logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

En janvier, le moral s'améliore dans le commerce mais flanche dans le bâtiment

Le climat des affaires se stabilise en France en janvier.

Publié le
Chaque mois, l'Insee interroge les chefs d'entreprises pour mieux cerner le climat des affaires du moment. Les résultats du dernier coup de sonde font état d'une baisse de moral dans le bâtiment, d'une stabilité dans les services, et d'une amélioration dans le commerce.
Dans une série d'enquêtes publiées le 23 janvier dernier, l'Insee note que le climat des affaires se stabilise en France en janvier. L'indicateur est en effet stable dans l'industrie et les services, alors qu'il perd un point dans le bâtiment, en gagne trois dans le commerce de détail et en perd trois dans le commerce de gros.

Dans les services, les chefs d'entreprises moins pessimistes

Selon l'Insee, en janvier, « la conjoncture dans les services est stable par rapport à décembre. » Globalement, les entrepreneurs estiment que leur activité s'est certes dégradée sur la période récente, mais « leurs anticipations d’activité pour les mois à venir sont un peu moins pessimistes qu’en décembre. » Les secteurs qui voient le plus l'horizon s'éclaircir sont l'information / communication et les activités de services administratifs et de soutien.

A l'inverse, le transport routier de marchandises et la messagerie ne partage pas cet optimisme. « Le jugement des chefs d’entreprise sur l’activité passée est stable, mais leurs anticipations d’activité pour les mois à venir se dégradent. » Même chose dans le secteur de l’hébergement et de la restauration qui n’anticipe pas d’amélioration pour les prochains mois, et le secteur des activités immobilières, qui estime que l'activité prévue ne va pas s'améliorer. Enfin, dans le secteur des activités spécialisées, scientifiques et techniques, l'anticipation « d’activité et de demande restent pessimistes. »

Dans le commerce de détail, un regain d'optimisme

En janvier selon l'Insee, le climat des affaires s’améliore dans le commerce de détail et dans le commerce et la réparation automobiles. Et si « les chefs d’entreprises ont été aussi nombreux qu’en décembre à déclarer une baisse de leur activité passée », concernant les prévisions, « les soldes relatifs aux ventes prévues et aux intentions de commandes retrouvent leurs niveaux d’octobre et novembre 2013 ». Ces chiffres confirment ainsi selon l'Insee que « les perspectives générales d’activité continuent d’augmenter, indiquant que les chefs d’entreprise sont moins pessimistes sur la situation globale du commerce. » Ceci étant, le commerce de détail reste plus optimiste que le commerce et la réparation automobiles.

Ainsi, dans le commerce de détail, si le solde relatif aux prévisions de ventes diminue nettement, revenant sous son niveau moyen, celui relatif aux intentions de commandes est en hausse. Seule ombre au tableau, « les stocks sont jugés aussi lourds, toujours supérieurs à la normale, et les détaillants sont plus nombreux à déclarer des baisses de prix sur le passé comme sur le futur. » Côté commerce et réparation automobiles, les ventes prévues et les intentions de commandes n’augmentent que légèrement, « chacun des deux soldes restant sous son niveau moyen. » Les stocks sont par contre toujours inférieurs à la normale et « le solde relatif aux prix passés baisse. Celui relatif aux perspectives de prix est stable à son niveau moyen. »

Dans le bâtiment, le moral est morose

Selon l'Insee, en janvier, « le climat des affaires reste défavorable dans le bâtiment. L’indicateur synthétique du climat des affaires perd un point et demeure en-dessous de sa moyenne de long terme. L’indicateur de retournement revient en zone défavorable. »

L'activité dégradée sur la période récente ne s'améliore pas sur les semaines à venir du fait de carnets de commandes toujours inférieurs à la normale. Seule consolation : « la situation de trésorerie de l’ensemble du secteur est moins dégradée qu’au trimestre dernier et les délais de paiements se réduisent légèrement ».
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top