logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Guillaume Lelandais

Credit Professionnel.com

Guillaume Lelandais

Partenaire CreditProfessionnel.com

Franchise Credit Professionnel.com

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2009
  • - Date de lancement de la franchise : 2012
  • - Nombre d’implantations : 7
Créer une surveillance par email

Interview de Guillaume Lelandais

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Guillaume Lelandais a rejoint le réseau CreditProfessionnel.com à Tours, au printemps 2013. Moins d’un an après le début de son activité, il revient pour Toute la Franchise, sur son démarrage avec l’enseigne et les raisons qui l’ont poussé à se lancer à ses côtés.

Toute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Guillaume Lelandais
: J’ai 36 ans, j’ai rejoint le réseau Créditprofessionnel.com il y a 9 mois. Auparavant il s’était passé 9 mois entre la découverte du métier de courtier en financement professionnel et la signature du contrat de franchise.

TLF : Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?
G.L. :
Cela permet d’aller plus vite, de connaître le domaine d’activité et son cadre juridique, de bénéficier de l’expérience des autres courtiers et des partenariats développés par l’enseigne.
J’ai également consulté d’autres enseignes. Elles laissaient moins d’autonomie ou se limitaient aux seuls prêts bancaires moyens termes. Le contact est d’emblée bien passé avec Créditprofessionnel.com. Le réseau offre des perspectives plus épanouissantes.

TLF : Etiez-vous de la profession avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?
G.L. :
J’étais en partie de la profession puisque j’étais responsable administratif et financier mais je ne suis pas issu du secteur bancaire comme la majorité des courtiers. Cette expérience permet d’allier la connaissance de l’entreprise avec celles de la gestion et de la finance.

TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité ?
G.L. :
Je peux compter sur l’assistance et les conseils des responsables du réseau lorsque des dossiers le nécessitent.

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?
G.L. :
La formation de démarrage permet de structurer notre démarche vis-à-vis du client, de connaître les modes de fonctionnement de chaque établissement de crédit, partenaires ou non.

TLF : En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?
G.L. :
Pas encore, le démarrage était lent mais l’accélération est vive.

TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A et vos clients ?
G.L. :
Prospection, présence sur internet, mais le moyen le plus efficace est de participer aux réseaux d’affaires locaux.

TLF : Avec le recul, le concept est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?
G.L. :
Oui, les besoins existent. Les dirigeants d’entreprise ont besoin de conseils au niveau du montage du dossier et d’être guidés dans la recherche du financement. De plus, les partenariats développés avec les différents acteurs du crédit offrent des possibilités supplémentaires, permet de se positionner sur des montages plus complexes ou tout simplement de trouver des solutions de financement plus adaptées.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?
G.L. :
Oui en grande partie. La différence s’opère dans les proportions entre demandes reçues, dossiers traités et dossiers concrétisés. Je reçois plus de demandes que prévues mais un grand nombre ne sont pas finançables pour diverses raisons et d’autres restent sans suite. Ensuite, le taux de concrétisation est moins élevé que je ne l’espérais mais c’est compensé par un nombre de dossiers traités plus important que prévu.

TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?
G.L. :
Oui probablement… mais si ça avait été le cas, je serais toujours en phase de préparation !

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?
G.L. :
Sans hésitation, oui ! Le réseau est jeune et les franchisés sont bien entourés. Les partenariats développés par Créditprofessionnel.com avec les différents acteurs du crédit apportent une réelle valeur ajoutée.

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?
G.L. :
Le métier de courtier en financement professionnel est encore relativement méconnu mais offre de belles perspectives. Ne pas sous-estimer la durée nécessaire au démarrage tout en se disant qu’une fois que l’on a fait sa place tout s’accélère. L’investissement est faible. Si dans un premier temps ce n’est pas très enrichissant au niveau pécuniaire, ça l’est beaucoup plus au niveau de l’expérience personnelle et professionnelle.

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU Credit Professionnel.com

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Mireille Steffen

Interview publié le 01/01/2015

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top