logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Soldes d'été 2014 en ligne : plus de ventes mais pour moins cher

+ 18% de transactions, + 6% de CA et – 30 euros par panier moyen

Publié le

Quelques heures à peine avant la fin officielle des soldes d'été 2014, GfK publie des chiffres révélant un nombre de e-transactions en hausse mais un panier moyen en baisse.

achat internet soldes

Le cru 2014 des soldes d'été n'aura été ni bon ni mauvais selon le coup de sonde bilan de l'institut d'étude GfK. S'inscrivant dans la continuité des millésimes précédents, les soldes d'été réalisées en ligne cette année ont encore vu le nombre de transactions augmenter (+ 18% par rapport à 2013), mais crise oblige, le panier moyen s'allège, d'en moyenne 30 euros, passant de 291 à 261 euros, soit une baisse de près de 10%. Du côté du chiffre d'affaires, l'heure est plutôt à la hausse, avec 6% de mieux qu'en 2013, mais les marges sont moindres.


Globalement, selon GfK, le premier jour reste encore cette année le plus important en volume et en valeur de la période des soldes, mais de plus en plus de clients ont choisi de patienter jusqu'à la deuxième, voire la troisième démarque, pour obtenir des prix encore plus intéressants. Les 7 pics de vente sont enregistrés le premier jour (+ 132%) et le lendemain (+ 78%), puis ensuite le premier dimanche (+ 89%), au moment de la 2e démarque (+ 90%), puis le dimanche suivant (+ 80%) et le lundi (+ 84%), et enfin à la troisième démarque (+ 75%).


Comme les années précédentes, de moins en moins les soldes riment avec achats compulsifs. L'utile est préféré au futile. Les familles tiennent les cordons de leurs bourses d'une main de fer. « Dans un contexte économique difficile, les Français ont opté pour des achats raisonnés, habits, équipements pour la rentrée scolaire par exemple, et ont délaissé les achats compulsifs. Ils ne se ruent plus sur la première promotion attractive » observe Christophe Nepveux, Directeur Général de FIA-NET. Les achats compulsifs sont devenus minoritaires, ce qui explique notamment l’absence du traditionnel rush des premières heures cette année.


Selon l'institut, les grands et moyens revendeurs de e-commerce du panel Certissim/GfK sont « les grands gagnants » des soldes d'été 2014. Ils ont en effet enregistré « une croissance tant en termes de chiffre d’affaires (+ 6 et 9%) que de nombre de transactions (+ 20 et 13%) ». A l'inverse, « les petits sites marchands n’ont pas du tout bénéficié de cet engouement avec un chiffre d’affaires en baisse de 48% ».


Globalement, trois régions métropolitaines se sont démarquées cette année : Ile-de-France, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur. « A elles trois, elles représentent près de 50% du chiffre d’affaires de ces soldes d’été 2014. » La région Basse-Normandie enregistre, quant à elle, la plus forte progression en volume (+ 25%) alors que son panier moyen est en baisse de 21 €. L'institut GfK note également que « la Corse a le panier moyen le plus élevé de France, 302 €, bien que les corses commandent moins en ligne. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top