logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Les petits produits électroniques devront être repris

L'objectif est de doubler le tonnage de collecte et revalorisation d'ici à 5 ans

Publié le

Selon les termes d'un décret paru le 22 août dernier au Journal officiel, les distributeurs de produits électroniques et électriques sont désormais obligés de reprendre les vieux équipements de leurs clients... sans obligation d'achat.

Un ordinateur, une cafetière, un téléphone, une bouilloire, un jouet... tous ces appareils électriques et électroniques finissent en grande majorité dans les décharges sans revalorisation. Pour lutter contre ce gâchis, le Gouvernement a décidé de réagir. Le 22 août dernier, par la voie d'un décret publié au Journal officiel, désormais les distributeurs sont obligés de reprendre « gratuitement et sans obligation d'achat » les petits équipements électriques usagés.

Les produits concernés sont les équipements dont les dimensions extérieures sont inférieures à 25 cm. Cette nouvelle obligation vient compléter la précédente. En effet, jusqu'à maintenant, l'obligation portait uniquement sur une reprise «
un pour un » c'est-à-dire que pour un appareil acheté, le distributeur se devait de reprendre un appareil équivalent usagé. Selon le décret, la nouvelle obligation de reprise concerne « les magasins disposant d'une surface de plus de 400 m2 dédiée à la vente d'équipements électriques et électroniques », soit les magasins spécialisés d'une part et certaines enseignes de la grande distribution.

Si les termes de la loi changent, dans la pratique, pour bon nombre de distributeurs la reprise gratuite et sans obligation d'achat des appareils usagés est une réalité depuis plusieurs années déjà. En effet, grâce à l'accord signé entre Eco-systèmes, l'éco-organisme qui gère le recyclage de ces équipements électroniques et électriques, et 45 enseignes de bricolage et de distribution, les clients disposent déjà de meubles dédiés à la collecte de ces appareils.

La nouvelle réglementation vise à augmenter de façon très significative la collecte et le recyclage des petits équipements électriques et électroniques usagés. L'an dernier selon les chiffres Eco-systèmes, 341.000 tonnes d'équipements de ce type ont été collectés et recyclés. L'objectif visé est de doubler ce chiffre d'ici à 5 ans.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top