logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

LEZARD CREATIF

Ivan MAURER

Franchisé Lézard Créatif

Franchise LEZARD CREATIF

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2002
  • - Date de lancement de la franchise : 2008
  • - Nombre d’implantations : 22
Créer une surveillance par email

Interview de Ivan MAURER

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn


INTEGRATION : 

Toute-la-franchise.com :  Pouvez-vous vous présenter  en quelques mots

Ivan MAURER : Bonjour, je m'appelle MAURER Ivan, 45 ans, Gérant et Franchisé du LEZARD CREATIF DE ROCHEFORT.

Après un BAC D sans éclat, et un BAC A7 (Arts plastiques) obtenu l’année suivante avec mention, j’ai suivi une formation aux Beaux-Arts de Châteauroux, puis d’Orléans ou j’ai obtenu le CIP (Certificat d’Initiation Plastique).

En 1984, à la recherche d’un premier emploi, j’ai abandonné l’art et me suis orienté vers l’informatique où je suis passé rapidement de Programmeur, à Analyste-Programmeur, puis Chef de projets pour le compte de petites SSII.

En 1993, j’ai créé ma propre société de services en Informatique, MDB INFORMATIQUE, que j’ai développée avec mon associé jusqu’en Octobre 2005, date à laquelle nous avons revendu cette société qui comptait plus d’une centaine de collaborateurs et générait 6 millions d’euros de CA par an.

Fort de cette expérience réussie de chef d’entreprise, j’ai acquis le LEZARD CREATIF de Rochefort en Juin 2006.

TLF : Comment êtes vous entré en contact avec votre enseigne ?
I.M. : C’est ma femme qui a découvert l’enseigne sur Internet, en recherchant une franchise qui me permette de créer une nouvelle société dans laquelle je puisse renouer avec ma passion pour les Arts Plastiques, tout en capitalisant sur mon expérience de gestion d’entreprise.

TLF : Comment s’est déroulée la période entre votre premier contact et vos débuts ? Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ?
I.M. :
J’ai ouvert mon magasin fin Août 2006 et mon premier contact avec le franchiseur a eu lieu fin avril, soit seulement quatre mois avant. N’étant pas à Rochefort pendant cette période j’ai bénéficié d’un accompagnement maximum de la part du franchiseur, aussi bien dans l’aménagement de mon local commercial que dans les démarches antérieures à l’ouverture du commerce.
J’ai choisi l’option de la franchise pour créer cette nouvelle entreprise car après avoir déjà créé par moi-même quatre sociétés, je connaissais parfaitement l’énergie nécessaire à la mise au point et au développement d’un nouveau concept commercial. Le support du franchiseur m’a fait gagner un temps précieux et m’a permis de me concentrer sur les aspects commerciaux et opérationnels de l’aventure sans avoir à me soucier du reste.

TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?
I.M. : Je n’ai pas eu de mauvaise surprise de ce côté-là. Mickaël ROUSSEAU (le franchiseur) a été d’une très grande disponibilité et est souvent allé au-delà de ses simples engagements contractuels en tenant compte de ma situation particulière (je suis handicapé et je n’étais pas sur place lors de la phase des travaux de mon local commercial).

TLF : Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ? Si oui, pourquoi avoir choisi cette enseigne ?
I.M. : J’ai étudié de très près deux autres réseaux de franchises de services, mais qui n’était pas vraiment concurrents de LEZARD CREATIF puisqu’ils se situaient dans le domaine du soutien scolaire d’une part, et de l’assistance aux personnes handicapées d’autre part.
J’ai finalement choisi le LEZARD CREATIF car c’est cette enseigne qui correspondait le mieux à mes aspirations personnelles.

TLF : Quels sont les services que vous apporte votre franchiseur au démarrage de votre activité ?
I.M.
: Le Franchiseur nous assiste dans le choix et l’aménagement du local commercial, dans les démarches administratives liées à la création d’entreprise, et prend en charge la formation du franchisé. Il passe beaucoup de temps avec nous au moment du démarrage pour l’aménagement du magasin, la mise en rayon des produits, le démarrage de l’informatique, la mise en place des ateliers, le recrutement du personnel, etc.

TLF : Etiez vous de la « profession » avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?
I.M. : Comme je vous l’ai dit, même si je connaissais parfaitement les rouages de la création et de la gestion d’entreprise, je n’avais jamais tenu un commerce et n’avais aucune expérience dans ce domaine.
J’ai changé de secteur d’activité car je souhaitais travailler dans le domaine des arts plastiques qui me tient particulièrement à cœur.

ACTIVITE :

TLF : Avez-vous besoin de votre franchiseur dans le cadre de votre activité ? Répond-il à votre attente ?
I.M. : Je fais très souvent appel au franchiseur, surtout pour bénéficier de son expérience dans l’activité de commerçant, qui me fait défaut. En cela, il répond parfaitement à mon attente et se montre présent à chaque fois que je fais appel à lui.

TLF : Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ?
I.M.
: Pour le moment nous ne sommes pas très nombreux mais nos relations sont très cordiales. Nous nous dépannons mutuellement à chaque fois que cela est possible et nous nous encourageons dans les moments difficiles. C’est la force d’un réseau par rapport à un commerce indépendant.


TLF : L’esprit « réseau » est-il réellement effectif ?
I.M. : On peut vraiment parler d’esprit « réseau ». Il y a un fort attachement des franchisés à l’enseigne LEZARD CREATIF, car le concept est très fort : nous avons la chance d’exercer deux activités en une, le service aux personnes d’une part avec l’activité des ateliers de Beaux Arts et d’Arts Créatifs, et le commerce d’autre part avec la partie magasin.
Ce concept si particulier qui caractérise le LEZARD CREATIF par rapport à ses concurrents, fait la fierté des franchisés qui ont le plaisir chaque jour de rendre heureux des clients amateurs d’arts et de loisirs créatifs qui peuvent s’épanouir dans nos ateliers et s’équiper dans nos magasins.
L’esprit LEZARD CREATIF c’est ça ! Mettre l’art et les loisirs créatifs à portée du plus grand nombre, pour tous les âges et pour tous les niveaux, du plus débutant qui vient s’initier, au plus chevronné qui vient bénéficier de l’exceptionnelle capacité d’accueil de nos ateliers.

Par ailleurs, le LEZARD CREATIF offre de vrais contrats de travail à des artistes par le biais du recrutement de ces animateurs-formateurs. Pour moi, qui ai du abandonner ma vocation première et me reconvertir pour trouver du travail, c’est très valorisant de pouvoir offrir ce genre de job à des jeunes sortant d’écoles d’Arts. En ce sens, il me semble que le LEZARD CREATIF est très novateur en France, et je suis très fier de faire partie d’un réseau qui génère des emplois de qualité dans le domaine des Arts Plastiques, où les débouchés sont rares.

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?
I.M. : Sans problème. C’est surtout dans le domaine du commerce que j’avais le plus à apprendre et le franchiseur a su adapter son programme de formation pour aller à l’essentiel et développer les points sur lesquels j’avais le plus de lacunes. Grâce à cette formation, j’ai vécu le démarrage de mon activité sereinement et sans stress. Tout s’est donc bien passé et le démarrage s’est fait progressivement et naturellement.

TLF : En termes de Chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?
Notre chiffre d’affaire se décompose en deux parties : la première, générée par les ateliers et les activités extérieures et la seconde, par le magasin.
Au bout de 5 mois d’activité, notre objectif est atteint pour la partie atelier mais pas encore pour la partie magasin qui doit encore accentuer sa notoriété locale.

TLF : Quelles actions menez vous pour développer votre C.A et vos clients ?
I.M. : Notre budget publicitaire est très important pour faire connaître notre nouveau commerce.
Par ailleurs nous développons beaucoup de programme d’ateliers à l’extérieur auprès d’associations, de petites communes, d’administrations, etc. ce qui nous assure une part non négligeable de chiffre d’affaire en croissance régulière.
La fidélisation des premiers clients avec la mise en place de cartes de fidélités et de campagnes d’e-mailing fonctionne également très bien.

TLF : Avec le recul , le concept est il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?
I.M.
: Sans aucun doute, le LEZARD CREATIF répond vraiment à une attente du marché si j’en juge par le succès de nos ateliers au bout de cinq mois seulement : nous accueillons déjà près de 90 clients par semaine en atelier et nous avons été obligé d’ouvrir de nouveaux créneaux horaires pour répondre à la demande très forte.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?
I.M. : Tout a fait. L’analyse préalable nous indiquait déjà cette tendance de la demande pour les ateliers d’arts créatifs et de Beaux-Arts. Comme je vous le disais à l’instant, cette tendance s’est bien confirmée dans les faits.
C’est sur le démarrage du magasin que l’analyse montrait un démarrage plus rapide. En réalité la croissance du CA en magasin a été conforme à nos prévisions jusqu’en novembre, mais nous avions mal anticipé l’hiver qui pénalise fortement mon commerce situé dans un cadre qui jouit d’une forte population pendant les beaux jours et moindre hors saison.

TLF : Auriez vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?
I.M. : Peut-être, mais le concept du LEZARD CREATIF est très abouti et aurait nécessité une grande énergie et beaucoup de temps pour arriver à un résultat qui aurait sans doute été inférieur à ce que j’ai réalisé en seulement 5 mois à Rochefort.

TLF : Si c’était à refaire, resignerez vous avec votre franchiseur ?
I.M. : Avec le même enthousiasme !


TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?
I.M. : Je leur conseillerais de contacter au plus vite M. ROUSSEAU ou M. LEFEBVRE et de venir me rendre visite à Rochefort pour que je leur fasse visiter mon magasin-atelier. Je suis certain qu’après cette visite, ils seront définitivement conquis.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU LEZARD CREATIF

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Mickaël Rousseau

Interview publié le 24/11/2011

Interview de Michaël ROUSSEAU

Interview publié le 09/03/2007

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top