logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Les seniors entrepreneurs : des candidats de choix pour la franchise

Résultats de l'étude réalisée par Stéphane Rapelli, économiste, et Serge Guérin, sociologue

Publié le

Selon une étude publiée le 15 octobre dernier par l’Observatoire Alptis de la protection sociale, la tendance des seniors entrepreneurs va grandissante, et devrait croitre encore dans les prochaines années.

Face au chômage, les seniors n'hésitent plus à prendre le taureau par les cornes pour créer leur propre emploi en créant une entreprise. C'est en substance ce qu'il ressort de l'étude publiée le 15 octobre dernier par l’Observatoire Alptis de la protection sociale.

Cette étude réalisée par Stéphane Rapelli, économiste, et Serge Guérin, sociologue, passe au crible le phénomène de l'entrepreneuriat des séniors. Selon les deux experts, la progression rapide de nombre de créations ou de reprises d'une entreprise par un senior est essentiellement liée à un marché du travail laissant de plus en plus de côté les seniors. « Pour contourner cette mise à l’écart, mais aussi pour vivre en conformité avec leurs aspirations, certains font le choix de créer leur emploi en créant ou reprenant une activité à leur compte. » La conséquence directe de ce choix souvent imposé est l'augmentation du nombre de seniors entrepreneurs.

16 % des entrepreneurs français


Selon les chiffres officiels de l'Insee, les seniors entrepreneurs représentent quelque 16 % du contingent des créateurs d'entreprise en France,. « Depuis dix ans, la place des personnes âgées de 45 ans à 59 ans a fortement évolué dans le secteur de l’entrepreneuriat » atteste l'étude Alptis. Entre 2003 et 2011, quand la population des entrepreneurs augmentait de 13,7 %, les plus de 50 ans représentaient à eux seuls 5,5 % de cette croissance (dont 3,3 pour les 60-64 ans (contre 0,05 % pour les 55-59 ans). « Cette tranche d’âge s’impose ainsi en deuxième position, juste derrière celle des moins de 39 ans. » Cet essor rapide est essentiellement porté par les auto-entrepreneurs. Ainsi, selon les données de l’Insee, alors que l’ensemble de la population active occupée comprend 27,9 % de travailleurs âgés de 50 ans et plus, cette proportion atteint 39,5 % pour les entrepreneurs contre 26,3 % pour les salariés. Selon l'étude de l'Observatoire Alptis, la création du statut d’auto entrepreneur en 2009 a boosté le nombre de créateurs séniors. Ainsi, aujourd'hui, les auto-entrepreneurs sont à 13 % des individus âgés de plus de 55 ans.

Qui sont les seniors entrepreneurs ?


L'entrepreneur senior de plus de 50 ans est à 77,5 % un homme (68,1 % contre 31,9 % de femmes sous statut auto-entrepreneur). L'entrepreneur senior est majoritairement sans emploi avant d'envisager l'entrepreneuriat. 36 % sont en effet chômeurs, contre 23 % de salariés, 15 % inactifs (48,6 % chez les femmes), 13,5 % indépendants et 12,5 % anciens chefs d'entreprise. En globalisant les chômeurs et les inactifs, on arrive à un total de 51 %, soit une proportion assez similaire à celle observée pour l’ensemble des créateurs qui atteint près de 52 %. Toutefois, comme le précise l'étude, « le détail des données révèle une sur-représentation des chômeurs de longue durée chez les seniors (21,4 % contre 19,6 % pour l’ensemble) et, en contrepartie, une sous-représentation des actifs privés d’emploi depuis moins d’un an (14,5 % contre 21,1 %). Enfin, si l'entrepreneur senior justifie d'un niveau d'études moins élevé que celui des générations plus jeunes, ils compensent cette situation grâce à une expérience professionnelle plus importante » selon les experts de l'étude Alptis.

Des motivations entre contraintes et désirs


Soumis à une pression importante du marché du travail, les entrepreneurs seniors présentent des motivations qui oscillent entre contraintes et désirs. Clairement, si créer une entreprise est souvent considéré comme une manière de faire évoluer une situation non satisfaisante (petite retraite, insatisfaction dans le travail, évolution de carrière bouchée...), comme le précisent les auteurs de l'étude, « le chômage est le facteur prédominant. En 2011, 10,8 % des seniors créateurs déclaraient avoir été poussés à créer pour sortir du chômage contre 4 % des moins de 50 ans. » La contrainte est donc bien le moteur de la décision de créer, mais fort heureusement, elle n'est pas la seule ! Le désir de créer est également bien présent pour se « créer un mode de vie qui réponde à ses attentes : accroître son revenu, être indépendant, choisir son temps de travail et les moyens mis en œuvre pour la production, rester actif, préserver une vie sociale ou encore enrichir sa carrière. » Plus particulièrement pour les entrepreneurs seniors sous statut auto-entrepreneur, la principale motivation est de bénéficier d’un revenu complémentaire (40,5 % donnent cette explication contre 35,4 % pour l’ensemble des auto-entrepreneurs). « Le maintien d’une activité intellectuelle est aussi un facteur important (34 % pour les seniors contre 12 % pour les autres classes d’âges). »

Les atouts des seniors entrepreneurs


Selon l'étude Alptis, les seniors entrepreneurs ont deux principaux atouts : l'expérience et les finances. Dans le détail, les entrepreneurs seniors « privilégient des secteurs qu'ils maitrisent et leur permettent d'exploiter leurs connaissances. » Le poids de l'expérience est ainsi un facteur favorisant à l'installation. Du côté des finances, généralement les seniors de plus de 50 ans sont libérés des emprunts et disposent d'un capital patrimonial sinon conséquent, du moins plus confortable que chez les plus jeunes. « La possession d’un capital propre est alors susceptible de favoriser leur passage au non-salariat et l’accès aux crédits nécessaires à leur projet entrepreneurial. » Enfin, les seniors étant aussi généralement libérés « des charges familiales liées aux enfants » ils peuvent « majoritairement compter sur le revenu d’un conjoint (77,6 % des seniors entrepreneurs sont en couple) ».

Des candidats de choix pour les réseaux de franchise

Toutes les motivations et les atouts précités font des seniors entrepreneurs des candidats de choix pour les réseaux de franchise. En effet, l'expérience accumulée par les seniors dans leurs carrières respectives est déterminante pour une enseigne. Rôdés à la gestion du personnel, aux rouages d'un secteur d'activité spécifique, les seniors trouvent tout naturellement leurs marques à la tête d'une unité franchisée. L'aspect financier est également un point positif puisque souvent en franchise, les investissements sont lourds et le capital nécessaire important. La motivation d'un changement de situation positif est également un des moteurs du candidat attendu par un réseau de franchise.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top