logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Etape n°30 : Déçu par la franchise ? Quelques pistes pour rebondir

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Défaillance de l’entreprise au terme ou avant le terme du contrat de franchise, mauvaises relations avec le franchiseur, chiffre d’affaires insatisfaisant, de nombreuses raisons peuvent vous amener, à un moment ou à un autre, à être déçu par la franchise. Mais quel que soit l’échec, il est important de savoir en analyser les causes, pour rebondir en ne répétant pas les mêmes erreurs.

La trésorerie est le nerf de la guerre

La plupart des défaillances de points de vente franchisés sont liés à un manque de trésorerie. Et pour cause : d’un côté l’investissement initial pour se lancer en franchise est souvent conséquent, de l’autre les banques sont souvent frileuses à prêter. La conséquence, c’est une trésorerie et un besoin en fonds de roulement souvent réduits au minimum. Quand c’est le cas, le franchisé est fragile et peut être très vite pénalisé si les choses ne se passent pas comme elles l’auraient dû.

L’étude de marché doit être solide

On vous le disait dans l’étape 3, il ne faut pas se contenter de l’état général du marché fourni par le franchiseur. L’étude de marché doit être solide, fiable et permettre de véritablement développer son affaire. Car même avec une trésorerie légère, si l’étude de marché est fiable, alors le business doit tourner. C’est donc souvent la conjugaison d’une trésorerie trop faible et d’une étude de marché inexistante ou mal réalisée qui conduisent un franchisé à l’échec.

L’emplacement : un point crucial

Ce n’est pas pour rien que, dans cette check-list, nous avons insisté sur ces points, comme sur le choix du local, première étape du lancement d’une entreprise en franchise. Car ces éléments sont déterminants pour la réussite du point de vente franchisé.

Défauts du franchiseur

Tout ne relève pas toujours du point de vente. Franchiseur, c’est un métier. Et si vous avez mal choisi votre franchiseur, alors cela peut grandement vous pénaliser. Un franchiseur qui connaît mal son marché, qui communique mal ou dont le savoir-faire n’est pas suffisamment éprouvé pour être performant et compétitif et c’est vous qui payez les pots cassés. Car en vous engageant avec lui, vous lui faites confiance pour prendre à sa charge, et c’est d’ailleurs à cela que servent les redevances, un grand nombre de points qui déterminent en partie le succès de l’ensemble des points de vente du réseau.

Défauts du franchisé

Eh oui : tout le monde n’est pas fait pour être commerçant. Peut-être avez-vous cru que le franchiseur pourrait vous remplacer partout où vous n’êtes pas compétent. Ce n’est pas le cas : le franchiseur épaule ses franchisés, il ne gère pas le point de vente à leur place. Si vous êtes débordé constamment, que vous n’arrivez pas à vous intéresser à la concurrence, que vous maîtrisez mal votre marché ou la relation client, c’est peut-être que vous n’êtes tout simplement pas fait pour gérer un point de vente.

Egalement, il se peut que vous soyez un excellent commerçant, mais un très mauvais franchisé. Car être franchisé c’est, on ne cesse de le répéter parce que c’est important, avant tout faire partie d’un réseau et accepter de laisser de côté une partie de son indépendance de décision.

Tous ces éléments sont les principales causes de déception vis-à-vis de la franchise. Les connaître et savoir analyser les causes de son échec vous permettront de mieux rebondir, soit pour vous lancer seul, soit avec une autre enseigne, soit pour abandonner l’idée d’être à votre compte en redevenant salarié. Mais il est en tout cas important de considérer l’expérience en franchise comme une richesse qui ne pourra que vous permettre d’être mieux armé pour la suite de votre vie professionnelle.

Ce qu’il faut retenir :

  • Tous les points que nous avons évoqués dans cette check-list du franchisé sont déterminants pour la réussite de votre projet de franchise, du choix de l’emplacement à la participation au réseau en passant par le montage du plan de financement. Pour mettre toutes les chances de votre côté, ne négligez aucun de ces points.
  • Analysez les causes de votre échec pour mieux rebondir.
  • Soyez vigilant quant au choix du franchiseur, qui est déterminant.


Retourner à l'étape précédente : comment céder votre enseigne franchisée ?

 

 


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,5/5 - 1 avis
Scroll to top