Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Dominique Brunetta

GROUPE ETHIQUE ET SANTE

Dominique Brunetta

Franchisé du groupe Ethique et Santé dans le Lot-et-Garonne

Franchise GROUPE ETHIQUE ET SANTE

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2006
  • - Date de lancement de la franchise : 2009
  • - Nombre d’implantations : 71
Créer une surveillance par email

Interview de Dominique Brunetta

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Dominique Brunetta est à la tête de deux centres RNPC, du Groupe Ethique et Santé, dans le Lot-et-Garonne. Il revient ici sur son parcours aux côtés de l'enseigne.


Toute La Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Dominique Brunetta :
J’ai 46 ans, j’ai ouvert mon premier Centre RNPC voici trois ans et demi à Agen dans le Lot-et-Garonne et je viens tout juste d’ouvrir mon deuxième, à 30 km du premier, à Villeneuve-sur-Lot.


TLF : Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?
DB :
Lorsque j’ai souhaité réorienter ma carrière il y a quatre ans, j’ai cherché à optimiser mes points forts et à me faire aider sur les autres points importants pour créer une entreprise. Il était évident pour moi de passer par la franchise pour gagner du temps. Je suis tombé sur une interview écrite de Rémy LEGRAND qui expliquait comment fonctionnait les centres RNPC du Groupe Ethique et Santé, la franchise qu’il a créée. A la fin de ma lecture, j’ai su que ce serais mon futur métier. L’accompagnement du franchiseur lors du démarrage, qui permet un gain de temps et un soutien précieux lors de la phase certainement la plus délicate, le soutien logistique et informatique clé en main, là aussi un gain de temps précieux, m'ont convaincu. Ce qui m’a plu tout de suite, c’est le fait que GES est la seule franchise sur ce créneau de la prise en charge de la surcharge pondérale en relation avec les médecins.


TLF : Etiez-vous de la profession avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?
DB :
Avant de me lancer dans cette formidable aventure, j’étais salarié de l’industrie pharmaceutique depuis 20 ans. Tout d’abord en temps que visiteur médical et par la suite, directeur de région ou je manageais une douzaine de visiteurs médicaux.


TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité ?
DB :
L’accompagnement du franchiseur à mon égard à été remarquable. Patrick GAYTTE, le directeur général de GES, a été très présent lors des premiers mois de mon activité, tant physiquement en venant régulièrement à Agen m’épauler, qu’à distance pour répondre par email ou téléphone à toutes mes sollicitations. Aujourd’hui, Patrick, bien plus qu’un accompagnant, est devenu un véritable ami sur lequel je peux toujours compter. Au-delà de Patrick et de Rémy, c’est toute leur équipe qui fournit un gros travail d’accompagnement pour tous les franchisés tout au long de l’année.


TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?
DB :
Oui ! Sans conteste ! Je dois dire que la formation initiale du Groupe Ethique et Santé, c’est « du lourd » ! Aussi bien sur le plan scientifique que sur le plan relation avec les médecins. Je me suis tout de suite senti opérationnel à la sortie de la formation.


TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?
DB :
Oui. Parfois même, je pense qu’il va au-delà. Quand je dis ça, je pense au fait que Rémy et Patrick sont toujours à proposer des nouveautés que nous intégrons au fur et à mesure dans notre savoir faire et qui nous permet d’être toujours à la pointe de notre prise en charge.


TLF : Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ?
DB :
Les collègues du réseau sont un atout indispensable, et l’esprit réseau fonctionne à plein régime. Pour mon cas, j’ai toujours pu trouver un collègue, plus ancien que moi, pour partager son expérience sur les points que je souhaitais améliorer dans mon travail quotidien. Aujourd’hui c’est toujours le cas. Et à mon tour, je prends toujours un peu de temps pour partager mon expérience avec les nouveaux qui me sollicitent.


TLF : En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?
DB :
Oui. Aujourd’hui, j’ai reconstitué et dépassé mon ancien salaire. Bien sûr, on part de zéro comme dans toute création d’entreprise, mais notre travail est payé en retour par la suite.


TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A et vos clients ?
DB :
Le cœur de notre métier est notre contact avec les médecins. Alors, trois ans et demi après, je développe toujours la qualité de mes relations avec eux. En parallèle, tout le travail fait avec ma diététicienne pour améliorer sans cesse notre prise en charge au quotidien compte aussi pour beaucoup, car nos clients, s’ils sont satisfaits de notre travail, sont nos meilleurs ambassadeurs auprès de leur entourage bien sûr, mais surtout auprès de leurs médecins.


TLF : Avec le recul, le concept est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?
DB :
Pour moi, le concept est remarquablement bien positionné, car les médecins manquent cruellement de temps pour suivre leurs patients dans cette prise en charge et délèguent bien volontiers ce travail vers nos centres RNPC tout en étant le maitre d’œuvre tout au long de cette prise en charge. Par ailleurs, le nombre de leurs patients qui sont en excès de surcharge pondérale compliquant de nombreuses pathologies ne cesse de croitre et compliquent la vie des médecins.


TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?
DB :
Oui, tout à fait.


TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?
DB :
C’est tout simplement inimaginable !


TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?
DB :
Sans aucune hésitation ! D’ailleurs je vous rappelle que je viens à nouveaux de m’engager avec GES sur un deuxième centre. Donc l’aventure n’est pas près de se terminer.


TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?
DB :
Tout d’abord, ne pas hésiter à franchir le pas, une belle aventure les attends. Ensuite, cultiver le goût de l’effort. Etre optimiste, car celui qui travaille aura un retour à la hauteur de son investissement. N’oubliez pas de profiter au quotidien, du véritable effet de levier qu’est le réseau. En résumé, OSER, EFFORT, OPTIMISME, RESEAU sont pour les nouveaux candidats les valeurs qu’ils ne doivent jamais perdre de vue.

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU GROUPE ETHIQUE ET SANTE

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Patrick Gaytte

Interview publié le 27/09/2015

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !