logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Le marché des instituts de beauté en France

Chiffres-clés et opportunités en franchise des salons de beauté

Publié le

Le marché du bien-être et de la beauté regroupait en 2016 selon l’Insee près de 300.000 entreprises et près de 550.000 salariés pour un CA global cumulé de 37,5 milliards d’euros. Cependant, l’offre du marché est multi-sectorielle et intègre aussi bien la coiffure, que la thalassothérapie, les livres santé, bio, le coaching, etc. Intéressons-nous donc en particulier au marché des instituts de beauté, aux comportements des consommateurs et consommatrices et aux opportunités qui s’offrent aux porteuses de projet souhaitant ouvrir un institut de beauté, notamment en franchise.

Le marché des instituts de beauté en France

Instituts de beauté : un marché à fort potentiel

Les instituts de beauté sont répartis de manière harmonieuse sur le territoire et constituent, selon la Confédération Nationale de l’Esthétique et de la Parfumerie (CNEP), des « commerces de proximité qui maintiennent le lien social », notamment avec une présence même « au cœur de la France profonde ».

Ainsi, selon une étude Kantar World Panel pour LSA Conso en 2015 :

  • 25% des femmes se rendent régulièrement en institut de beauté
  • 44% des femmes s’étaient rendues au moins une fois dans un institut dans les 12 mois précédant l’étude
  • 12% des Françaises déclarent se rendre dans un institut au moins 6 fois par an
  • 10% de la clientèle est constituée d’hommes, une proportion qui a doublé en quelques années

C’est ainsi que les instituts de beauté ont généré, selon la CNEP, 1.761,9 milliards d’euros de chiffre d'affaires en 2016.

Le marché des instituts de beauté présente donc un très fort potentiel. En effet, non seulement les clientes sont fidèles, les hommes les fréquentent de plus en plus et le chiffre d’affaires du secteur se porte bien, mais en plus, il reste des marges de progression puisque seulement 25% des femmes avaient fréquenté un institut de beauté dans les 12 mois précédant l’étude. Cela signifie qu’il reste à attirer dans les salons de beauté les 75% restant.

Un secteur de plus en plus dominé par les franchises

En 2016, voici la photographie que tirait la CNEP du secteur des instituts de beauté :

  • 45.841 entreprises dont 19 000 autoentrepreneurs
  • 24.551salariés
  • 31.819 entreprises n’emploient pas de salariés mais des apprenties.
  • 8.760 entreprises emploient au moins un salarié.
  • Les salariés sont toujours diplômés CAP+BP et /ou BAC Pro BTS ou BM pour l’encadrement.
  • La surface moyenne d’un institut traditionnel est de 45 m2.
  • Les prestations sont en majorité des épilations et des soins du visage.
  • L’espace de vente est réduit par manque de place. La vente de produits représente encore une faible partie du chiffre d’affaires (CA).
  • Le CA annuel moyen est de 74.499 €.

Ce qui frappe dans ces données, c’est la forte proportion d’autoentrepreneurs et de petites entreprises ne comptant aucun salarié, de même que le chiffre d’affaires moyen, relativement faible. Des données, donc, à mettre en perspectives des chiffres des instituts de beauté en franchise, qui sont nettement supérieurs :

  • La surface moyenne est de 80m² (sauf concepts spécialisés dans la minceur et la cryothérapie)
  • Le chiffre d’affaires annuel varie entre 150.000€ et plus de 500.000€ selon les concepts et les implantations

D’ailleurs, toujours selon la CNEP, depuis 2015, le marché connaît des mutations en profondeur, notamment en raison d’une « montée en force de la franchise qui opte souvent pour la spécialisation (épilation, bronzage, soin des ongles…) et pour le « sans rendez-vous » pour assurer sa croissance. » Et ce, tout en précisant que « les instituts spécialisés sont plus qu’une tendance. Ils répondent à une véritable attente des consommateurs qui préfèrent le spécialiste au généraliste. » (CNEP)

Une montée en force des franchises d’instituts de beauté directement liée, donc, aux motifs de défaillances des instituts indépendants : « Pas de prévisionnel de charges sociales et fiscales, pas de gestion rigoureuse des achats de consommables et des stocks de produits retail », analyse la CNEP.

Deux aspects qui sont justement soigneusement abordés par les enseignes d’instituts de beauté en franchise lorsqu’elles accompagnent et forment leurs futures franchisées, avant l’ouverture de l’établissement. Les franchisées sont donc mieux armées que les indépendantes pour assurer la pérennité de leur structure.

Les conséquences de ce manque de compétences des indépendants et de la mutation du secteur sont dès lors les suivantes, selon l’organisation professionnelle :

  • « Un regroupement autour d’enseignes spécialisées sur un segment d’activité (manucure, bronzage, amincissement, épilation, etc.) qui fidélisent les clients en proposant des forfaits ou des abonnements.
  • La croissance des grands réseaux nationaux (Yves Rocher, Citron Vert, Esthetic Center, Body Minute, etc.) »

C’est ainsi que le syndicat des patrons de l’esthétique et de la parfumerie tire la conclusion qui s’impose : « Les instituts sous enseigne représentent 1/3 des entreprises du secteur ».

Par conséquent, si vous souhaitez profiter du potentiel du marché des instituts de beauté et ouvrir votre salon, pensez à vous orienter vers les franchises. Et si vous n’arrivez pas à sélectionner l’enseigne avec laquelle vous lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat, pensez à consulter notre article sur la question : Choisir sa franchise d’institut de beauté.

Mots clés : Marché
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,8/5 - 2 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top