Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

JOB PROTECT

Eddy BRANDON, Théodore CHRISTOPHE, Joanick MESIPONT

Concessionnaires Job Protect en Guyane

Enseigne JOB PROTECT

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2010
  • - Date de lancement de l'enseigne : 2013
  • - Nombre d’implantations : 7
Créer une surveillance par email

Interview de Eddy BRANDON, Théodore CHRISTOPHE, Joanick MESIPONT

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Les nouveaux concessionnaires Job Protect de Guyane ont démarré leur activité voici quelques semaines. Ils reviennent avec nous sur leurs débuts aux côtés du réseau spécialisé dans la distribution d'équipements de sécurité.


Bonjour à vous trois pouvez vous présenter en quelques mots ?
Eddy BRANDON, 28 ans, gestionnaire financier, Théodore CHRISTOPHE, 28 ans, gestionnaire financier également, et Joanick MESIPONT, 27 ans, de formation comptable.


Vous êtes tous trois associés dans votre entreprise, pour quelles raisons avez-vous de décider de créer votre entreprise ?
EB :
Pour le challenge que cela peut représenter, et pour augmenter mes revenus.

CT : Pour découvrir un nouveau secteur d'activité et y faire des profits.

JM : Pour être acteur dans l'économie, et avoir plus de revenus.


Pourquoi avoir créé sa société d’équipements de protection individuelle ?
EB :
Par simple hasard, je ne m'étais pas rendu compte du potentiel de ce secteur avant de m'y intéresser.

CT : Car tous les cœurs de métier utilisent de l'EPI : en misant dessus on ne peut pas se tromper. De plus, ce secteur est peu concurrentiel dans notre département.

JM : La Guyane est un département a fort potentiel, les concurrents ne sont pas nombreux alors que le secteur du bâtiment ne cesse de se développer.


Quelles sont les raisons qui vous ont amené à créer avec Job Protect ?
EB :
Le contact en premier lieu, et le relais avec les fournisseurs.

CT : La principale raison est que Job Protect représente une recette toute faite.

JM : Job Protect simplifie beaucoup le travail vis-à-vis des fournisseurs, l'avantage est d'avoir un seul interlocuteur qui fait office de centrale d'achat.

 

Pouvez nous parler de ce marché et de votre démarrage ?
CT : Notre démarrage a été timide les trois premières semaines, et très vites la tendance s'est inversée : les clients ont répondus présents face aux différentes propositions (tarifs attractifs et bonne qualité de produits). Ces derniers sont impatients de traiter avec nous via un espace structuré.


Il semble que vous ayez eu une bonne nouvelle récemment ?
EB /CT/JM :
En effet, dès notre retour de formation au mois d'octobre 2013, nous avons répondu à un appel d'offre du Conseil Général de la GUYANE : nous avons répondu à neuf lots sur onze et avons obtenu deux. Pas mal pour un démarrage ! Les premières commandes devraient se faire courant mars 2014.


Quels sont vos objectifs à moyen terme ?
EB /CT/JM :
L'objectif premier est d'être rentable, puis de réussir à avoir un dépôt opérationnel afin d'être plus structuré et réactif face à la demande du marché. Pour finir, s'implanter sur tout les DOM serait une aubaine.

 

Interview Job Protect ©

 
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU JOB PROTECT

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !