logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise
languette

Les 6 étapes pour estimer le juste prix de rachat d'une unité franchisée

Comment s'assurer qu'on ne paie pas le prix fort pour un point de vente ?

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Comme nous l'avons expliqué dans un précédent article, racheter un point de vente franchisé sans risque demande une somme d'informations importante. Ces informations permettent à l'acquéreur d'estimer si le coût de la franchise n'est pas surévalué par le cédant et son franchiseur. Notre article vous aidera à payer le juste prix.

1. Inspecter le point de vente

En vous basant sur l'état des lieux fourni par le franchisé « sortant », vous devrez procéder à une inspection poussée du local, de l'entreprise et des équipes. En ce qui concerne le local, il faudra vous assurer qu'il respecte le cahier des charges et faire une estimation d'éventuels travaux de mise en conformité. Le stock doit être estimé en fonction de l'activité du point de vente : est il trop faible, trop important ? Enfin, passer en revue les forces et les faiblesses de l'emplacement est une étape nécessaire. Le point de vente est il situé de manière optimale pour tirer parti du concept de l'enseigne ?

2. Lire et relire le contrat de franchise

Le rachat d'une franchise est conditionné par le contrat signé entre le franchisé cédant et la tête de réseau. Par conséquent, l'acquéreur doit se plier à ses clauses. En outre, il faut imaginer que le nouveau contrat établi avec le repreneur sera similaire. Comme pour toute acquisition d'une franchise, certaines clauses devront être lues avec attention : la reconduction tacite, le renouvellement, l'exclusivité territoriale, la rupture (non-concurrence, reprise, préemption, etc.).

3. Étudier les finances

Pour procéder à cette étape, il faut disposer des comptes et des bilans de l'entreprise franchisée qu'on se prépare à racheter. Les documents portant sur les trois dernières années permettront d'établir la rentabilité du point de vente, et ce une fois prises en compte les sommes empruntées pour effectuer la transaction. Il sera ainsi possible de calculer le chiffre d'affaires nécessaire pour atteindre le point d'équilibre et la somme requise pour constituer un fonds de roulement. Il faut également vérifier que toutes les dettes de l'entreprise sont intégrées et comparer le chiffre d'affaires du point de vente à celui d'autres unités du réseau dont les caractéristiques sont suffisamment proches.

4. Passer le marché au crible

Les documents d'étude de marché fournis par le franchiseur et le cédant ne doivent pas être pris pour parole d'Évangile. Il est nécessaire de comparer leurs chiffres avec ceux produits par une étude de marché qu'on aura soi même commanditée à un cabinet d'études indépendant. Le marché peut il encore s'étendre ? Quelles sont les caractéristiques de la zone de chalandise ? Quel est le profil du consommateur ciblé ? Toutes ces questions doivent trouver des réponses satisfaisantes.

5. Les rapports humains

Une entreprise franchisée n'est pas qu'une somme de chiffres. Elle est aussi portée par les relations établies entre le franchisé et le réseau d'une part, le chef d'entreprise et ses équipes d'autre part. Le repreneur devra se demander s'il peut prendre la place de leader d'une équipe qu'il n'a pas formée et qui n'appréciera pas forcément les inévitables changements qu'il mettra en place.

6. Le montant du rachat

Toutes les informations collectées dans les étapes précédentes permettront au candidat au rachat d'estimer si le total des coûts de la transaction (rachat du fonds de commerce, plus droits d'entrée dans le réseau) est raisonnable. S'il a détecté des problèmes dans le point de vente, il doit pouvoir estimer les sommes d'argent, de temps et d'efforts nécessaires à rendre la franchise profitable. 


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top