logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise
languette
franchise FIDUCIAL
expert FIDUCIAL

Fiducial, un partenaire à vos côtés

Expertise comptable - Comptabilité

Pour en savoir plus :

Voir les articles de cet expert

Le 49e Baromètre Fiducial des TPE met en exergue l’inquiétude des patrons

Publié le

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Dans son Baromètre de conjoncture des Très Petites Entreprises, Fiducial fait apparaitre un malaise certain parmi les patrons de TPE. Cette enquête trimestrielle réalisée par l’IFOP se base sur les réponses de 1002 dirigeants de TPE interrogés par téléphone du 7 au 21 février dernier.

Le moins que l’on puisse dire c’est que le gouvernement Ayrault est très largement impopulaire parmi les patrons de TPE qui ne sont que 17% à exprimer une opinion favorable à son encontre.

Ainsi, pour neuf dirigeants de TPE sur dix, la politique proposée par l’exécutif n’encourage pas les patrons de TPE. Et ils sont autant à déclarer que l’action du gouvernement ne donne envie ni d’embaucher ni d’investir.

Chômage, sauvetage des industries, réduction des déficits ou encore redressement de l’économie, sur chacun des thèmes sur lesquels ils ont été interrogés, les dirigeants de TPE se disent très majoritairement sceptiques quant à l’efficience de l’action du gouvernement.

Des patrons inquiets et l’embauche en berne

Ainsi, 94% des patrons de PME se disent inquiets. Is étaient 93% lors du dernier Baromètre des TPE en novembre 2012. Seuls 46% d’entre eux se déclarent optimistes quant à la situation de leur secteur d’activité et près de la moitié des sondés (45%) n’envisage pas d’amélioration avant 2015. Seul 10% des patrons envisagent d’accroitre leur effectif alors que 16% d’entre eux évoquent sa réduction. Sur ce dernier trimestre, la création nette d’emploi atteint un ratio de -4 et atteint son plus bas niveau depuis le lancement de ce baromètre en 2001, elle avait atteint -2,5 en 2008. En tout ce ne sont pas moins de 100.000 emplois qui ont été supprimés en un trimestre.

L’emploi figure pourtant parmi les premières préoccupations des dirigeants de TPE. Quand on leur demande quel serait leur souhait, ils sont 53% à citer une baisse du chômage et 48% la fin de la crise de la zone euro. En revanche, seuls 10% des patrons de TPE citent la fermeture des frontières et 7% le retour au franc.

Le premier coupable est l’impôt !

Interrogés sur ce qui pénalise le plus les entreprises françaises vis-à-vis des entreprises étrangère, ils sont 91% à citer le poids des charges fiscales et sociales. Même les 35 heures, citées par 31% des sondés, ou encore la de la réglementation du travail (52%), ne rivalisent pas avec le poids de la fiscalité dans la perte de compétitivité. Et pour 77% des dirigeants interrogés, cette pression fiscale va contribuer à la progression du travail non déclaré.

Ni les mesures du gouvernement ni l’accord sur l’emploi du 11 janvier dernier – qui pour 72% des sondés n’est qu’un effet d’annonce – ne semblent apaiser les craintes des patrons. Ils sont 92% à estimer que le gouvernement n’est pas en capacité d’inverser la courbe du chômage. Les points positifs de cet accord les plus probants selon les patrons de TPE sont les droits rechargeables à l’assurance chômage et assouplissement du contrat de travail à temps partiel, cités respectivement par 75 et 72% des sondés. A contrario ils sont 86% à penser que la surtaxation des Contrats à Durée Déterminée sera pénalisante et sans effet sur l’emploi.

Ce baromètre est représentatif du moral des TPE qui semble être au plus bas. Il pointe clairement un discrédit des TPE vis-à-vis du gouvernement et aborde encore bien d’autres thèmes. Sa version complète est consultable sur le site de Fiducial : www.fiducial.fr

Benjamin Thomas,Toute La Franchise©


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

DERNIERS ARTICLES DE L'EXPERT FIDUCIAL

découvrez
le concept
de cet expert
en détail

Scroll to top