logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Négocier le prix de sa franchise

Peut-on négocier le prix de sa franchise ?

Publié le

Si vous vous intéressez de près à l’ouverture d’un point de vente sous franchise, une question vous est peut-être venue à l’esprit : peut-on négocier le prix de sa franchise ? Si la réponse vous intéresse, cet article pourra sans doute vous éclairer.

Le prix d’une franchise : vraiment négociable ?

En principe, quand vous recherchez un réseau de franchises pour vous accueillir, l’investissement exigé par l’enseigne est clairement défini. Vous pouvez ainsi connaître le montant des droits d’entrée, le montant (ou plutôt le pourcentage) des redevances mensuelles ou annuelles et le montant total nécessaire à l’ouverture d’un point de vente. Et bien évidemment, tous ces éléments n’ont pas été inscrits à titre indicatif, le franchiseur préfère que les aspects financiers soient clairs un maximum au départ pour faire un premier tri. De plus, les montants définis par la tête de réseau résultent de calculs spécifiques. Les chiffres ne sont pas là au hasard. En principe, si les droits d’entrée sont élevés par exemple c’est parce que le franchiseur a beaucoup de frais de gestion du réseau, de formation, etc. Cependant, il arrive que certains réseaux surestiment les droits d’entrée, d’où l’importance de faire appel à des professionnels pour vous aider à identifier tous les éléments qui sont pris en compte dans cette redevance initiale pour savoir si l’estimation faite est proche de la réalité.

Quelques conseils pour réduire les frais

Comme vous l’aurez compris, chaque franchise, en fonction de la notoriété du réseau et des services du franchiseur, a un prix qui est difficilement négociable. Pour autant, cela ne vous empêche pas de faire quelques économies sur certains postes.

Négocier les droits d’entrée

Si les droits d’entrée ne peuvent en principe pas être réduits, rien ne vous empêche de tenter quelques négociations. Bien évidemment, ne vous attendez pas à faire baisser cette somme pour des réseaux qui sont déjà bien développés, qui marchent plutôt bien et qui possèdent une forte notoriété. En effet, ceux-ci n’ont aucun intérêt à vous faire une remise car si vous ne signez pas avec eux, ils risquent de recevoir très vite de nouvelles candidatures d’entrepreneurs qui eux payeront le prix fort. Cependant, si vous vous retrouvez face à un jeune réseau qui ne possède pour l’instant pas beaucoup de boutiques, là vous aurez plus de marge de manœuvre. Tout d’abord parce que ces petits réseaux n’attirent pas beaucoup de futurs franchisés et qu’ils seront donc prêts à faire un geste pour vous attirer dans leurs filets. Ensuite parce que vous pouvez appuyer le fait que le concept n’est pas encore totalement abouti (puisque l’expérience déclenchera forcément des changements) et que vous risquez donc de subir les erreurs de débutant du réseau. Et si vous avez déjà de l’expérience dans le secteur, ce sera un bon point pour vous pour les négociations car le franchiseur appréciera vos compétences. Enfin, sachez que les jeunes réseaux ne sont pas les seuls avec qui on peut négocier les droits d’entrée. Un réseau ancien qui connaît une mauvaise période pourra par exemple vous accorder une réduction de ces frais. Et si vous possédez déjà une franchise, le fait d’ouvrir un deuxième point de vente sous la même enseigne vous accordera surement une petite faveur de la part de votre franchiseur. En effet, il n’y a pas de raison pour que vous payiez certains frais plusieurs fois (comme la formation).

Négocier le local commercial

Si vous pourrez difficilement négocier vos droits d’entrée, vous pourrez cependant faire quelques économies sur votre emplacement et vos locaux. En effet, quand l’immobilier n’est pas en pleine forme, les vendeurs sont plus ouverts à des négociations. Et n’oubliez pas qu’en choisissant un point de vente sous franchise vous bénéficiez du soutien de la tête de réseau. L’enseigne sera donc là avant même l’ouverture de votre franchise pour vous aider à trouver un local idéalement situé et au meilleur prix. Vous pourrez d’ailleurs compter sur lui pour vous aider dans les négociations.

Négocier le taux d’emprunt

Là encore, votre franchiseur sera proche de vous pour vous aider à obtenir les meilleurs taux. Quoi qu’il en soit, par les temps qui courent vous devriez pouvoir obtenir quelques efforts de la part de votre banquier, surtout si vous vous lancez en franchise dans un réseau qui tient la route. Et pour obtenir les meilleurs taux pour votre crédit, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence !
Trouver des aides
Enfin si malgré toutes vos tentatives vous n’avez pas réussi à faire diminuer le prix de votre franchise, sachez qu’il existe de nombreuses aides pour les futurs entrepreneurs. Vous pourrez par exemple obtenir des subventions de la part de votre région, des aides particulières si vous êtes chômeur, des prêts à taux zéro qui vous feront au moins économiser les intérêts, etc.

Rédaction Toute la Franchise©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 3,5/5 - 2 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top