Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Pascal Hamelin

CLAIR DE BAIE

Pascal Hamelin

Franchisé Clair de Baie à Tassin-la-Demin-Lune (69)

Franchise CLAIR DE BAIE

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 1996
  • - Date de lancement de la franchise : 1996
  • - Nombre d’implantations : 28
Créer une surveillance par email

Interview de Pascal Hamelin

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Pascal Hamelin est franchisé Clair de Baie à Tassin-la-Demi-Lune(69) et a commencé son activité il y a juste un an. Il évoque avec nous sa formation et ses débuts chez Clair de Baie.

Toute La Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Pascal Hamelin :
J'ai 48 ans et je suis franchisé Clair de Baie à Tassin-la-Demi-Lune en juin2010. Je suis autodidacte et j’ai construit ma carrière dans l’immobilier. Issu d’un cabinet d'administration de biens, j'ai progressivement gravi les échelons. De fil en aiguille, cette structure a été rachetée par BNP Paribas, et quand la crise a commencé, ils ne m'ont pas gardé.

TLF : Comment avez-vous intégré le réseau Clair de Baie ?
P.H. :
Je me suis retrouvé sans emploi mais avec un chèque et l'envie de changer de vie. Je n'étais pas pressé, je me suis donné six mois de réflexion et j'ai même pensé créer mon agence immobilière. Mais finalement, je ne voulais pas créer une entreprise ex-nihilo, ni réinventer la poudre, et je voulais travailler en équipe. J'ai mis mon profil en ligne et accepté de recevoir des propositions de franchise. C'est Elisa Mollen, responsable du recrutement chez Clair de Baie, qui m'a contacté pour reprendre l'agence de Tassin. Le marché est intéressant, dans l'air du temps, et la marque m'a paru sérieuse. Je me suis donc lancé, et j'ai signé en décembre 2009.

TLF : Comment s'est passée votre formation ?
P.H. :
Après un stage d'une semaine de formation à la méthode de vente Clair de Baie, je me suis retrouvé en immersion dans une agence comme n’importe quel vendeur. Cela m'a permis d'apprendre et de pratiquer sur le terrain pendant deux mois. J’ai ainsi pu assimiler le savoir-faire commercial Clair de baie, le cœur du métier qui permet de générer du chiffre, le nerf de la guerre en somme.
Une fois cette partie commerciale validée, j'ai été formé à la gestion commerciale, administrative puis technique, tout en continuant à monter mon projet.
En commençant mon activité, je n'ai pas ressenti le besoin d'avoir des formations complémentaires, et depuis, j'utilise le dispositif de formation pour mes commerciaux.

TLF : Trouvez-vous que le réseau est suffisamment présent ?
P.H. :
Mon responsable de zone, Thierry Talobre, est un professionnel aguerri et donne d'excellents conseils. Il est présent par téléphone dès que l'on a besoin de lui, et intervient dans mon magasin une fois par mois. C’est l’occasion de faire le point sur mon activité, sur l’organisation de mes équipes commerciales et techniques, et sur les éventuels problèmes que j’ai à traiter. Il est primordial d'avoir à nos côtés des professionnels comme les Responsables de zone Clair de baie, avec une vraie vision du métier, qui puissent nous recadrer sur notre application du savoir-faire et sur nos objectifs de résultats.
Je commence également à avoir des contacts avec d'autres franchisés, même si mon activité prenante ne me le permet pas encore autant que je le voudrais. Je fais partie d'une commission au sein du réseau qui me permet de voir trois franchisés tous les trois mois. Le réseau organise également 2 conventions annuelles, l’une pour les commerciaux, et l’autre pour les patrons. C'est l'occasion de se voir dans des conditions un peu festives et de prendre le temps d'échanger avec les fournisseurs, les membres de la tête de réseau et les franchisés.

TLF : Auriez-vous pu mener votre activité à bien seul ?
P.H. :
Clairement non ! Autant je n'aurais peut-être pas eu besoin de franchiseur en me lançant dans l'immobilier, autant je ne me serais pas levé un matin en me disant "Tiens, je vais vendre des fenêtres" ! Mais en étudiant le concept quand on m'a contacté, je me suis rendu compte que le marché était porteur, lié au commerce et un peu à l'immobilier également, et donc intéressant pour moi.

TLF : Quel est votre bilan au bout d'un an d'activité ?
P.H. :
J'ai mis en place une structure pour faire du chiffre, et je suis content des résultats obtenus, qui sont au-delà des objectifs. Maintenant, il va me falloir affiner mes marges et conforter ma trésorerie. L'année à venir va être celle du resserrage de boulons et de la consolidation, car j'ai peut-être vu un peu grand sur les moyens mis en place.
Mais si c'était à refaire, je re-signerais avec Clair de Baie, car dans la globalité, les engagements du réseau sont respectés.

Laurence, Journaliste Toute La Franchise©

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise



Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU CLAIR DE BAIE

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Thierry Talobre

Interview publié le 20/06/2011

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !