logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Cession-reprise : Le palmarès des montants de cession-reprise

4ème partie du dossier consacré à la cession reprise

Publié le

Comme les années précédentes, les officines de pharmacies sont les fonds de commerce qui atteignent les montants de cession les plus élevés. En lanterne rouge, les montants de transaction les moins élevés se concentrent sur les activités de la beauté (soins corporels, beauté) et les services aux particuliers.


Dans le secteur hébergement, restauration, débits de boisson (H.R.C.), « le prix d’acquisition d’un fonds se stabilise aux environs de 160.000 € » selon le baromètre BODACC. Globalement dans ce secteur, c’est l’hôtellerie qui tire les prix : le montant moyen de rachat est de 353.000 € en 2013 contre 323.000 € en 2012, et 315.000 € en 2011. « La seule restauration a elle‐aussi trouvé un point d’équilibre autour de 139.000 €. » Les reprises de fonds se traitent en moyenne en 2013 à 161.000 € dans la restauration traditionnelle et 89.000 € dans la restauration rapide. Les débits de boisson maintiennent un prix de vente aux environs de 175.000 €.

Pour les activités de commerce, le montant moyen est supérieur à 246.000 €. Les hypermarchés, supérettes, supermarchés et épiceries se sont négociés en moyenne respectivement à 831.000 €, 459.000 €, 201.000 € et 77.000 €. Les boulangeries et boulangeries-pâtisseries se sont négociées en 2013 à 194.578 € en moyenne, les pâtisseries à 124.139 €, les commerces de pains, pâtisseries et confiserie à 117.113 €, les boucheries à 111.473 €, les poissonneries à 96.139 €, les commerces de fruits et légumes à 89.279 €, les commerces d'alimentation générale à 76.365 €.

Dans le secteur de l’habillement, la transaction s’est conclue en moyenne à 145.000 € dans la chaussure, 136 000 € dans le vêtement et 132 000 € dans la maroquinerie. « Dans le sport & loisirs, les prix sont tirés par les commerces de papeterie (186.000 €) devant les librairies (147.000 €) et les articles de sport (141.000 €). »

Les activités de bricolage & équipement du foyer maintiennent un prix de cession proche de 125 000 € depuis trois ans. « Plus précisément, le montant moyen des fonds de commerce est de 180.000 € dans le meuble, 175.000 € dans les quincailleries de plus de 400 m2 et 155.000 € dans le commerce de tapis et revêtements de sols. »

Dans le commerce de détail, le record toutes catégories du prix moyen le plus élevé est détenu par les fonds d’officine de pharmacies qui se négocient en moyenne à plus d’un million d’euros (1.147.000 €) en 2013, en repli par rapport à 2012 (1.265.000 €). « Les magasins d’optique à l’inverse se renchérissent à 257.000 € contre 245.000 € il y a un an. »

Les autres activités de commerce de détail, les commerces de détail de produits à base de tabac se sont échangés en 2013 à 237.775 € en moyenne, les commerces d'articles d'horlogerie et bijouterie à 181.819 €, les commerces de détail de biens d'occasion à 73.486 €, les commerces de fleurs, plantes et graines à 79.888 €.

Dans le secteur automobile, les montants de transaction oscillent entre près de 289.000 € pour le commerce de gros d'équipements automobiles, à un peu plus de 99.000 € pour un commerce de réparation de motocycles. Le montant moyen de transaction d'un commerce de voitures et de véhicules automobiles légers s'établit à 264.000 €, une activité de location de courte durée autour de 123.000 €, un commerce de détail d'équipements automobiles 124.000 €, une activité de réparation de véhicules automobiles légers autour de 115.000 €.

Dans le commerce de gros, les transactions se situent sur des montants de rachat généralement supérieurs à ceux du détail : 307.000 € en moyenne chez les grossistes alimentaires, 251.000 € pour les biens domestiques (dont 559.000 € pour les produits pharmaceutiques) ou 227.000 € dans les biens d’équipement industriels. « Dans l’industrie, le montant moyen des transactions recule de 6,3% mais se maintient au‐dessus des 200.000 € (218.572 €). »

Pour l’industrie manufacturière, les transmissions qui affichent les montants de transaction les plus élevés se situent dans les métiers de l’énergie, eau, environnement à 364.000 € en moyenne. Suivent les métiers de la mécanique‐métallurgie à 281.000 €.

Dans le bâtiment, les transactions se sont conclues au prix moyen de 112.000 € « en augmentation de 22,6% en 2013. Les prix se renchérissent également de plus de 20% dans les travaux publics à 392.000 €. » Dans l’immobilier, les montants reculent à 112.000 € pour les agences immobilières, 192.000 € pour les activités de marchands de biens immobiliers, 191.000 € pour les activités de location de logements et 209.000 € pour les activités d'administration d'immeubles.

Dans les services aux entreprises, la valeur des fonds « recule de 11% à 220.000 € après une année 2012 qui avait atteint un point haut à plus de 247.000 € ». En 2013, les transactions d'activités comptables se situent sur un montant moyen de 215.000 €, 197.000 € pour les activités de conseil pour les affaires et autres conseils de gestion, 196.000 € pour les activités d'ingénierie et études techniques, 199.000 € pour les activités des agences de travail temporaire, 138.000 € pour les activités des agences de publicité, 156.000 € pour les activités de contrôle technique automobile, 110.000 € pour les activités de nettoyage courant des bâtiments et 84.000 € pour les services d'aménagement paysager.

Les activités d’information et communication s’inscrivent en retrait sensible (‐14% à 286.000 €). Les services informatiques « accusent un recul plus fort des montants de reprise (‐22% à 269.000 €). »

Le transport et la logistique affichent un prix moyen de 207 000 € (‐ 7,3%). Les transactions de cession dans le transport routier de marchandises s'établissent à 163.000 € (+ 6%). Dans les activités d’assurance, le prix moyen de cession s'établit à 292.000 €.

Dans les secteurs des services aux particuliers, les prix moyens sont tirés vers le bas par les reprises de fonds de coiffeurs et soins de beauté à 64.400 €. Les activités de parfumerie et produits de beauté voient leur prix de cession s'effondrer à 146.000 € en moyenne en 2013 (223.000 € en 2012).
Pour les autres activités de services aux particuliers (hors beauté et santé), les montants de transaction oscillent entre un peu plus de 59.000 € pour les blanchisseries-teintureries de détail, 60.000 € pour les auto-écoles, 99.000 € pour les activités de formation pour adultes, ou encore 75.600 € pour les activités d'aide à domicile (51 cessions).
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top