l'ensemble des secteurs, le prix de cession fluctue logiquement en fonction du niveau du CA des vendeurs :

  • Pour la tranche de moins de 0,5 M€, le prix moyen tous secteurs confondus s'établit à 126 575 € avec un plancher moyen de 64 540 € pour les entreprises des services aux particuliers, et un plafond moyen de 143 838 € pour les entreprises de l'hébergement, restauration et débits de boisson.

  • Pour la tranche de 0,5 à 1 M€, le prix moyen tous secteurs confondus s'établit à 262 035 €, avec un plancher moyen de 115 346 € pour les entreprises de transport et logistique, et un plafond moyen de 454 105 € pour les entreprises de l'hébergement, restauration et débits de boisson.

  • Pour la tranche de 1 à 2 M€, le prix moyen tous secteurs confondus s'établit à 247 890 €, avec un plancher moyen de 133 705 € pour les entreprises de l'information-communication, et un plafond moyen de 427 475 € pour les entreprises de l'hébergement, restauration et débits de boisson.

  • Pour la tranche de 2 à 5 M€, le prix moyen tous secteurs confondus s'établit à 326 178 €, avec un plancher moyen de 205 333 € pour les entreprises de services aux particuliers, et un plafond moyen de 421 273 € pour les entreprises de l'information-communication.

  • Pour la tranche de 5 à 10 M€, le prix moyen tous secteurs confondus s'établit à 397 125 €, avec un plancher moyen de 265 158 € pour les commerces de détail hors pharmacie, et un plafond moyen de 552 120 € pour les entreprises de services aux particuliers.

  • Pour la tranche de 10 M€ ou plus, le prix moyen tous secteurs confondus s'établit à 470 798 €, avec un plancher moyen de 230 835 € pour les commerces de détail hors pharmacie, et un plafond moyen de 1 203 356 € pour les industries.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top