Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Voir-rédiger les commentaires Voir les news de ce réseau

Préservation du Patrimoine à Orléans : " J’ai découvert un métier qui m’a passionné"

Publiée le , Franchise Ecologie - Environnement
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Charles-Henry Jolly a rejoint les rangs des franchisés du réseau Préservation du Patrimoine après en avoir été salarié pendant quatre ans. Proposant désormais ses services dans l'agglomération d'Orléans, l'entrepreneur nous explique les raisons qui l'ont décidé à se lancer.

Charles-Henry Jolly, franchisé préservation du patrimoine à OrléansToute la franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Charles-Henry Jolly : Bonjour, je suis Charles-Henry Jolly, directeur général de la société PPF 45, basée dans le Loiret à Saint-Denis-en-Val, dans l’agglomération d’Orléans.

TLF : Pourquoi avoir créé votre société avec le support de PRÉSERVATION DU PATRIMOINE ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

CHJ : J’ai créé ma société avec le support de PRÉSERVATION DU PATRIMOINE car c’est une société que je connais depuis quatre ans. Avant mon projet de création, j’étais salarié de l’entreprise à Romorantin. J’ai découvert un métier qui m’a passionné, et j’ai décidé de m’impliquer davantage en prenant mon envol tout en restant au sein d’un groupe particulièrement bien structuré.

TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité ?

CHJ : Le franchiseur m’a accompagné dès le départ. Cela a commencé par les démarches bancaires. L’équipe PRÉSERVATION DU PATRIMOINE m’a ensuite aidé à trouver des locaux et m’a suivi jusqu’à la création de ma structure. Au quotidien, j’ai un accompagnement très poussé et l’équipe est particulièrement disponible pour me conseiller et me faire progresser.

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

CHJ : La formation a représenté un atout très important dans la réussite de mon projet et le bon démarrage de mon activité. Elle m’a permis de combler certaines lacunes et surtout d’aborder de la meilleure des façons mon nouveau métier qui doit faire appel à des compétences managériales, commerciales et de gestion.

TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?

CHJ : Le franchiseur a respecté l’ensemble des points sur lesquels il s’est engagé, du début du projet jusqu’à l’accompagnement au quotidien. Des points ont même été approfondis, me permettant d’aller beaucoup vite dans mes démarches.

TLF : Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ?

CHJ : Ma relation avec les autres franchisés se passe très bien. Il y a à la fois un esprit de compétition tout en ayant la volonté d’évoluer dans un environnement familial avec une entraide constante les uns avec les autres. Les relations sont à la fois bonnes et saines.

TLF : Selon vous, le concept est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

CHJ : L’avantage de PRÉSERVATION DU PATRIMOINE est d’avoir un très bon concept avec une offre multiple basée autour de la rénovation énergétique et de l’innovation. Notre point fort est d’être l’un des seuls acteurs du secteur à proposer une offre multiple à nos clients tout en ayant des prix ultra-compétitifs pour des produits de grande qualité.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

CHJ : Mon analyse en tant que salarié du groupe corrobore parfaitement avec le vécu une fois franchisé. Cela me permet désormais de voir les choses beaucoup plus loin, d’apprendre plus vite et de renforcer mes compétences nouvelles. J’aurai pu créer une société seul, mais elle n’aurait pas été si structurée, efficace et rapide dans ses process. La société avance dans le bon sens et le CA s’en ressent.

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur PRÉSERVATION DU PATRIMOINE ?

CHJ : Je n’hésiterais pas à signer à nouveau avec mon franchiseur PRÉSERVATION DU PATRIMOINE. D’ailleurs, mon ambition est d’ouvrir à terme une nouvelle franchise.

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par PRÉSERVATION DU PATRIMOINE ?

CHJ : Je demanderais d’abord au candidat s’il est déterminé, s’il a de l’envie et s’il a un esprit de famille et de partage. J’essaierais de savoir s’il aime la compétition et le challenge. S’il réunit l’ensemble de ces ingrédients, je lui donnerai un seul conseil : de s’engager au plus vite avec PRÉSERVATION DU PATRIMOINE.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cette news. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !