logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

A suivre en 2014 : la beauté et la coiffure

10ème partie du dossier Les secteurs à suivre en franchise en 2014

Publié le

Les secteurs de la beauté et de la coiffure sont des poids lourds de la franchise. Touchés par la crise, les deux secteurs ont certes connu des jours meilleurs, mais désormais la demande reprend et la fréquentation remonte.


Après trois années particulièrement délicates pour les opérateurs du secteur, les effets de la crise s'estompent et les instituts de beauté et les salons de coiffure renouent avec une fréquentation de nouveau orientée à la hausse. Ceci est vrai principalement pour les instituts de beauté qui enregistrent une progression actuellement de 6% par an en moyenne. Et comme le souligne les chiffres officiels, le secteur de la beauté pourrait faire encore beaucoup mieux puisque l'on estime que 9% de femmes et 3% d’hommes seulement fréquentent les instituts. Et côté coiffure ?
La marge de progression est moins importante bien sûr puisque le réflexe coiffeur est plus largement ancré dans les mœurs, mais selon la Fédération Nationale de la Coiffure, le secteur poursuit toutefois sa croissance. Cela se traduit notamment par le nombre d'établissements, en hausse de + 20% en 4 ans, mais cette hausse cache une sérieuse montée en concurrence de la coiffure à domicile sous statut auto-entrepreneur essentiellement.

En 2013, selon les chiffres communiqués par la Fédération Française de la Franchise, le secteur de l'esthétique et de la coiffure comptait 149 réseaux actifs (soit 3 de plus qu'en 2012), 6.518 franchisés (soit 77 de plus qu'en 2012), réalisant un chiffre d'affaires de 1,86 milliard d'euros (soit 20 millions de moins qu'en 2012).

La franchise largement investie dans l'esthétique et la coiffure

Avec pas moins de 7 000 salons sous enseigne sur un total d'environ 80.000 salons, la coiffure est bien développée en franchise. D'autant plus que ces salons génèrent à eux seuls entre 30 et 35% du chiffre d’affaires de la profession ! Les réseaux qui se développent dans la coiffure sont d'envergure très divers (groupes multi-enseignes, groupe mono-enseigne, petit réseau). Cette grande variété dans les réseaux permet aux candidats de pouvoir choisir en fonction de leurs envies et de leurs budgets, l'enseigne qui saura le mieux leur correspondre.
A noter : Depuis peu, quelques nouveaux concepts émergent dans le secteur de la coiffure. Ces nouveaux venus exploitent essentiellement un filon jusqu'alors peu utilisé par le secteur : la coupe express proposée à moins cher exclusivement dans des lieux de passage (gare, aéroports, centres commerciaux). Du côté des instituts de beauté, la franchise occupe un bon tiers des instituts français. Là encore, les enseignes sont très diverses, soit multi-généralistes, soit mono-produit (cabine de bronzage, épilation, blanchiment des dents, anti-rides, programme minceur... La tendance de ces dernières années va vers des offres à prix toujours plus tirés à la limite du discount, et des services ajoutés (horaires d'ouverture élargis, soins sans rendez-vous, soins express, etc).

Rejoindre un réseau dans l'esthétique ou la coiffure

Les secteurs de la coiffure et de la beauté font partie des rares métiers pour lesquels il est réclamé un diplôme spécifique (CAP ou BEP en esthétique ou en coiffure). Ceci étant, cette difficulté peut être facilement contournée puisqu'il suffit d'embaucher un salarié diplômé avec qui vous allez mettre en place un contrat de gérance technique pour que l'obligation soit remplie. Concernant l'investissement nécessaire à la création d'une entreprise sous franchise dans les secteurs de la beauté et de la coiffure, le ticket d'entrée tourne en moyenne autour de 20.000 € (hors pas de porte) pour les concepts les plus légers à plus de 120.000 € pour certains concepts plus complets. Le profil type recherché est celui d'un commerçant de proximité, accueillant et ouvert, doublé d'une bonne capacité à la gestion.

Les réseaux à suivre dans les secteurs de l'esthétique sont notamment Biothecare Estetika (170 implantations), Body'Minute (350 implantations), Citron Vert (63 implantations), Dépil Tech (61 implantations), Esthetic Center (186 implantations), Happy Sourire (13 implantations), Institut Mahler (41 implantations), Les Naturelles (10 implantations), Lipotherm Center (15 implantations), New Lifting (22 implantations), Point Soleil (110 implantations), Radical Epil (45 implantations), Rejuderm (1 implantation), Relooking Beauté Minceur (45 implantations), Saga Cosmetics (31 implantations), Unlimited Epil (31 implantations),le Bar à Ongles by V (3 implantations).

Dans le secteur de la coiffure, les réseaux à suivre sont notamment Biguine (340 implantations), Beauty Coiff (17 implantations), Beauty Bubble (40 implantations), Clinique du cheveu (50 implantations), Shampoo (194 implantations), Shop Coiffure (75 implantations).

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top