logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

En novembre, le commerce de détail flanche, les services rebondissent

Indicateur du climat des affaires publié par l'Insee.

Publié le

Le 25 novembre dernier, l'Insee publiait son indicateur du climat des affaires en France pour novembre. Selon les chefs d'entreprise interrogés, la conjoncture s'améliore dans les services, mais flanche dans le commerce de détail, tandis que le bâtiment reste stable.

L’indicateur du climat des affaires en France, calculé à partir des réponses des chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité prend en compte les activités passées et prévues, et les intentions de commande. Globalement pour le mois de novembre, l'indicateur tous secteurs confondus reste stable à 95, mais reste en-dessous de sa moyenne longue période (100).

Le commerce de détail flanche


Selon les chefs d’entreprise interrogés en novembre 2013, le climat des affaires se replie de nouveau dans le commerce de détail et dans le commerce et la réparation automobiles à – 3 points : « l’indicateur synthétique retrouve son niveau du mois d’août 2013, inférieur à sa moyenne de longue période, mais très supérieur à son dernier point bas de mai 2013. » Si chacun des trois soldes relatifs aux ventes passées, aux ventes prévues et aux intentions de commandes restent stables, les chefs d'entreprise sont à nouveau pessimistes sur la situation globale du commerce dans les prochains mois.

« D’après les détaillants, les ventes passées se sont repliées dans le commerce généraliste. Dans le commerce spécialisé, les détaillants sont de moins en moins nombreux à déclarer une baisse de leur activité passée : le solde correspondant progresse depuis six mois. » La situation de trésorerie est toujours déclarée difficile, essentiellement dans le commerce spécialisé. Sur le terrain de l'emploi, « le rythme des suppressions d’emploi s’est stabilisé ces derniers mois, mais devrait augmenter dans les prochains mois. » Dans le commerce et la réparation auto et moto, les ventes prévues évoluent peu, et les intentions de commandes se replient. « Les commerçants automobiles ont été un peu plus nombreux que lors de la dernière interrogation à déclarer des baisses de prix sur le passé. Ils sont moins nombreux à en prévoir sur les prochains mois. »

Les services rebondissent


D’après les chefs d’entreprise interrogés en novembre 2013, le climat des affaires s’améliore à nouveau dans les services à + 3 points. « Les entrepreneurs estiment que l’activité s’est redressée sur la période récente. Ils sont également plus nombreux qu’en octobre à anticiper une poursuite de cette amélioration. » Cependant, à plus long terme, les anticipations de demande ne s’améliorent pas et les perspectives générales restent stables à un niveau encore inférieur à sa moyenne de long terme.

Dans le détail, selon les secteurs d'activités dans les services, les situations sont contrastées. Ainsi, dans le transport routier de marchandises, les chefs d’entreprise sont optimistes. Ils estiment que l’activité s’est redressée ces derniers mois. « Selon eux, cette amélioration se poursuivrait dans les prochains mois. » Dans le secteur de l’hébergement et de la restauration, à l'inverse, les chefs d’entreprise anticipent une dégradation de l'activité et de la demande. Ils sont toutefois « moins nombreux qu’en octobre à estimer que l’activité s’est détériorée ces derniers mois. » Dans le secteur de l’information et de la communication, l'espoir renait. « Le solde relatif à l’activité passée a progressé au cours des derniers mois » et les chefs d’entreprise sont moins nombreux qu’en octobre à anticiper une dégradation de l’activité. Dans le secteur des activités immobilières, si le solde relatif à l’activité passée est quasi stable, les prévisions d’activité et surtout de demande marquent le pas.

Dans le secteur des activités de services administratifs et de soutien, les chefs d’entreprise attestent d'un rebond sur la période récente mais ils revoient toutefois leurs prévisions à la baisse pour les mois à venir. Dans le secteur des activités spécialisées, scientifiques et techniques, enfin, l’activité est « restée terne ces derniers mois. Leurs anticipations de demande sont pessimistes. »

Le bâtiment se stabilise

En novembre 2013, les entrepreneurs sont moins nombreux qu’en octobre à indiquer une baisse de leur activité passée et prévue. Ceci étant, les entrepreneurs jugent toujours leurs carnets de commandes inférieurs à la normale et restent pessimistes quant à l'évolution des effectifs de leurs entreprises. « Le taux d’utilisation des capacités de production est stable et reste sous sa moyenne de longue période. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top