logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Nathalie Monneuse

LES MENUS SERVICES

Nathalie Monneuse

Franchisée Les Menus Services à Valenciennes

Franchise LES MENUS SERVICES

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2003
  • - Date de lancement de la franchise : 2006
  • - Nombre d’implantations : 90
Créer une surveillance par email

Interview de Nathalie Monneuse

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Responsable marketing produit, Nathalie Monneuse a choisi de donner une nouvelle dimension à sa carrière professionnelle en se mettant à son compte. La quadragénaire a choisi de créer son entreprise et devenir franchisée Les Menus Services. Elle revient aujourd’hui sur son parcours de jeune créatrice d’entreprise et sur tout l’accompagnement dont elle bénéficie depuis le mois de janvier de la part du réseau spécialisé dans le portage des repas à domicile pour les personnes âgées.

Toute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

nathalie monneuse, franchisée les menus services à valenciennes Nathalie Monneuse : J’ai 45 ans et suis franchisée Les Menus Services depuis janvier 2016.

TLF : Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

N.M. : Je cherchais une enseigne qui me permettrait d’entreprendre sur un secteur d’activité porteur et de remettre l’humain au centre de mes préoccupations. J’avais exploré d’autres pistes sur d’autres secteurs d’activité. Je n’ai pas consulté d’autres concurrents. Les autres enseignes de services à la personne sont plus généralistes et les structures locales plus lourdes à gérer en termes de personnel. Ce n’est pas ce que je recherchais.

TLF : Etiez-vous de la profession avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?

N.M. : Pas du tout. Je travaillais en tant que responsable marketing produit chez un grand industriel de l’éclairage. Il arrive un moment dans la vie où il faut savoir se poser les bonnes questions et décider de ce qu’on a envie de faire pour les 10 ou 20 années à venir. J’ai eu le coup de pouce qu’il fallait pour prendre cette décision.

TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagnée dans votre activité ?

N.M. : Les Menus Services m’ont accompagnée au mois le mois sans pression afin de réfléchir à mon projet et démarrer sereinement. J’ai passé plusieurs entretiens et eu l’occasion de faire 2 journées découvertes (1 journée seule et 1 journée avec mon époux). Une formation de 3 semaines est également dispensée avant l’ouverture (1 semaine de théorie et 2 semaines pratiques en agence). Le franchiseur nous accompagne dans le développement de la communication et de l’image de marque de l’enseigne. Les animateurs réseau sont toujours très disponibles pour apporter leur support lorsque vous en avez besoin. L’avantage d’être en réseau, c’est que vous pouvez également bénéficier des conseils de vos collègues et échanger vos expériences

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

N.M. : Oui. La formation est essentielle. Elle permet d’aborder tous les sujets sur la gestion quotidienne de l’agence, mais également les aspects commerciaux, hygiène, diététique,… Les 2 semaines en agence sont primordiales et permettent vraiment de mettre les mains dans le cambouis !

TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?

N.M. : Oui. Tout s’est très bien passé.

TLF : Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ?

N.M. : Je suis jeune dans le réseau et ne connais pas encore tous mes collègues. Je travaille surtout avec mes collègues régionaux avec lesquels nous échangeons régulièrement sur nos expériences, nos idées pour animer ou développer le business et mutualiser nos forces. Des réunions régionales et nationales sont organisées par le franchiseur et nous permettent de nous rencontrer.

TLF : En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?

N.M. : Même si un peu plus lent que prévu, le développement est correct et régulier.

TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A et vos clients ?

N.M. : Le démarchage commercial auprès des prescripteurs est fondamental pour le développement (Mairie, CLICs, structures de santé, services d’aide à la personne,…). C’est un travail de longue haleine qu’il ne faut pas lâcher. Des visites régulières sont nécessaires. Nous faisons également des mailings ciblés auprès des professions libérales par exemple. Nous menons également des actions de communication auprès du public via la presse quotidienne, les salons dédiés aux seniors, notre page Facebook, du tractage,…

TLF : Avec le recul, le concept est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

N.M. : Nous avons un positionnement plus élevé que nos concurrents. Nos atouts sont notre réactivité, le choix que nous leur apportons, la proximité avec les clients et les conseils diététiques que nous sommes à même de leur prodiguer au quotidien. Notre activité n’est pas qu’une question de business. Cela va bien au-delà et les liens que nous tissons au quotidien avec les personnes sont très importants.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

N.M. : Oui, le potentiel est là. Il faut aller le chercher. Cela prend du temps.

TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?

N.M. : Je pense que je n’aurais jamais sauté le pas de la création d’entreprise si je n’avais pas été supportée par un franchiseur dont le concept a fait ses preuves. La franchise facilite la création sur bien des aspects.

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?

N.M. : Sans hésiter !

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?

N.M. : Se donner le temps de la réflexion, ne pas négliger les formations, trouver le bon emplacement, commencer à faire connaître son projet auprès des prescripteurs le plus en amont possible et ne pas oublier que les qualités humaines sont au centre du métier.

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top