logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Le numérique, un pari gagnant pour IDC

2ème partie du dossier consacré au numérique

Publié le

Selon les conclusions de l’Observatoire sur les Dirigeants de PME et le Numérique réalisé en juin 2014 par IDC pour Microsoft, 82% des dirigeants perçoivent clairement l'impact du numérique sur leur activité et 46% pensent que le numérique est un levier de croissance payant pour l'avenir.

« L’entrepreneuriat 3.0 est une réalité au sein des PME françaises » constate l'étude IDC pour Microsoft. En effet, sur les 240 dirigeants d'entreprises de 10 à 50 salariés interrogés, 82% perçoivent clairement l'impact du numérique sur le fonctionnement des entreprises de leur secteur d'activité.

«
Dans les faits, cela se traduit pour eux par une évolution des modèles économiques, de nouveaux rapports avec les clients et une numérisation croissante des processus de l’entreprise. »

Le patron en première ligne

Le dirigeant se sent personnellement impliqué dans la transformation numérique de son entreprise. Pour deux tiers des entrepreneurs, elle doit être portée par l’entrepreneur lui-même. 69% des dirigeants interrogés estiment aussi qu'ils doivent endosser la responsabilité des choix technologiques réalisés. Impliqués, « les dirigeants de PME perçoivent de plus en plus le numérique comme un facteur majeur de développement puisqu’il leur permet d’accéder à des services et des fonctionnalités jusqu’alors réservés aux grandes entreprises » explique Alain Bernard, directeur de la division PME et Partenaires de Microsoft France.

A 55% à l’aise avec les nouvelles technologies, les dirigeants interrogés sont équipés et technophiles. Ils disposent de fait en moyenne de 2,2 terminaux, majoritairement mobiles et 68% utilisent de manière intensive les outils de collaboration (email, agenda…). 58% disent accéder à l’information de l’entreprise quand ils le souhaitent, depuis n’importe où, notamment via le cloud. Cette intégration des technologies dans leur quotidien a du coup un impact direct sur «
la manière dont ils collaborent, tant en interne que vis-à-vis de l’externe, effaçant progressivement les frontières entre la sphère professionnelle et la sphère privée. »

L'observatoire IDC constate également que
malgré un environnement économique difficile, « 50% des dirigeants de PME envisagent d’investir plus cette année pour accompagner leur transformation numérique et 20% d’entre eux ont même défini un budget spécifique et des indicateurs de suivi pour l’année en cours. » En clair, même si les dépenses des PME sont sous contrainte, « les entrepreneurs ont pris conscience de l’importance des outils numériques dans leur capacité à accroître leur compétitivité. »


Une évolution dans l'organisation et les compétences

Pour 65% des dirigeants interrogés, la transformation numérique des entreprises amène inévitablement des changements au sein même de leur organisation. 51% des entrepreneurs interrogés ont d'ailleurs fait la démarche d'acquérir eux-mêmes de nouvelles compétences pour rester dans la course. Les autres impacts du déploiement des outils numériques font évolués d'autres domaines comme celui lié à la relation client (39% des dirigeants), le mode de travail et de collaboration au sein de l’entreprise (37%) et bien sûr, l'opportunité de développer de nouveaux canaux de vente (31%).

Par la force des choses, les évolutions constatées et vécues par les entrepreneurs s’accompagnent d’acquisition ou de développement de compétences pour un certain nombre de collaborateurs, « en particulier autour de la relation clients, sur lequel plus de 27.000 PME françaises devraient investir en 2014. » Ainsi, au-delà du dirigeant, de nombreuses PME prévoient de faire évoluer les compétences de leurs salariés dans les domaines de la relation client (13%), le marketing digital et réseaux (11%), ou encore les applications de comptabilité et finance (8%).

Le numérique, accélérateur de croissance

Pour 46% des entrepreneurs interrogés, le numérique constitue un levier de croissance, « que ce soit à court, moyen ou long terme ».

Deux domaines clé sont évoqués :

  • la relation client : 71% des entrepreneurs perçoivent une forte contribution du numérique dans la gestion de la relation client et 52% dans la recherche de nouveaux clients.
  • l’innovation : pour 46%, le numérique est important pour le développement de nouveaux services et produits.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top