logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Meubles : en mars les ventes repassent dans le rouge

Le secteur enregistre un revers de – 3,6% en mars

Publié le

Après un net rebond enregistré en janvier et février, les ventes d’ameublement repartent à la baisse et accusent une chute de 3,6% au mois de mars. La faute au temps estival, mais aussi à la concurrence de l'automobile !

meuble vdlf   En mars, les ménages français ont une nouvelle fois du arbitrer, et entre s'offrir une nouvelle voiture et s'offrir des meubles, la préférence s'est portée sur la voiture. C'est du moins ce qu'atteste l'IPEA (Institut de prospective et d'études de l'ameublement) dans sa dernière note de conjoncture. « L’euphorie qui aurait pu naître des bons résultats enregistrés au mois de janvier retombe petit à petit et les ventes chutent de manière prononcée sur ce troisième mois de l’exercice 2014. Le marché recule de 3,6 % et le cumul pour sa part se retrouve légèrement négatif sur le premier trimestre 2014 (- 0,3%). »


Selon l'IPEA, les raisons de ce retour au rouge pour le secteur du meuble tient à deux facteurs : la météo quasi estivale en mars qui n'a pas encouragé les Français à visiter des magasins de meubles, et le retour en grâce de l'achat automobile. Et l'IPEA d'expliquer qu'avec « une hausse des immatriculations de voitures particulières de l’ordre de 9% en France », l'automobile fait de l'ombre aux spécialistes du meubles. « L’augmentation du malus écologique n’est sans doute pas étranger au rebond du secteur ces dernières semaines. L’automobile devrait redevenir un concurrent sérieux du meuble dans les mois à venir avec une reprise amorcée sur le premier trimestre au niveau européen avec un rebond du marché de 8,4%. Sur l’ensemble de l’année, le marché européen devrait ainsi croitre de 2% à 3% selon les prévisions, ce qui pourrait influer à terme sur les dépenses des ménages français en mobilier. »

Clairement, l'IPEA envisage l'avenir de façon contrastée avec des prévisions plutôt pessimistes dans l'ensemble pour le meuble. Toutefois, si l'on compare les chiffres de ventes de ces trois dernières années, la situation est nettement en amélioration (- 5,2% en cumul 3 mois sur 2012/2013) revenant quasiment à son niveau de 2011 (+ 0% en cumul 3 mois sur 2011/2012). Les prochains mois viendront confirmer ou infirmer la tendance en amélioration du secteur.
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top