logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Enquête auprès de 403 franchisés et 151 franchiseurs - Partie 1

Publié le
Les réseaux de franchise en 2009

Les résultats de l'enquête annuelle sur la franchise réalisée par CSA pour la Banque Populaire et la Fédération Française de la Franchise viennent d'être publiés. Cette enquête a été menée auprès de 403 franchisés et 151 dirigeants de réseaux de franchise entre juin et août 2009. Elle dresse le portrait des réseaux de franchise en 2009.

Des réseaux matures

La France comptait fin 2008, un total de 1230 réseaux de franchise. Ces réseaux sont constitués à part quasi égale de commerces (50,1%) et de services (49,9%). Selon les résultats de l'enquête Banque Populaire/FFE, les réseaux de franchise en France affichent une maturité certaine. En moyenne, la création de l'enseigne remonte à 20 ans et le réseau à 12 ans. Dans le détail, 33% des réseaux de franchise sont âgés de 3 à 5 ans, 16% de 6 à 8 ans, 11% de 9 à 11 ans, 21% ont 21 ans et plus. En moyenne, 8 ans séparent la création de l'enseigne et le lancement du réseau de franchise. Ces chiffres démontrent d'une très grande stabilité au fil des années et des coups de sonde annuels.

Des réseaux à taille humaine

Les chiffres de l'enquête attestent de réseaux majoritairement à taille humaine. Le nombre de points de vente moyen est de 60 unités. La tête de réseau est en très grande majorité chapeautée par une PME dont les dirigeants d'origine sont encore en place. Le capital est détenu pour 71% par les créateurs. Les groupes français ne pèsent que 13% du capital en moyenne tandis que les fonds d'investissement plafonnent à 4%. L'autre enseignement de l'enquête annuelle tient à la très faible participation au capital de groupes étrangers (3%). Le chiffre d'affaires généré par l'ensemble des franchisés démontre également d'un développement maîtrisé. 46% des réseaux affichent un CA de moins de 10 millions d'euros (12% de 10 à 19 millions, 15% de 20 à 49 millions, 10% de 50 à 99 millions).

Des réseaux bien implantés en région

Les points de vente franchisés sont largement disséminés sur tout le territoire français. La Région Parisienne ne concentre que 17% des points de vente franchisés. Les DOM-TOM pèsent un petit 3% assez logique. Le reste des implantations, soit 81% se répartit de façon homogène sur les autres régions de la métropole. Les villes affichant une population de 40 000 à 100 000 habitants restent le cœur des réseaux de franchise (77 %), mais les villages et les bourgs ne sont pas boudés pour autant puisqu'ils accueillent respectivement 10% et 14% des points de vente en franchise. Les grandes métropoles de plus de 100 000 habitants représentent seulement 10% des points de vente en franchise.

Des implantations de plus en plus périphériques

Les implantations en centre-ville restent très majoritaires mais la périphérie gagne du terrain toujours plus chaque année. Dans le détail, 77% des points de vente ont pignon sur rue en 2009 soit notablement moins qu'en 2007 (86%). La périphérie elle suit la courbe inverse. De 18% en 2007, la périphérie passe à 24% en 2009. Conséquence logique de ce glissement des implantations du centre vers les zones commerciales périphériques, les implantations en emplacements 1 et 1 bis chutent de 53% en 2007 à 40% en 2009.

Les motivations menant à la création d'un réseau

Les franchiseurs interrogés par les enquêteurs de CSA témoignent d'un renforcement de l'effet de levier du réseau. Les motivations changent ainsi peu à peu pour se concentrer sur les bénéfices de l'effet réseau. En chiffres, ce changement de fond se traduit par une perte de vitesse de l'argument classique de l'accélération du développement de l'enseigne (88% en 2008 contre 77% en 2009). Bénéficier d'un effet réseau grimpe à l'inverse de 46% en 2007 à 63% en 2009. Cet argument s'accompagne d'une prise de conscience nette des franchiseurs qui souhaitent bénéficier de la motivation des entrepreneurs franchisés à 65% en 2009 contre 55% en 2007. L'argument de la rentabilité reste stable à 32% en 2009 contre 31% en 2007 et 2008.

Un bon concept avant tout

Les facteurs favorisant le développement de la franchise restent pour les franchiseurs la pertinence et la qualité du concept (à 76%). La relation franchiseur - franchisés est évoquée par 52% des personnes interrogées, suivie par la qualité des franchisés (50%). Le marché (20%) est relégué bien après les autres arguments en faveur du développement de la franchise.

Retrouvez l'intégralité de l'enquête annuelle Banque Populaire / FFE / CSA à cette adresse : http://www.banquepopulaire.fr/clients/liblocal/docs/Telechargements/2_Enquete%20Annuelle%20Franchise%20BP_FFF_2009%20public.pdf
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top