logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Cindy Brun

KANGOUROU KIDS

Cindy Brun

Franchisée Kangourou Kids à Reims

Franchise KANGOUROU KIDS

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2010
  • - Date de lancement de la franchise : 2011
  • - Nombre d’implantations : 136
Créer une surveillance par email

Interview de Cindy Brun

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Cindy Brun est franchisée du réseau de garde d'enfants Kangourou Kids à Reims depuis deux ans. Avec Toute la franchise, elle a accepté de revenir sur son expérience avec l'enseigne.

Agence Kangourou Kids de ReimsToute la franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Cindy BRUN : j'ai 32 ans, je suis gérante de l’agence Kangourou Kids de Reims. J’ai travaillé dans le service à la personne depuis ma sortie d’école. J’ai ouvert mon agence à Reims en août 2014 suite à un licenciement économique. Fille de chefs d’entreprise, mon objectif professionnel était d’être un jour à la tête de ma propre affaire, ce qui est désormais chose faite.

TLF : Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

CB : J’ai souhaité ouvrir avec le support de mon franchiseur pour avoir dès le démarrage de mon activité une aide technique, une notoriété déjà établie au niveau national, ainsi que le fait d’avoir le sentiment d’appartenir à un groupe. Je n’ai pas consulté d’autres concurrents, connaissant déjà le bien le secteur avant mon lancement

TLF : Etiez-vous de la profession avant de vous lancer ?

CB : En effet, j’étais déjà de la profession avant. Je suis passée par tous les postes : assistante d’agence, chargée de clientèle, responsable d’agence puis responsable de secteur.

TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagnée dans votre activité ?

CB : L’accompagnement se fait essentiellement sur les démarches à engager à l’ouverture (demande d’agrément, business plan, dossier d’étude de marché…) Par la suite, nous sommes suivis et informés chaque semaine par la tête de réseau des nouveautés, des changements ou encore des nouvelles procédures. Notre animateur réseau nous rend visite régulièrement en agence et reste disponible pour répondre à nos interrogations.

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

CB : Dans mon cas, pas forcément, car je connaissais déjà la majorité des choses à savoir.

TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?

CB : Oui, il me semble.

TLF : Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ?

CB : Les relations se passent très bien. Comme dans chaque groupe, des affinités se créent et les relations sont souvent entre les mêmes franchisés. L’ambiance est toujours très bonne.

TLF : En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?

CB : Oui, tout à fait atteints !

TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A et vos clients ?

CB : Je mène essentiellement des actions de communication afin de développer la notoriété locale. Je fais partie de certains réseaux d’entrepreneurs tels que « créer au féminin », Relvicom (style BNI)… J’organise des concours pour les enfants, je sollicite beaucoup le parrainage client et le bouche à oreille fonctionne très bien maintenant.

TLF : Avec le recul, le concept est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

CB : J’avais déjà le recul nécessaire et en effet, je pense que le concept est bien positionné et justifié sur le marché.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

CB : Parfaitement.

TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez dû la créer seul ?

CB : Je pense que oui mais le développement de ma structure aurait été beaucoup moins rapide, efficace et beaucoup plus compliqué si je l'avais créée seule.

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?

CB : Bien sûr !

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?

CB : Je conseillerais de choisir Kangourou Kids et non une autre enseigne dans un premier temps.

Il ne faut pas s’engager dans ce secteur si on n’a pas le sens du service, l’empathie et le sens pratique. La gestion d’une agence demande beaucoup d’implication personnelle pour des résultats non immédiats mais certains. L’argent ne doit pas être le moteur premier.

Je suis fière et heureuse d’avoir choisi ce réseau et d’avoir ma propre entreprise.

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU KANGOUROU KIDS

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

1 commentaire

  • 14/10/2016 15:09:45 - yvette brun

    Bonne interview Le professionnalisme de la gérante est évident.

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top