Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

DOMIREVA

Cédric SIGNORI

Directeur du Développement de la franchise DOMIREVA

Franchise DOMIREVA

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2007
  • - Date de lancement de la franchise : 2008
  • - Nombre d’implantations : 12
Créer une surveillance par email

Interview de Cédric SIGNORI

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn
 
Toute-la-franchise.com : Pouvez-vous vous présenter
Cédric Signori, Directeur du développement DOMIREVA, réseau d’entreprises modernes du bâtiment. Après avoir dirigé le pôle marketing & communication de l’enseigne de courtage  ILLICO TRAVAUX de 2005 à 2008, je rejoins à nouveau Nicolas Daumont, PDG des deux enseignes, dans son nouveau projet qu’il a créée avec Denis Audureau, fidèle partenaire aux complémentarités fortes.

TLF : Expliquez-moi l’origine de DOMIREVA, pourquoi avoir développé cette enseigne en franchise ?   
C.S. : DOMIREVA est en fait né il y a bien longtemps. En 2000, Nicolas Daumont, alors jeune entrepreneur a été primé par les fondations BMW et VIVENDI pour un projet global qui s’articule autours  de 2 concepts innovants ayant des synergies. Le premier, un réseau de courtiers en travaux, a donné naissance à ILLICO TRAVAUX et le second, un réseau d’entreprises du bâtiment d’une nouvelle génération, donne aujourd’hui naissance à DOMIREVA.  Les 8 années passées en tant qu’intermédiaire aux côtés de plus de 7000 entreprises du bâtiment partenaires ILLICO TRAVAUX et 26 000 clients par an, nous ont permis à la fois de mesurer le marché, d’analyser l’offre et le mode de fonctionnement des entreprises du bâtiment, ainsi que les attentes des clients ayant des projets de travaux.
L’analyse de ces constats a permis de développer un modèle d’entreprises du bâtiment efficaces et performantes, qui satisfait à la fois le client, le personnel de l’entreprise et le gérant. Le projet prend donc tout son sens maintenant car nous avons le recul nécessaire et l’expérience auxquels aucun autre réseau ne peux prétendre aujourd’hui.


TLF : Pouvez-vous présenter votre enseigne
C.S. : Les unités DOMIREVA sont des entreprises du bâtiment d’une nouvelle génération que l’on crée à part entière en franchise ou que l’on développe en franchise à partir d’un rachat d’entreprise. Ce sont des entreprises spécialisées dans un seul corps de métier. Les plus intéressant sont la maçonnerie, la plomberie/chauffage/énergie renouvelable, le carrelage/plaques de platre, l’électricité, la peinture, la menuiserie/charpente.
La Franchise DOMIREVA a pour vocation d’offrir une efficacité ainsi qu’une rentabilité maîtrisées à l’entreprise du bâtiment. A travers une gestion saine et innovante, l’entreprise du bâtiment s’élève aujourd’hui au rang des entreprises les plus modernes et les plus évolutives. Pour obtenir ce schéma idéal, l’approche des métiers du bâtiment de DOMIREVA est visionnaire sur les plans Social, Technique, Commercial et Managérial.

TLF : Comment êtes-vous structurés ?
C.S. : Au siège, nous sommes une équipe de 4 personnes à plein temps aux côtés des franchisés. Nous collaborons également avec des partenaires experts dans le domaine comptable et juridique pour les opérations de cession/reprise d’entreprise. Les piliers qui ont construit et développé ILLICO TRAVAUX, ont rejoint le nouveau projet pour assurer le même succès que le grand frère ILLICO, qui sera je l’espère un jour dépassé par le petit qui grandit beaucoup plus vite que lui ! Nous sommes déjà 5 en quelques mois. C’est d’ailleurs pour cela que l’on reprend les mêmes équipes, afin de capitaliser sur les connaissances acquises au cours de ces dernières années.

TLF : Quels sont les éléments de différenciation par rapport à celle-ci ?
De la réactivité dans les devis, de la clarté dans les prix, une disponibilité dans les délais d’intervention, un service client qui accompagne avant et après vente, un engagement fort dans les dates de début et de fin de chantier, des prestations annexes qui dégagent le client de toute inquiétude … bref, tout ce qu’une entreprise du bâtiment classique a du mal à proposer ou à tenir.

TLF : Quelle différence apportez-vous ? En quoi votre concept se démarque-t-il ?
C.S. : Les entreprises classiques ont un cycle d’évolution insuffisant. Elles sont très vite pénalisées par un manque de méthode, d’anticipation, d’outils et de connaissance du chef d’entreprise. Ce dernier possède généralement un très bon savoir-faire technique, mais dans la plupart des cas, il ne s’est généralement ni donné les moyens, ni accordé le temps d’apprendre à gérer son entreprise avec des techniques modernes. Résultat, en moins de 3 ans l’entreprise entre dans un cercle vicieux : les carnets de commandes sont pleins, la rentabilité n’est pas au rendez vous et la situation de sa trésorerie l’empêche d’évoluer. Dans le pire des cas, et c’est la statistique nationale, 8 entreprises sur 10 ferment en l’espace de 3 ans. Comment en arrive-ton là ? L’activité commence, le nombre de clients/chantiers augmente, le charge de travail devient de plus en plus élevée, mais l’entrepreneur tarde à embaucher par peur de ne pas avoir assez d’affaires pour assurer les charges, lorsqu’il prend la décision de créer un emploi supplémentaire, c’est déjà trop tard, le poste sert essentiellement à rattraper le retards en cours, et non à développer l’activité. La conséquence directe de ces retards est l’encaissement des clients repoussés, l’argent ne rentre pas. Pour combler ce vide, l’entrepreneur mise sur la récurrence des chantiers avec plus de clients professionnels et devient sous-traitant, mais là le paiement du pro est à 60, voir 90 jours ce qui pénalise encore plus le fond de roulement… Bref je pourrais continuer à décrire tout le cycle, mais ce qu’il faut retenir, même si je schématise, c’est une trésorerie  fragile, des carnets de commande saturés et peu de perspectives dès la seconde année. Alors que l’on est sur un secteur ou la demande est supérieur à l’offre et ou les marges doivent être très confortables ! DOMIREVA dépoussière l’image du bâtiment et son mode de fonctionnement dépassé. La franchise apporte un schéma idéal, avec un modèle économique où la rentabilité est maitrisée, les hommes sont valorisés et intéressé aux résultats, ce qui les implique sur les chantiers, les engagements sont tenus et le gérant développe une structure aux résultats prometteurs.
Créer ou reprendre une entreprise du bâtiment avec DOMIREVA c'est :

- Un accompagnement dans la création ou dans la recherche d'entreprise
- Une expertise dans l'audit des entreprises trouvées
- Une assistance à la reprise (négociation avec le cédant, montage du business plan, réalisation du dossier de financement)
- Une formation initiale de 3 semaines
- Une rémunération rapide (création) ou immédiate (reprise) dès que vous êtes en poste
- Une rentabilité maîtrisée (outils modernes de gestion, d'élaboration des devis et facturation)
- Une identité visuelle attrayante
- Des supports de prospection "ready to go"
- Un support technique, juridique et marketing permanent
- Une aide au recrutement de vos futurs ouvriers
- Une méthode de gestion du personnel qui les valorise et les fidélise


TLF :  Quelle est votre politique de recrutement ? (Profil des candidats, créateurs, entrepreneurs, investisseurs), Pourquoi ?
C.S. :Pas forcément besoin d'être du métier, bien au contraire ! Nous ne cherchons pas que des techniciens, mais bien des chefs d'entreprise d'aujourd'hui ! Pour la partie technique, le franchisé DOMIREVA est secondé d’un responsable technique au sein même de son entreprise et est accompagné en permanence par la cellule du siège DOMIREVA.
Nous cherchons donc des cadres,  des managers, des gestionnaires ou des personnes ayant déjà l’expérience de chef d’entreprise qui ont envie de développer une véritable structure de 10 salariés avec son entrepôt, ses véhicules et son matériel. Cela se traduit au quotidien par une gestion précise de l’entreprise. La rigueur, le leadership et la méthodologie sont de mises. C’est à la fois, piloter des projets, diriger une équipe de production, manager des hommes, gérer les achats, les ventes et développer l’activité commerciale. En appliquant la stratégie de management, en utilisant les outils modernes et les moyens techniques de DOMIREVA, en gérant avec précision, ce profil de personne a tout pour réussir !

TLF : De quel apport personnel doit-il disposer ?
D’environ 20 K€ dans le cadre d’une création et de plus à beaucoup plus dans le cadre d’une reprise d’entreprise !

TLF : Quel est l’investissement global ?
C.S. : Cela peut aller de 60 K€ en création à plus de 300 k€ dans le cas de certaines reprises d’entreprises qui ont déjà un très gros chiffre d’affaires.


TLF : Comment, d'un mot, qualifieriez-vous votre concept ?
C.S. : UNIQUE : il est UNIQUE !
Aucun autre réseau dans ce secteur ne se développe en réseau de franchise. Et j'en suis fier !



Cédric Signori

   
   


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU DOMIREVA

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Alain DUCH

Interview publié le 20/03/2008

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !