Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Moncomble Cédric

CHASSEURIMMO

Moncomble Cédric

Mandataire CHASSEURIMMOSUD dans le Var

Franchise CHASSEURIMMO

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 1992
  • - Date de lancement de la franchise : 2011
  • - Nombre d’implantations : 47
Créer une surveillance par email

Interview de Moncomble Cédric

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Toute la franchise : Pouvez-vous vous présenter ?
Moncomble Cédric : Je m’appelle Moncomble Cédric, 29 ans, je réside et travaille dans le Var. J’ai été commercial salarié dans le secteur de la piscine, mais aussi dans les énergies renouvelables, solaire photovoltaïque etc, auprès des particuliers. Il y a un an, je décide de devenir agent commercial dans la gestion de patrimoine, défiscalisation. Activité très compliquée, processus beaucoup trop long et devant le manque de résultats j’ai décidé de rechercher une autre activité.

T.L.F : Comment s’est déroulée la période entre votre premier contact et vos débuts ? Pourquoi avoir choisi CHASSEURIMMOSUD ?
M.C. : Je recherchais une activité et les offres de mandat d’agent commercial dans l’immobilier ne manquent pas. J’avais eu de nombreux échos négatifs d’autres réseaux, avec des prix de packs publicitaires exorbitants, ou pire un pack gratuit mais avec peu annonces ! En contactant certains mandatires de ces réseaux aucun suivi ni accompagnement réel, et un nombre beaucoup trop important d’agents sur le même secteur.

Alors un peu par hasard j’ai simplement tapé dans google « chasseur immobilier ». Dès la première page de résultats je suis tombé sur le site chasseurimmosud.fr. Après quelques minutes j’ai envoyé mon cv via la rubrique recrutement. Je ne savais pas en quoi consistait exactement le travail d’un professionnel de l’immobilier mais je savais que cela pouvait me plaire. Après avoir envoyé mon cv, j’ai rapidement eu au téléphone Marie Paule Cadilhon avec qui j’ai pu échanger et expliquer ce que je recherchais. Puis j’ai fait une formation près de Toulouse avant de démarrer.

J’ai choisi ChasseurImmoSud car l’approche est différente d’une agence traditionnelle ou réseaux immobiliers et aussi parce que j’ai été convaincu par l’ensemble des documents, supports mis à notre disposition et la formation que je savais essentielle pour avoir une chance de réussir dans cette activité.

T.L.F : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?
M.C. : Absolument. Le suivi commercial et la formation continue sont au rendez vous, et c’est indispensable, je bénéficie régulièrement de conférences vidéo, formations avec mes collègues.

T.L.F : Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ? Si oui, pourquoi avoir choisi cette enseigne ?
M.C. : Non, au moment de prendre ma décision je n’ai consulté aucun concurrent, car j’avais déjà eu beaucoup de retours d’expériences très négatifs.

T.L.F : Quels sont les services que vous apporte votre franchiseur au démarrage de votre activité ?
M.C. : Une formation complète (et qui se poursuit), documents, email pro, logiciel pour la gestion des annonces… logiciel de pige…et pub.

T.L.F : Etiez-vous de la « profession » avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?
M.C. : Je ne connaissais pas du tout ce métier. Ma dernière activité agent commercial dans la gestion de patrimoine, (une activité différente), ne me satisfaisait pas.

T.L.F : Avez-vous besoin de votre franchiseur dans le cadre de votre activité ? Répond-il à votre attente ?
M.C. : Oui tout à fait. Travailler seul ne veut pas dire travailler tout seul. Il est impératif de pouvoir débriefer certaines situations ou visites etc. J’ai donc régulièrement Marie Paule au téléphone. Il est important de pouvoir avoir un suivi, j’ai toujours une réponse immédiate à toutes mes questions, et je bénéficie de ces conférences info ou on peut aborder différents thèmes de notre activité et ou toutes les différentes étapes sont vues et revues ( de la prise de RV jusqu’à la négociation de l’offre) .

T.L.F : Comment se passe les relations avec vos collègues franchisés ?
M.C. : Je n’ai pas eu l’occasion de les rencontrer très souvent pour le moment, étant seul sur mon secteur et assez éloigné de Toulouse. Mais j’ai déjà eu certains d’entre eux au téléphone ou en conférences téléphonique et les relations sont très bonnes. J’avais notamment appelé Luc Bosc avant de démarrer pour avoir quelques informations et j’avais rencontré Thierry Castan à la formation à Toulouse qui m’avait expliqué comment il travaillait.

T.L.F : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?
M.C. : Oui car je n’ai pas bénéficié seulement de la formation de base mais je bénéficie toujours de formations sur toutes les étapes de notre activité. De la prise de rendez-vous et mandat, notre argumentaire, au déroulement des visites en passant bien sur par la publication et la rédaction des annonces, et la phase de la négociation qui est délicate et qu’il nous faut pas rater. Cela permet d’appréhender ce métier de la meilleure des manières.

T.L.F : En termes de Chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?
M.C. : Je suis en activité depuis quelques mois. On m’avait prévenu que le démarrage était le plus délicat car il faut un certains temps pour rentrer suffisamment de biens afin de faire des ventes. Maintenant que ce cap est passé, je dirais que dans peu de temps mon objectif sera atteint et même dépassé si je continue ainsi. Je suis très satisfait du CA déjà réalisé, j’ai réalisé 4 ventes sur 5 mois, je pense que c’est le nombre de biens vendus dans l’année par certains mandataires d’autres réseaux . Tous les 4 mois nous avons un challenge meilleur vendeur, bien que la concurrence ( très amicale) soit dure avec mes collègues du réseau, j’espère un jour prochain gagner ce challenge

T.L.F : Avec le recul, le concept est il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?
M.C. : La plupart des acquéreurs recherchent sur internet. Nous sommes présents sur tous les principaux sites payants et gratuits. Le Boncoin ( payant pour un professionnel de l’immobilier ), par exemple, a pris une place capitale aujourd’hui. Certains acquéreurs m’ont dit qu’ils allaient uniquement sur ce site.
De plus, le fait d’avoir l’étiquette chasseur immobilier nous différencie vraiment des autres.

T.L.F : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle avec votre vécu sur le terrain ?
M.C. : Oui. C’est un métier très plaisant. Mais je n’imaginais pas qu’il y avait un tel boulot pour vendre une maison. De l’extérieur, on a l’impression que c’est facile. On fait visiter, l’acquéreur fait une offre et voilà. Mais cela va beaucoup plus loin que cela. Ce que m’avait confirmé MP CADILHON dés le début de ma première formation c’est avéré exact. Rien ne se fait au hasard de l’argumentaire pour rentrer un mandat jusqu’à la phase cruciale et très importante de la négociation d’une offre. La méthode du réseau est excellente, il faut la comprendre et l’appliquer, ce que je fais. Sans cette méthode que je comprends mieux au fil de nos conférences je n’aurais sans aucun doute pas les mêmes résultats, j’en suis convaincu.

T.L.F : Auriez vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?
M.C. : Certainement pas. Je n’y connaissais rien du tout et je n’aurais pas su par quoi commencer.

T.L.F : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?
M.C. : Oui, sans hésiter. Aujourd’hui, je fais un travail que j’aime et je réalise des ventes. Pas de mauvaise surprise, on m’avait prévenu qu’il fallait un peu de temps. Cela change d’ailleurs d’autres réseaux ou d’autres entreprises qui vous promettent la lune pour vous attirer et ensuite rien ne se passe comme prévu.

T.L.F : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?
M.C. : Je leur dirais avant tout d’appliquer la méthode de travail que fournit ChasseurImmoSud. C’est impératif pour réussir. Si vous bossez pas de problème, avec les outils à disposition les formations aucune raison de ne pas vendre mais sans une réelle formation aucune chance de vendre sur le long terme, et sans travailler évidemment.

Cette interview est la propriété de Toute la Franchise et est destinée à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise



Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU CHASSEURIMMO

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Thierry Castan

Interview publié le 31/08/2012

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !