logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

L'économie numérique, une aubaine pour la franchise ?

Le point sur la hausse de l'économie numérique

Publié le

Une étude publiée à l'occasion du Forum d'Avignon confirme ce que beaucoup disaient depuis des années : les professionnels de la culture ne souffrent pas autant qu'ils le disent de l'essor du numérique, au contraire. S'il est indéniable que des mutations profondes sont en cours, les franchiseurs tout comme ceux qui s'apprêtent à se lancer dans la création d'entreprise devraient se demander comment passer le cap.

Un poids économique indéniable

Effectuée par le cabinet international de consulting Kurt Salmon, cette étude rapporte que le secteur vaut entre 1.700 milliards de dollars US (d'après l'UNESCO) et 2.700 milliards d'après (l'ERSA), avec une croissance annuelle moyenne de 5 %, et des estimations plus optimistes encore. On parle ici de pas moins de 40 millions d'emplois.

Si la transition s'est montrée difficile pour beaucoup d'acteurs (avec des réductions d'effectifs), les choses semblent trouver leur équilibre. Les concentrations de grands acteurs se partagent désormais les marchés, mais cela ne veut pas dire que les petits producteurs seront incapables de trouver leur niche sur le long terme – ou sur la longue traîne.

L'étude de Kurt Salmon rapporte également que les magasins physiques seront toujours présents à l'avenir : un tiers des personnes interrogées n'envisagent pas de les abandonner dans les cinq années à venir. De même, les commerçants comme les éditeurs comptent bien tabler sur la vente en main propre pendant longtemps. Chez Cultura, on n'imagine pas la part du numérique jamais dépasser 40 %.

Les causes du développement

L'essor du secteur numérique, tous marchés confondus, est dû à deux grands facteurs : la multiplication des terminaux mobiles, principalement les tablettes et les smartphones qui sont dans la poche de presque tous les consommateurs et la facilité grandissante avec laquelle on peut payer un produit dématérialisé en un clin d’œil.

À ces causes vient bien évidemment s'ajouter le changement de paradigme sociétal : nous sommes de moins en moins gênés par la consommation de biens dématérialisés. Si pour beaucoup d'entre nous, la possession d'un support physique (Blu-Ray, CD, livre papier, etc.) semble encore importante, ce n'est pas le cas pour la génération des « digital natives ». Qu'en sera-t-il pour leurs enfants ?

Le pouvoir dans les mains des producteurs ?

Si les mutations des industries culturelles et créatives ont révélé quelque chose, c'est que beaucoup d'intermédiaires sont appelés à disparaître. La part de revenus ainsi libérée a tendance à aller dans les poches des créateurs et des producteurs, ce qui ne peut que renforcer l'offre et sa diversité. En outre, la facilité d'accès aux outils créatifs ainsi qu'aux moyens de distribution profite à des talents qui n'auraient eu aucune chance d'émerger à l'époque des modèles traditionnels.

Comment la franchise tirera son épingle du jeu

C'est en gardant toutes ces prévisions à l'esprit que les franchiseurs doivent se tourner vers l'avenir. Les changements ne sont pas terminés et il reste encore beaucoup de place pour l'innovation. Et si la franchise sait faire quelque chose, c'est bien innover.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top