logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Cession-reprise : Qui achète au 1er semestre 2014 ?

1ère partie du dossier consacré au cession-reprise

Publié le

Si les rachats de fonds de commerce demeurent portés majoritairement par de jeunes microentreprises, les ETI et les grandes entreprises ont mis un coup d'accélérateur en ce premier semestre.

Selon les chiffres du baromètre Bodacc/Altares, les rachats de fonds de commerce restent toujours en ce premier semestre essentiellement portés par les microentreprises. « Plus de 56% des repreneurs n’emploient aucun salarié et 60% ont moins de deux ans d’activité. » Dans le détail toutefois, le profil des repreneurs évolue sensiblement.

En effet, si plus de huit rachats sur dix (19.000) ont été réalisés par des structures de moins de dix salariés et que les seules TPE de un à neuf salariés portent encore plus du quart des transactions, leur nombre recule sensiblement (‐
11,5%). « Fragiles depuis plusieurs mois, ces TPE manquent à la fois d’activité et de financement pour se positionner sur la reprise de fonds de commerce. Cela se traduit par une forte baisse (33 %) du prix moyen de vente qui s’établit à 171.447 €. »

Les PME qui emploient de 10 à 249 salariés connaissent un mouvement inverse. En effet selon le baromètre, ces structures « qui ont payé un lourd tribut à la crise, ont entamé l’année 2014 avec de meilleurs atouts. Certaines ont réussi à retrouver le cash qui leur faisait défaut et tentent de se renforcer en reprenant des activités. »

Ce rebond se traduit par un nombre de rachat de fonds de commerce en augmentation très sensible (+ 15%) pour un prix d’acquisition en retrait de 9%. Réactives également, les grandes entreprises et ETI qui « marquent de leur empreinte les six premiers mois. Elles ont signé 2,5 fois plus de reprises que début 2013. Ce dynamisme significatif accélère le renchérissement des fonds de commerce dont le prix moyen a gagné plus de 25% à 503.900 €. »

En terme de statut juridique, la société à responsabilité limitée est la structure juridique la plus couramment rencontrée sur les opérations de reprise de fonds (53%). Il est à noter toutefois que les sociétés anonymes (SA) et plus précisément les sociétés par actions simplifiées (SAS) accélèrent leurs acquisitions. « Près de 7.000 SA ou SAS ont racheté un fonds de commerce sur ces six derniers mois : soit 42% de plus que début 2013. »

Globalement, la forme SARL est la structure privilégiée par les TPE tandis que les PME et ETI privilégient la SAS. En moyenne, les SA et SAS payent leur fond 260.000 €, les SARL 178.000
€, les entreprises en nom propre 90.000 €, et les autres formes juridiques (parmi lesquelles les sociétés en nom collectif) plus de 330.000 €.

L'autre tendance pour ce semestre va au « vieillissement » des repreneurs. Ainsi, même si deux repreneurs sur trois ont moins de cinq ans, le nombre « de jeunes candidats au rachat d’une activité est en retrait par rapport au premier semestre 2013. Ils étaient 15.300 sur les six premiers mois 2014, soit un millier de moins qu’en 2013. »

Très logiquement, les repreneurs plus anciens sont davantage présents au sein des TPE mais aussi des PME et ETI : «
Près de 5.300 opérations ont été portées par des sociétés installées depuis plus de dix ans, c’est 18% de plus que début 2013. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top